Sanguine et ses lectures

19 février 2017

Le feu secret

feu secret

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre, tellement même qu'il me faisait presque peur. Je dois même avouer qu'à un moment, j'étais écoeurée de le voir partout et je n'avais plus du tout envie de le découvrir. Mais voilà, je suis faible. Et lorsque je l'ai croisé à la médiathèque, je n'ai pas eu d'autre choix que de l'embarquer avec moi (oui, mon excuse est bidon, je sais).

Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.
Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.

Finalement, je suis bien contente d'avoir découvert ce bouquin. Je suis bien loin du coup de coeur que de nombreux lecteurs semblent avoir eu, mais j'ai passé un bon moment en compagnie de Taylor et Sacha. Cependant, je ne me suis attachée à aucun des deux et je ne parviens pas à comprendre pourquoi. Je pense que c'est parce qu'ils sont tout simplement bien trop stéréotypés pour mon goût. Taylor est bien trop parfaite et lisse pour moi, quant à Sacha il reste une énigme pour moi.

L'écriture à quatre mains est très agréable, c'est bien rythmé et ça glisse tout seul. Je n'ai mis que quelques jours pour en venir à bout (il fait environ 470 pages) et je ne me suis pas ennuyée. Il faut bien avouer que ce qui m'a principalement tenu en haleine est le secret qui semble entourer Sacha et sa mort programmée. Une fois que je l'ai appris, j'ai eu un peu moins d'enthousiasme ...

Ce n'est pas particulièrement original, faut pas se leurrer, mais c'est efficace. L'univers est plutôt plaisant et bien travaillé, tout est cohérent et le lecteur n'est pas perdu dans toutes ces prophéties et autres mystères entourant les deux jeunes héros de notre histoire.

Comme je le disais, ce ne sera pas un coup de coeur mais malgré tout, je suis curieuse de connaitre la suite et je la lirai avec plaisir. Je crois que la médiathèque n'a pas encore acheté le dernier tome mais je vais guetter tout ça ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(10/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 février 2017

Kurt

kurt

Je suis de la génération Nirvana. Je fais partie des gens qui ont pleuré le 5 avril 1994. Je me suis sentie orpheline de Kurt Cobain. Je fais partie de ceux qui ont eu du mal à accepter et à se remettre de la perte de cette icône grunge. Lorsque j'ai appris qu'un nouvel livre le concernant allait être publié, j'avais très envie de le découvrir. Et grâce à Netgalley et aux Editions Plon que je remercie bien fort, j'ai eu la possibilité de le faire ... C'était chouette !

Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ? Le premier roman renseigné, inventif et sensible d'un enfant des années 90.
Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
Dans ces années 90 ou la vidéo et la télé font les stars, Cobain, qui a compris la puissance de l'image et se rêve en artiste complet, décide de confier sa détresse et sa solitude à un caméscope.
De son mépris pour la chaîne eMptyTV à sa fascination pour l'immaculé, de sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l'innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind qui propulse Cobain et ses acolytes loin de la misère, de son addiction à l'héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout.

N'y allons pas par quatre chemins, c'était du bonheur en barre de retrouver Kurt (même si ce n'était pas réellement lui, je sais bien). Je me suis régalée littéralement. Laurent-David Samama a su parfaitement se mettre dans la peau de mon idole d'adolescence, j'ai vraiment eu la sensation de lire des lignes rédigées par Kurt lui-même. C'était dingue, c'était envirant et c'était très plaisant.

Se remettre dans l'ambiance de Nirvana, j'ai adoré. J'ai ressorti mes vieux albums et j'ai nourri mes oreilles à grands coups de Come as you are, Rape me et autre Pennyroyal Tea pendant toute ma lecture. C'était bon ! J'ai aimé le parti pris hyper orignal de cette biographie : Kurt qui nous raconte sa vie, ses bonheurs, ses angoisses et son mal-être à travers l'oeil d'un caméscope. L'auteur porte un regard lucide mais sans aucun jugement sur l'existence bien trop courte du leader de Nirvana.

J'ai été très touchée par les passages concernant Courtney Love et Frances Bean. C'est un amour dégoulinant qui se dégage de ces paragraphes. Inattendu pour un gars comme Kurt ? Je ne crois pas non car malgré le vernis et l'image un peu décadente qu'il véhiculait, je reste convaincue qu'elle était une vraie guimauve au fond de lui.

