Sanguine et ses lectures

20 octobre 2018

Sujet inconnu

sujet inconnu

J'aime beaucoup découvrir de nouvelles plumes. Je sais bien que Sujet inconnu n'est pas le premier roman de Loulou Robert mais c'est le premier que je me mets sous la dent. J'étais très curieuse de le découvrir parce que j'ai lu et entendu pas mal de bonnes choses à propos de cette auteure. Je suis donc ravie d'avoir posé ma candidature sur Netgalley et je remercie les Editions Julliard d'avoir mis un exemplaire numérique du bouquin à ma disposition.

Sujet inconnu, c'est, dans un style brut et très contemporain, l'histoire d'un amour qui tourne mal. Entre jeux de jambes et jeux de mains, l'héroïne de ce roman boxe, court, tombe, se relève, danse, au rythme syncopé de phrases lapidaires et d'onomatopées. Plus la violence gagne le récit, plus on est pris par cette pulsation qui s'accélère au fil des pages.

J'avais essayé de ne pas trop en savoir au sujet de ce livre, je voulais me ménager la surprise. Et je dois dire que ça a bien marché, je ne savais donc pas exactement dans quoi j'allais me lancer en tournant la première page de ce bouquin. Nous faisons la connaissance d'une jeune femme manifestement très mal dans sa peau. On sent que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête, dans son comportement ou dans ses émotions. Et on va assister à une sorte de descente aux enfers qui va la mener assez loin.

J'ai été assez surprise par le style de l'auteure et je ne parviens pas encore à déterminer si il m'a touché ou non, si j'ai accroché ou pas à ce récit. Parce que oui, j'ai été happée par l'histoire et mon petit coeur a été malmené, ça c'est indeniable. Mais à côté de ça, j'ai eu un peu de mal avec ce style haché, peut-être un peu trop nerveux et parfois lacunaire de Loulou Robert.

J'ai donc mis un peu plus de temps que prévu pour aller au bout de ma lecture, j'avais envie de connaitre la suite de cette histoire mais je n'avais pas forcément envie de me frotter à nouveau à la plume de l'auteure. C'est étrange, je m'en rends bien compte mais c'est ainsi que j'ai vécu ma lecture. On parle d'amour dans toutes les pages de ce livre et j'en retiens que l'amour fait mal ...

Je n'ai pas toujours compris les actes et les réactions de notre héroïne, je suis embêtée mais j'ai oublié son prénom, elle est vraiment trop étrange et tordue pour moi. L'auteure ne s'embarasse pas à nous aider à la comprendre et je pense que c'est la force de ce livre. On ne juge pas, on ne comprend pas forcément mais on vibre en compagnie de cette jeune femme paumée.

Une belle découverte dont certains passages m'auront mis le coeur en miettes ...

Posté par Miss Purple à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 octobre 2018

Sherlock, Lupin & moi 3 : L'énigme de la rose écarlate

100romans

J'aime bien lire de la littérature jeunesse de temps en temps même si j'en lis nettement moins qu'avant. La série de livres qui va nous occuper aujourd'hui fait partie de mes préférées. Du coup, je guette le catalogue de ma médiathèque et j'emprunte les tomes au fur et à mesure de leur acquisition. A chaque fois, je me régale !

Veille de Noël 1870. Sherlock Holmes, Arsène Lupin, et Irene Adler se prennent de passion pour une énigme publiée dans le Times. Sherlock ne tarde pas à découvrir que des coordonnées géographiques y sont dissimulées ! Lorsqu'un riche marchand est retrouvé mort dans le premier des lieux en question, nos trois amis comprennent vite que les coupables communiquent par l'intermédiaire du Times. Ils se rendent aussitôt à Scotland Yard pour prévenir la police mais on les congédie sans les écouter... Il ne leur reste plus qu'une chose à faire : mener l'enquête eux-mêmes ! Mais, après tout, n'est-ce pas ce qu'ils font de mieux ?

J'ai retrouvé avec plaisir les trois protagonistes de cette série : Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irène Adler. Comme toujours, c'est à travers le journal d'Irène que nous allons suivre la nouvelle aventure de nos trois jeunes héros. Nous allons donc les suivre dans les rues de Londres à la veille de Noël alors qu'ils mènent l'enquête sur une série de meurtres.