Je dois dire que j'avais très peur du moment fatidique, de ce jour d'avril où Kurt a appuyé sur la détente. Je craignais une description ou le passage à un autre type de récit. L'auteur a parfaitement négocié ce moment là et en a fait quelque chose que j'aurai du mal à oublier.

J'aime toujours Kurt Cobain malgré les années qui sont passées, et ce livre m'a donné encore plus envie de l'aimer !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(9/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2017

Une fille parfaite

 une fille parfaite

 Il y a des livres qui se trouvent dans ma PAL sans que je ne me souvienne exactement pourquoi et comment ils y ont atterri. Sans doute qu'à un moment, j'ai eu très envie de les découvrir et que j'ai eu l'opportunité de mettre la main dessus. "Une fille parfaite" fait partie de ces livres là et je l'avais totalement oublié jusqu'à ce qu'une collègue m'en parle et me donne envie de le lire. J'étais alors très contente de l'avoir sous la main !

"Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt". Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

Mary Kubica propose à son lecteur de suivre le quotidien de plusieurs personnages à différentes époques de leur vie. On fait la connaissance de Mia, ses parents et son ravisseur. J'ai trouvé que cette alternance d'époque et de point de vue donnait un bon rythme au récit. Grâce à ça, l'auteure parvient aussi à nous tenir en haleine car on a très envie d'en apprendre plus.

J'ai eu une tendresse particulière pour Mia qui évolue au sein d'une famille un peu spéciale. J'ai cordialement detesté son père qui est vraiment l'archétype du personnage déplaisant à souhait. Mia est très attachante et la relation qu'elle va nouer avec son ravisseur a quelque chose qui m'a touché. J'ai beaucoup tremblé pour elle au fil des pages ...

Mais ce qui pour moi fait la richesse et la réussite du livre, c'est sa fin. Je l'ai trouvé très originale et je ne l'ai pas vraiment vu arriver. Peut-être que l'auteure a semé des indices mais si c'est le cas, je ne les ai pas découvert et ma surprise a donc été totale. C'est agréable d'être encore sur les fesses grâce à un thriller (faut pas se leurrer, même si je ne suis pas une spécialiste du genre, les auteurs utilisent très souvent les mêmes ficelles).

Et pourtant, même si j'ai bien aimé cette lecture, je me rends compte que j'ai déjà oublié des éléments de l'histoire. J'écris ce billet plusieurs jours après avoir refermé ce livre, certaines choses me paraissent un peu floues. Ce ne sera donc pas une lecture impérissable. 

Un livre qui vous fera passer un moment sympa mais qui ne restera pas dans votre mémoire ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(8/100)

100romans

Sorti de ma PAL par EmelineDZ ...

ChoisirlaprochainelecturedesaPAL

Posté par Miss Purple à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2017

Les Chroniques lunaires 3 : Cress

cress

Si il y a bien une série de bouquins que j'aime d'amour, c'est bien Les Chroniques Lunaires. C'est la raison pour laquelle j'achète les bouquins le jour même de leur sortie et c'est aussi la raison pour laquelle je ne les lis pas immédiatement. Histoire de faire durer le plaisir vous comprenez ... Si ça vous parait obscur, c'est normal ! Mais voilà, j'ai craqué et je viens enfin de terminer Cress ...

Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup. Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée. Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l'enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable. Malheureusement, la reine Levana a d'autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher ...

Quel bonheur de retrouver cet univers qui me transporte littéralement à chaque lecture ! J'avoue que j'avais un peu peur d'avoir oublié les élements de Scarlett car je l'ai lu il y a pas mal de temps déjà. Mais au final non, tout s'est bien remis en place dans ma petite tête, j'étais ravie. Nous faisons ici la connaissance de Cress qui n'est autre que Raiponce.

Je l'ai beaucoup aimé cette petite Cress, je l'ai trouvé tellement touchante et j'ai eu des sueurs froides. J'avais très peur qu'il lui arrive des trucs pas très cool et j'ai vécu ses péripéties avec quelques appréhensions. L'auteure ne fait pas de cadeaux à ses personnages et c'est savoureux. L'histoire avance, les événements s'enchaînent et maintenant, je suis vraiment curieuse de savoir comment tout ça va se terminer.

Encore une fois, j'ai apprécié la plume de Marissa Meyer. Ca se lit tellement vite et bien, les pages se tournent toutes seules et malgré leur grand nombre, on ne les voit pas passer. Ce tome est encore meilleur que le précédent, c'est ce que je dis à chaque fois je sais bien mais c'est réellement mon ressenti ! Avant de me plonger dans Winter, je vais lire le hors série consacré à Levana, la reine Lunaire, histoire de lire les livres dans l'ordre de leur parution. Et puis j'ai très envie d'en apprendre davantage sur Levana qui reste un personnage très mystérieux.

Encore une fois, cette réecriture de conte de fée est une vraie réussite !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(7/100)

[La bannière refuse de se charger !!]

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(2/5)

[Pfffff !!]

Posté par Miss Purple à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2017

Seul sur Mars

seul sur mars

Je n'aime pas lire les livres après avoir vu les films ou une adaptation à la télévision. Je préfère d'abord me plonger dans le bouquin avant de voir des images. Là, pour le coup c'est raté. J'ai vu "Seul sur Mars" lors de sa sortie au cinéma et j'avais adoré ce film alors que j'y étais allée un peu à reculons. Je me demandais bien quel allait être l'intêret de voir un gars tout seul sur une planète. Mais au final, j'avais adoré. Lorsque j'ai trouvé le livre à la médiathèque, j'ai hésité à le prendre et finalement, je me suis laissée faire ...

Mark Watney a été l'un des premiers humains à poser le pied sur Mars. À présent, il est persuadé d'être le premier à y mourir. Lorsqu'une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources. Pourtant Mark n'est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et surtout très têtu, il affronte les problèmes en apparence insurmontables un par un. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à survivre en faisant mentir les statistiques ?

Mon ressenti sur le film confirme le fait qu'il ne faut pas que je lise les bouquins après avoir vu leurs adaptations ... En général, je trouve toujours que les livres sont bien meilleurs alors je dois dire que j'avais de très grandes attentes du livre d'Andy Weir. Je n'aurai pas dû parce que ces attentes n'ont pas été comblées.

Peut-être est ce parce que je connaissais déjà la totalité de l'histoire et que donc, niveau suspens, faudra repasser. Ou peut-être est ce parce que j'ai trouvé que le livre était bien trop scientifique pour moi. Je ne sais pas mais en tout cas, je n'ai pas ressenti le même engouement que lorsque j'ai vu le film. Alors le personnage de Watney m'a été tout aussi sympathique. Il est génial, alors qu'il est tout de même assuré de mourir, il reste toujours positif et drôle. C'est très plaisant de le suivre.

Mais j'ai eu un peu de mal avec la plume de l'auteur. J'ai été partagée entre les passages faciles et ceux, comme je le disais, bien plus scientifiques qui nous proposent mesures et calculs et qui m'ont embrouillés la tête. Parfois, je ne comprenais rien et je devais attendre que Watney passe à l'action pour comprendre ses projets. Ca m'a déplu mais je pense que ça vient de mon esprit bien trop loin d'être cartésien.

Sinon la trame du récit se tient bien, on s'y croit vraiment mais hélas, pas de suspens pour moi. Je connaissais déjà l'issue de tout ça et le film est resté fidèle au livre donc ... A mon avis, c'est aussi pour cette raison que je ressens cette petite déception. Tant pis, ça m'apprendra pour la prochaine fois !

Une lecture plutôt bonne mais que je regrette d'avoir fait après avoir vu le film ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(6/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


02 février 2017

Marked Men 1 : Rule

marked

J'avais entendu parler tellement de ce bouquin que j'ai fini moi aussi par avoir envie de découvrir cette histoire. Mais il était absolument hors de question que je me procure le livre dans sa version papier parce que je n'ai jamais vu une couverture aussi vilaine ! Mais quelle horreur !! Qui a eu l'idée de proposer une photo aussi hideuse et retouchée ?! Je déteste et je n'aurai pas assumé être vue avec une mocheté pareille à la main.

Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant …

Alors, je n'ai pas aimé ma lecture. Ca partait mal avec la couverture mais je sais quand même aller au-delà des apparences. Sauf que vous, je n'ai aimé ni l'histoire ni les personnages. Voilà, comme ça c'est fait.