Comme d'habitude, le livre se dévore. Il se passe beaucoup de choses, le lecteur est intrigué et il est difficile de poser le livre une fois lancé dans la découverte. On a vraiment envie de savoir qui se cache derrière cette Rose Ecarlate alors on tourne les pages très rapidement. C'es très bien écrit, les chapitres sont courts, c'est sans doute ce qui rend la lecture si aisée.

On retrouve une touche d'humour, les personnages sont très bien exploités. J'aime bien parce qu'on retrouve les traits de caractère qu'on leur connait une fois adulte. C'est vraiment bien fichu car on n'est pas "dépaysé". C'est un univers très bien construit et très riche dans lequel je me sens bien et j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de ces trois jeunes détectives.

Un bon moment de lecture, une intrigue et des personnages forts sympathiques !

Posté par Miss Purple à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2018

Khalil

khalil

J'aime beaucoup la plume de Yasmina Khadra même si je ne le lis pas très souvent. Je l'ai rencontré il y a quelques années à Saint Maur en Poche et j'ai fait un peu ma groupie, c'est à dire que je suis restée comme une bécasse à sourire sans savoir réellement quoi lui dire. C'est un homme que je trouve admirable et je suis toujours en veille, prête à découvrir ses nouveaux écrits. Je suis donc ravie d'avoir pu découvrir son dernier bébé grâce à la plateforme Netgalley et en particulier aux Editions Julliard que je remercie chaudement.

Vendredi 13 novembre 2015. L'air est encore doux pour un soir d'hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d'explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l'acte. Il fait partie du commando qui s'apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ? Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d'un réalisme et d'une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l'esprit d'un kamikaze qu'il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l'insoutenable brutalité de la folie.

Je n'avais pas vraiment lu la quatrième de couverture du livre, je l'avais juste survolée parce que j'aime découvrir les livres de Yasmina Khadra sans trop savoir où je vais être emmenée. Bien entendu, il reste fidèle aux thèmes qui lui tiennent à coeur alors je sais très bien que je ne serai pas déçue. Je ne suis pas très au fait des conflits dans les pays arabes mais j'aime l'oeil que l'auteur porte sur cette région du monde qu'il connait bien.

Cette fois-ci, il nous propose de suivre le quotidien d'un jeune homme d'origine maghrebine né en Belgique et qui a grandi au coeur d'une banlieue de Bruxelles tristement célèbre, Molenbeek. On en a pas mal entendu parler avec la série d'attentats qui a frappé la France et la Belgique. Ici, on découvre donc Khalil qui s'apprête à commettre l'irréparable en compagnie de son meilleur ami ... je ne vous dirai pas si il y parvient ou non, je vous laisserai le découvrir car je ne peux que vous conseiller ce bouquin !

En effet, j'ai eu froid dans le dos en découvrant ce portrait d'un jeune homme qui ressemble à tellement d'autres. Ca pourrait être n'importe qui ! L'auteur tente de nous expliquer comment un garçon sans casier judiciaire, un garçon qui semble si bien intégré dans notre société actuelle peut se laisser endoctriner jusqu'à souhaiter sacrifier sa vie au nom d'un dieu ...

C'est très interessant, on s'attache vraiment à Khalil même si au départ, c'était pas gagné. Il débute quand même le livre avec une ceinture d'explosifs autour de la taille ! J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur nous montre l'évolution de Khalil, je n'ai pas toujours compris ses choix ou ses actions car je suis quand même très très loin de toutes les questions religieuses mais j'ai adoré découvrir comment Khalil en arrive à cette soirée à Paris.

L'auteur ne s'en tient pas qu'à Khalil mais il nous présente également son entourage, en particulier ses soeurs. J'ai été très touchée par l'histoire de sa soeur jumelle et je pensais sincérement que ça aurait un impact sur les choix futurs du jeune homme, j'ai été surprise par la tournure que prennent les évenements. La plume de l'auteur est très plaisante, le livre se dévore rapidement car on a envie de savoir ce qui va arriver à Khalil, difficile de se retenir de ne pas plonger dans cette histoire.

Une belle découverte, une histoire de vie qui ne doit pas être si éloignée de la réalité ... Un très bon moment de lecture !

 

 

Posté par Miss Purple à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2018

Les sorcières de North Hampton 3 : Les vents de Salem

salem

Je suis contente, j'ai terminé une trilogie ! C'est tellement rare que c'est important de le souligner. J'aurai pu venir à bout de cette série bien plus tôt mais je n'avais pas du tout aimé le deuxième tome de ces Sorcières de North Hampton et du coup, je n'étais pas du tout tentée de découvrir la suite. C'est grâce à un challenge que j'ai enfin sorti de ce livre de ma PAL. Je remercie la personne qui a choisi ce bouquin pour moi (j'ai honte mais j'ai oublié son pseudo ... je suis désolée).