Commençons par l'histoire. Elle est super plate, rien d'original. C'est juste du déjà vu en fait, du style ils ne se supportent pas et pourtant au fond d'eux ils sont amoureux mais ils ne le savent pas encore ... J'ai trouvé ça très niais au final, sous couvert de nous faire découvrir un univers particulier (le tatouage et les mecs qui portent des piercings partout ... absolument partout !), l'auteure est tombée dans des clichés de folie (à mon sens hein, me jetez pas des tomates dans la tête).

Puisqu'on parle de clichés, parlons de Rule et Shaw qui sont les personnages principaux de cette histoire. Dans le genre stéréotypés à fond on ne peut pas faire mieux ! Shaw c'est la fille parfaite, riche mais triste, intelligente, belle, bla bla bla ... Elle m'a agacé parce qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut, c'est une vraie tête à claques. Rule lui, ben c'est un cocktail de ce que je n'apprécie pas. Le genre de gars qui joue les gros bras mais qui est une guimauve au fond de lui sauf que je n'y ai pas cru une minute ...

Et puis alors pffff, le secret de Remy qui nous est révélé aux trois quart du livre ... j'aurai envie de dire que c'était consternant. Là aussi, on tombe à fond dans le cliché. C'est un peu la ligne conductrice du bouquin au final. Je suis vraiment très déçue de ma lecture. Je ne m'attendais tellement pas à ça.

Une série que je ne continuerai pas ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(5/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2017

One 1 : Même pas peur

one

C'est la couverture toute douce de ce livre qui m'a attiré vers lui. En ce début d'année 2017, j'avais envie de lectures un peu cocooning et je me suis dit que ce livre semblait être idéal. J'ai eu la chance de pouvoir le lire grâce à Netgalley, je remercie donc grandement les Editions Hachette pour m'avoir permis de découvrir cette histoire.

On se retrouvera. C’est une évidence. Sacha et Charlie croyaient à ces derniers mots échangés juste avant que Charlie déménage. Voisins et meilleurs amis, ils se doivent leurs plus beaux souvenirs et une complicité sans faille qui a rythmé leur enfance et leur adolescence. Sans que rien ne vienne faire de l’ombre à leur rôle de frère et sœur protecteurs, à la relation fusionnelle qui les lie et que personne ne semble comprendre. Alors, quand Charlie cesse de donner des nouvelles du jour au lendemain, la tristesse de son départ fait place chez Sacha à l’interrogation, puis à la colère. Quand elle revient au bout de deux ans sans prévenir, les deux amis de toujours sont réduits à deux étrangers. À l’aube de leur entrée dans la vie adulte, Sacha pensait avoir réussi à oublier celle qui l’a hanté pendant tout ce temps. Mais il s’est menti : il n’a rien oublié, ni le manque ni l’absence. Ni rien de tout ce qui fait que leur relation ne peut s’arrêter ainsi …

Je voulais une lecture doudou et bien je n'ai pas été déçue ! C'est exactement ce que l'auteure, Jacinthe Nitouche, nous propose ici. Alors, j'étais un peu reservée au début de ma lecture parce que j'ai eu un peu de mal avec Sacha. Je trouvais qu'il parlait très mal (bah oui, je dois avoir des cotés coincée mais franchement, certains dialogues m'ont paru très vulgaires) et je n'aimais pas sa façon de se comporter avec les filles. Heureusement, au fil des pages, il change et j'ai fini par beaucoup l'apprécier.

Je pense d'ailleurs que c'est la présence de Charlie qui permet à Sacha de changer. En positif. Parfois, on grandit et on apprend au contact de certaines personnes. Il se trouve que c'est le cas ici. Charlie est une jeune fille que j'ai trouvé très fragile et attachante. Je l'ai bien aimé et j'avais peur qu'il lui arrive des choses pas très sympa. Je n'avais pas envie qu'elle soit blessée (sentimentalement parlant bien entendu parce qu'on est quand même dans de la romance).

Alors bien entendu, tout est cousu de fil blanc. On voit arriver la plupart des événements à 15 kilomètres mais c'est tellement bien écrit et tellement plaisant qu'on se laisse porter avec bonheur dans cette histoire. Le tout est servi sur fond de U2, je ne pouvais pas ne pas apprécier (oui parce que U2 est pour moi un peu le meilleur groupe de rock du monde). Mention spéciale aussi parce que l'histoire a été écrite par une auteure française et se déroule en France. Personnellement, j'ai la sensation qu'il n'existe pas beaucoup de romances françaises de qualité. Je tenais donc à le souligner.