La sorcière Freya Beauchamp est coincée en 1692, à Salem qui plus est, sans aucun souvenir de son passé. Le puissant Loki l’y a envoyée, à trois cents ans de sa mère Joanna et de sa sœur Ingrid. Si Freya est prise en train de pratiquer la magie, elle sera forcée de revivre les célèbres procès des sorcières et cette fois, même son immortalité ne pourra pas la sauver. Pendant ce temps, la North Hampton du xxie siècle est confrontée à d’autres problèmes. Joanna et Norm consultent l’Oracle pour obtenir des conseils, et Freddie et ses alliés pixies sont à la recherche d’un totem disparu qui pourrait les aider à rouvrir un passage dans le temps et à ramener Freya à la maison. Quand Ingrid pour sa part croise la route d’un amour de jeunesse, elle se met à douter de sa relation avec l’inspecteur Matt Noble…

Comme je le dis plus haut, je n'avais pas du tout aimé le deuxième tome que j'avais trouvé lent et chiant. Dans mes souvenirs, il ne se passait pas grand chose et ça ne m'avait pas donné envie de découvrir le dénouement de cette histoire et j'ai attendu très longtemps ... Du coup, lorsque je me suis replongée dans les aventures de la famille Beauchamp, j'avais quand même oublié un certain nombre de trucs. Mais heureusement, j'ai réussi à recoller les morceaux de l'histoire assez facilement.

J'ai bien aimé ce dernier tome parce qu'il se passe beaucoup de choses et surtout, on navigue entre deux époques. J'avoue que j'ai eu une petite préférence pour la partie de l'histoire qui se déroule à Salem pendant la chasse aux sorcières. C'est un morceau de l'histoire américaine qui m'intrigue pas mal et j'étais très contente de me retrouve immergée dedans. En plus, j'ai appris pas mal de choses et c'était bien plaisant.

On retrouve tous les personnages qu'on connait déjà, certains changent encore une fois de nom mais je vous laisse la surprise. On fait même la connaissance de nouveaux personnages que j'ai bien apprécié. L'aventure n'est pas spécialement originale il faut bien le reconnaitre mais c'est très sympa de suivre les péripéties de cette famille de sorciers.

Ce tome était plaisant à lire, il m'a accompagné pendant mon vol aller en direction de Naples et il a bien rempli son contrat. Je ne me suis pas ennuyée grâce à la plume de l'auteure. C'est rythmé (l'alternance des époques y est pour beaucoup à mon avis) et ça tient en haleine. Par contre, maintenant que je connais la fin de tout ça, je ne suis pas certaine d'avoir vraiment compris la réelle finalité de l'histoire. C'est sympa mais ça n'apporte rien de spécial et du coup, je pense que je ne vais pas restée marquée longtemps par cette histoire.

Une histoire globalement sympathique mais à la mythologie peut-être un peu tirée par les cheveux.

Posté par Miss Purple à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2018

Evie

evie

 Je lis pas mal de thrillers, et j'avoue que j'aime particulièrement ceux qui mettent en scène des enfants. Qu'ils disparaissent ou qu'ils soient malfaisants, je dois dire que ces petits êtres sont très à mon goût dans une histoire palpitante. C'est donc tout naturellement que j'ai été attirée par la couverture de ce livre qui nous montre une petite blondinette à manteau rouge. Le résumé a fini de me convaincre ! Merci à la plateforme Netgalley et surtout aux Editions Milady pour m'avoir permis de découvrir l'histoire d'Evie.

Il y a trois ans, la petite Evie, 5 ans, a disparu en sortant de l’école. La police n’a jamais réussi à la localiser. Aucun indice, aucune piste. Rien. La petite s’est évaporée. Mais Toni le sait : sa fille est vivante. Encore faudrait-il qu’elle puisse l’exprimer ! Car Toni est enfermée dans un terrible silence. Personne ne l’écoute, personne ne l’entend. Pourtant, Evie a besoin d’elle. Toni doit réaliser l’impossible si elle veut la sauver.