J'ai maintenant hâte de connaitre la suite des aventures de nos deux héros si attachants ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(4/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2017

La nuit de la 25e heure

25eme heure

J'avais repéré ce livre il y a un temps fou sans jamais parvenir à mettre la main dessus. Et puis je dois dire que je l'avais un peu oublié dans ma wish-list sans fond. Mais l'autre fois, au détour d'un rayon de la médiathéque, je le vois ! Alors je l'ai emporté et lu dans la foulée. Mais je suis juste hyper en retard dans la rédaction de mes billets ce qui explique que je n'en parle qu'aujourd'hui.

Dan, adolescent mal dans sa peau, passe ses vacances d’automne avec son père dans un complexe de loisirs, bungalows en forêt, vélos et piscine sous dôme. La mère est partie avec un autre, le père boit trop : ça ne va pas fort. Le garçon remarque alors Lexi, étrange jeune fille qui nage jour après jour dans l’étang glacial. Lexi est drôle, intelligente, lui donne confiance en lui, mais est aussi terriblement mystérieuse. Qu’en est-il de ces bleus sur son visage qui sont plus marqués à chaque rencontre ? Qu’en est-il des coupures et blessures qui apparaissent à leur tour sur le corps de Dan ? Et pourquoi la montre de la jeune fille égrène-t-elle les secondes à rebours ? Pourquoi semble-t-il être le seul à la voir ?

C'est un petit bouquin que j'ai bien aimé même si je pense qu'elle ne restera pas des années dans ma mémoire. J'ai bien aimé Dan qui est un personnage auquel on s'attache facilement et rapidemen. Il faut dire que sa vie de famille n'est pas de tout repos, il est très facile de s'identifier à lui même si on n'a pas le même âge que lui. C'est un ado mal dans ses baskets pour lequel j'ai ressenti beaucoup d'empathie. Le cadre dans lequel se déroule notre histoire peut sembler famillier à de nombreuses personnes puisque ce n'est ni plus ni moins qu'un équivalent de Center Park (mais moi, je n'y ai jamais mis les papattes).

L'histoire est très sympa mais j'ai deviné le dénouement de tout ça un peu facilement. Il faut tout de même rappeller que c'est un livre classé jeunesse alors c'est normal que le lecteur adulte ou aguerri découvre facilement le dessous de toute cette histoire. A mon avis, les plus jeunes se laisseront bien embarquer. Mais je l'ai lu super rapidement parce que c'est bien écrit, c'est très rythmé et on ne s'ennuie pas une minute en compagnie de la plume de Edward Hogan. C'est une lecture sympa qui permet de bien se détendre sans se prendre la tête, tout en se faisant un peu peur par moment ...

Une chouette lecture que je vous invite à découvrir si ce n'est pas déjà fait ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(3/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2017

Pardon

pardon

J'ai découvert ce bouquin en regardant une video d'une chaine youtube dont j'ai oublié le nom. J'ai eu tout de suite très envie de lire ce bouquin. Et oh surprise et heureuse coïncidence, le jour même il était proposé en partenariat sur Livraddict. Je me suis empressée de postuler et j'ai eu la chance d'être choisie. J'ai donc reçu mon livre dédicacé et accompagné d'une très gentille carte de voeux de la part de l'auteure que je remercie très fort.

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Bien que je sois en retard dans la rédaction de mon billet, je me suis jetée sur le livre et je l'ai plié en quelques jours. Commençons par le futile, j'adore la couverture. Les couleurs sont très jolies et après lecture, je trouve qu'elle correspond très bien au contenu proposé par le livre. Une vraie réussite de ce côté là !

Mais niveau contenu justement me direz-vous ? Je dirai tout de suite que je n'ai pas été déçue. Je dois dire quand même que j'ai commencé par avoir un peu de mal avec Will, le héros de notre histoire, qui semblait porter toute la misère du monde sur ses épaules. J'ai trouvé qu'il se triturait beaucoup l'esprit et je n'ai pas toujours vraiment compris ses choix au fil du récit. Au fur et à mesure, j'ai appris à l'apprécier mais je ne me suis jamais totalement attachée à lui et je ne saurai pas exactement expliquer pour quelle raison. C'est étrange. En revanche, j'ai beaucoup aimé le personnage de David qui devient le meilleur ami et confident de Will. Il est plein de vie, original, très fort et amusant. J'ai aimé sa façon d'accueillir le secret de Will, c'est un personnage qu'on aimerait connaitre "en vrai" et un ami précieux comme il en existe peu.