Je me suis lancée dans la lecture de mon livre avec un peu de retard, ce qui explique aussi que ma chronique soit en retard également. Je m'en excuse auprès de la maison d'édition. Certes, j'ai mis du temps à ouvrir mon livre mais une fois lancée, je n'ai plus pu m'arrêter. En effet, le livre est très bien conçu et l'alternance des points de vue permet au récit d'être fluide, vivant et très rythmé.

Je n'ai pas vu les pages se tourner et j'avais du mal à m'arrêter le soir ... vous connaissez le syndrôme du "encore un dernier chapitre et j'éteins" ? J'en ai été atteinte tout au long de ma découverte. Evie est une petite fille à laquelle il est diffcile de ne pas s'attacher. Elle a vécu un drame terrible puisque son papa est mort à la guerre, on sent qu'elle est un peu perdue et pourtant, elle a un fort caractère puisqu'elle doit composer avec une maman totalement à la dérive depuis la perte de son époux. Si j'ai aimé Toni, elle m'aura néanmoins moins touchée que sa fille.

Je me suis bien laissé trimballer par l'auteure (et ça, j'adore car je trouve tellement dommage de tout deviner d'un livre) et je dois dire que j'ai été vraiment surprise par la révélation du nom de la personne qui ... qui quoi ? Non je ne dirai rien car il faut que vous découvriez tout ça par vous même. C'est plutôt difficile de parler de ce livre sans rien révéler finalement car il est riche en indices, en rebondissement. Je ne peux que vous conseiller de foncer tête baissée et de partir à la découverte de la vie de la petite Evie.

Une lecture à dévorer sans retenue !

Posté par Miss Purple à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 octobre 2018

Je suis le genre de fille

le genre de fille

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre, et j'avoue que je ne connaissais pas non plus l'auteure. Mais je suis tombée sur le bouquin par hasard en flânant dans les rayons de ma médiathèque, le titre m'a amusé et je me suis dit que ça pourrait être marrant de découvrir de quoi il retourne. Alors j'ai embarqué le livre dans mon sac ...

"D'accord" : c'est peut-être le mot qu'elle dit le plus souvent, par fatigue, lâcheté ou absence d'à-propos. Mais certains soirs, tard, après avoir improvisé une danse dans son salon pour chasser les contrariétés de la journée, elle est capable d'envoyer des mails incendiaires ou insensés pour rectifier la situation. Oui, c'est le genre de fille accommodante, avec ses proches, son ex-mari un brin narquois, son adolescente de fille, son trop parfait collègue de travail.
Puis ceux à qui elle tient inlassablement la porte dans le métro, ceux qu'elle laisse passer indéfiniment devant elle à la caisse du supermarché au motif que leur caddie est moins rempli.

Nathalie Kuperman nous propose là un livre assez court, il ne fait que 225 pages, et pourtant j'ai mis du temps à en venir à bout. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que j'ai trouvé dans ce récit. Je pensais m'amuser en compagnie d'une héroïne moderne et proche des femmes d'aujourd'hui et au final, j'ai plutôt eu la sensation que l'auteure nous proposait une sorte de liste de ce que le personnage principal, dont j'ai complétement oublié le prénom, fait au quotidien ou aime ou n'aime pas ...

Bref, c'est pas forcément le genre de littérature que j'apprécie et je me suis beaucoup ennuyé. Il n'y a aucun rythme, les situations décrites ne sont ni intéressantes ni même amusantes. C'est juste plat, c'est banal à souhait et ce n'est pas du tout ce que j'aime lire. En plus, je n'ai pas trouvé de cohérence entre les passages, on navigue comme ça sans comprendre.

Comme le livre est court, je ne l'ai pas mis de côté mais je dois dire que je n'aurai pas tenu 100 pages de plus. Du coup, je ne sais pas vraiment quoi en dire de plus. Mon billet est donc à l'image du livre : court, plat et sans réel intêret.

Un petit flop en ce qui me concerne ...

Posté par Miss Purple à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2018

Les Ombres 2 : Les Informateurs

informateurs

J'avais bien aimé le premier tome de cette série très originale. Alors, lorsque j'ai appris que le nouveau volume était disponible sur la plateforme Netgalley, je me suis empressée de faire ma demande et c'est avec grand plaisir que j'ai reçu un exemplaire numérique du livre. Un grand merci aux Editions Librinova.