J'ai aimé ma lecture parce que, sous couvert d'un roman contemporain qui flirte avec la romance, Erika nous oblige à remettre nos conceptions de l'amour, du couple et de la famille en question. Alors, je suis fille unique et je ne connais pas la puissance de l'amour fraternel mais il n'empêche que j'ai eu la tête farcie de questions. Je me suis demandé comment j'aurai réagi si un ami m'avait confié un tel secret, aurai-je bien pris la nouvelle ou est ce que j'aurai porté un jugement sans tenter de comprendre ? J'avoue ne pas avoir trouvé la réponse ...

Pour un premier roman, il est vraiment très réussi et c'est gonflé de la part d'Erika d'avoir osé aborder un sujet aussi sensible ! Un grand bravo à elle pour cette audace ! Alors bien entendu, on sent une plume peut-être un peu jeune, notamment dans les descriptions que j'ai parfois trouvé un peu lourdes ou un peu proposées façon guide Michelin (oui, je pinaille). Certes, certains passages sont un peu plus mous que d'autres et ont pu me paraitre un peu longs ... Oui, l'emploi du passé simple m'a peut-être un peu gonflé à la longue (et le passé simple, je trouve que ça alourdit un récit) ...

Et pourtant, c'est un livre que je vous recommande vivement, ne serait-ce que pour le sujet qu'il aborde. C'est hyper rare en littérature, à part "Forbidden" qui prend les toiles d'araignée dans ma PAL, je ne connais pas d'autres titres. D'ailleurs, si vous en avez je suis preneuse, n'hésitez pas à me les donner.

Si votre route croise le chemin de "Pardon", surtout ne passez pas à côté !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans 2017 ...

(2/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 19:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 janvier 2017

Deux gouttes d'eau

 deux gouttes

 J'aime bien Jacques Expert, j'ai maintenant lu plusieurs de ses bouquins et je n'ai encore jamais été déçue. Je l'ai croisé plusieurs fois à Saint Maur en poche sans jamais aller papoter avec lui mais je pense que si il est présent cette année, j'irai tout de même à sa rencontre. J'avais ce livre dans ma PAL depuis un moment, j'avais envie de le lire certes mais je trouvais sans arrêt de nouvelles priorités. Du coup, c'est ma copinette Lucette qui l'a sorti de ma pile dans le cadre d'un challenge sur notre site littéraire favori. Du coup, c'est ma première lecture de l'année 2017 ! Champagne !

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau …

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé ma lecture et j'ai retrouvé la plume de Jacques Expert avec beaucoup de bonheur. J'ai une attirance pour les histoires mettant en scène des jumeaux/jumelles, je trouve que c'est assez intriguant la plupart du temps quand c'est bien ficelé. Ici, nous rencontrons Antoine et Franck qui sont des jumeaux parfaits et qui ont une petite particularité génétique que vous laisserais découvrir.

J'ai adoré la construction du récit, cette alternance entre aujourd'hui et hier. Je me demande même si je n'ai pas préféré les jumeaux lorsqu'ils étaient enfants. Ils m'ont mis extrêmement mal à l'aise, je les ai trouvé hyper flippants ces deux gamins et j'ai même eu un peu les pétoches à certains passages, c'est pour dire ! Je me suis vraiment demandé jusqu'où l'auteur allait nous mener.

Comme toujours, Jacques Expert m'a trimballé dans son histoire. J'ai élaboré de nombreuses théories dans ma tête sans jamais tomber sur la bonne (heureusement car ça m'aurait embêté de découvrir le fin mot de tout ça). C'est rythmé, on est tenu en haleine justement grâce à l'alternance d'époque. Ca apporte vraiment un super souffle au récit et ça nous permet aussi de bien nous triturer la tête. C'est une réussite, je me suis vraiment regalée.

Laissez vous vraiment tenter par Jacques Expert si ce n'est pas déjà fait !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(1/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]