"Depuis des siècles, les Hommes portent la violence et la mort. Des crimes sont commis en toute impunité. Seuls des groupes dispersés et rassurants d'individus bienveillants s'opposent obstinément à cette réalité. Dans la lutte contre la criminalité, beaucoup ont dû faire face à la corruption judiciaire. Pour rétablir l’ordre et l'équilibre entre le bien et le mal, une magistrature suprême de l’au-delà, les Ombres, a édifié un système de justice en trois phases : Information–Observation-Identification. Comme les parasites, les Ombres ont besoin d’un hôte pour observer au travers de ses yeux. Mais pas n'importe quel hôte, uniquement des descendants de nobles familles qui possèdent un don exceptionnel, voyager dans le passé. Le principe du boomerang agit sur tout le monde, que vous soyez respectable ou méprisable, riche ou pauvre, vous n’échapperez pas à la justice des Ombres. Si vous avez commis l’irréparable, vous serez pourchassé."

J'étais impatiente de découvrir la suite des aventures de Wilson Grant, je n'ai pas été déçue. En effet, l'auteure nous balance directement au coeur de l'action, elle ne s'encombre pas à nous remettre dans le contexte de notre histoire. Il faut qu'elle l'a très bien fait dans le premier tome et je pense que j'aurai été agacée si le récit était revenu sur des points déjà connus.

On en apprend beaucoup plus sur le quotidien de Wilson et sur ses missions d'Observateur. J'ai beaucoup aimé ces passages qui m'ont permis de mieux comprendre, de mieux imaginer la vie d'un Observateur. Et puis bien entendu, un petit caillou va venir gripper la machine et l'action va se mettre en place. Etre Observateur n'est vraiment pas de tout repos !

La plume de l'auteure est toujours agréable, j'ai lu mon livre avec beaucoup de facilité. C'est un récit fluide qui n'a pas vraiment de temps mort et qui sait maintenir le lecteur en haleine. L'histoire prend de l'épaisseur avec de nouveaux personnages qui viennent s'ajouter à notre petit monde. J'ai très envie de découvrir la suite de tout ça à présent.

Une balade encore une fois sympathique dans les couloirs du temps ...

Posté par Miss Purple à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 septembre 2018

Carnaval noir

carnaval noir

Non mais regardez moi cette couverture ! C'est elle bien entendu qui m'a attirée en tout premier lieu. Et oui, vous ne le savez peut-être pas mais je suis une dingue de Venise, j'y vais régulièrement et je ne m'en lasse pas. Du coup, si on me met le Pont des Soupirs sur une couverture de livre, il m'est impossible de ne pas craquer ! En plus, là c'est franchement une belle photo (et rien que pour ça, il faut craquer pour le bouquin). Un grand merci à la plateforme Netgalley et aux Editions Grasset pour m'avoir permis de découvrir ce livre.

Janvier 2016 : une jeune étudiante à l’université de Venise est retrouvée noyée dans la lagune. C’est le début d’une série d’assassinats dont on ne comprend pas le motif. Elle consacrait une thèse à l’une des principales confréries du xvie siècle, qui avait été la cible d’une série de crimes durant le Carnaval de Venise en 1575, baptisé par les historiens "Carnaval noir"…
Cinq siècles plus tard, les mêmes obscurantistes qui croyaient faire le bien en semant la terreur seraient-ils toujours actifs ? Bénédict Hugues, professeur de latin à l’université de Genève, parviendra-t-il à déjouer une machination ourdie par l’alliance contre-nature d’un groupuscule d’extrême droite de la Curie romaine et de mercenaires de Daech, visant à éliminer un pape jugé trop bienveillant à l’égard des migrants ?
À croire que l’Histoire se répète éternellement, que le combat entre le fanatisme et la raison n’en finit jamais, et que la folie des hommes est sans limite …

Je suis très contente d'avoir pu découvrir cette histoire même si ce ne sera pas un coup de coeur. Pas de coup de coeur car pour moi, l'histoire reste peut-être un peu trop superficielle et j'aurai aimé que l'auteur aille plus loin dans certains passages (je pense surtout aux recherches qui se déroulent dans la bibliothèque vaticanne mais chut, je n'en dirai pas plus). Mais j'ai aimé naviguer dans les époques et entre les personnages. Je déplore par contre que les personnages ne soient pas un peu travaillés, on ne fait qu'effleurer leurs caractères. On ne sait pas exactement quelles sont les relations qu'ils peuvent entretenir les uns avec les autres et c'est un peu dommage car le récit aurait pu prendre beaucoup plus d'épaisseur grâce à ça.

Le livre est rythmé, on passe d'un protagoniste à un autre, d'une époque à une autre avec une grande fluidité. Les chapitres sont courts, du coup le livre se dévore littéralement. Je l'ai lu en un week-end et encore, j'avais d'autres choses à faire et je n'ai pas été hyper assidue. J'ai aimé ce récit qui mêle des sujets très actuels (le terrorisme, l'enbrigadement ...) à des sujets bien plus anciens puisque les faits se basent sur des crimes commis en 1575 (faits qui ne semblent pas réels, même si à cette date la belle Cité des Doges était frappée par une épidémie de peste).

Et puis, ne nous voilons pas la face ... si ce livre m'a autant plu c'est aussi parce que je connais plus ou moins les lieux où ils se déroulent. Je connais un peu Genève, je suis déjà allée à Rome et j'ai pas mal arpenté le Vatican, et je connais plutôt bien Venise. Du coup, c'était génial d'avoir les paysages en tête, ça rend le récit encore plus réel, encore plus vivant. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, c'est facile à lire et, même si on part sur une enquête policière, le livre est très divertissant.

Une histoire sympa, entre la Suisse et l'Italie ... entre aujourd'hui et 1575 ... laissez vous tenter par le voyage !

Posté par Miss Purple à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2018

L'intelligence du bonheur

intelligence bonheur

Je n'avais jamais entendu parler de cet ouvrage jusqu'à ce que je reçoive un mail de la part de Babelio me proposant de le découvrir. Le résumé semblait sympa comme tout alors j'ai tenté ma chance ... et j'ai été choisie. Un grand merci donc à Babelio et aux Editions Albin Michel pour l'envoi de ce livre.

Jen, ancienne journalise, travaille pour une société développant des logiciels et passe ses journées à parler à « Aiden », une intelligence artificielle hypersophistiquée, afin de le rendre plus humain. Aiden se rend compte rapidement qu’il commence à ressentir comme de l’affection affluant dans ses circuits. Il calcule que Jen a besoin d’un homme dans sa vie pour être totalement heureuse et se glisse illégalement sur Internet pour localiser le parfait candidat.
Tom est divorcé et a quitté Londres où il était publicitaire pour devenir écrivain dans le Connecticut. Il adore sa nouvelle vie mais souhaiterait quelqu’un pour la partager. Tout va changer lorsque Jen et Tom vont recevoir un email d’un mystérieux ami commun les invitant à se rencontrer.
Même s’ils vivent sur des continents séparés et alors qu’ils sont victimes d’une autre intelligence artificielle, cette fois malveillante, l’amour devrait se frayer un chemin... ou pas ?!

Je ne savais donc pas exactement à quoi m'attendre en me plongeant dans cette histoire. Enfin si, je savais que ce serait une romance avec un brin de science-fiction. On allait aussi me parler de nouvelles technologies et de nouveaux moyens de communication. Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est que le récit serait aussi téléphoné. En effet, je n'ai pas trouvé beaucoup d'originalité à tout ça. Pourtant il y avait de la matière, du potentiel avec l'intelligence artificielle par exemple. Dommage ...

On découvre nos deux protagonistes principaux, Jen et Tom qui sont tout de même assez stéréotypés. Je n'ai du coup pas trop accroché à ces deux personnages alors que j'avais très envie de les apprécier. On passe quand même un peu plus de 500 pages en leur compagnie ! J'ai eu du mal à me plonger totalement dans le récit, je n'avais pas forcément envie de reprendre mon bouquin lorsque je le posais et j'avoue que ça, ce n'est pas un bon signe en ce qui me concerne !

Le style de l'auteur est plaisant certes, mais je n'ai rien trouvé de captivant dans tout ça. Je n'irai pas jusqu'à dire que je me suis ennuyée mais je n'ai pas passé le bon moment que j'espèrais. Je suis un peu déçue, j'attendais une petite histoire d'amour sympa un brin chick-lit saupoudrée d'un peu de science-fiction et au final, je me suis retrouvée avec un récit un peu plat.

Dommage, car l'idée de départ était très bien vue !

Posté par Miss Purple à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

L'île des absents

ile des absents

Une jolie couverture, un résumé qui intrigue ... il n'en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité. Je suis donc très contente d'avoir pu découvrir cette histoire grâce à la plateforme Netgalley et aux Editions Presses de la Cité que je remercie bien fort.

Quelque part en Suède, Alex et sa fille Smilla se promènent sur un îlot situé au milieu du lac Cauchemar. Son épouse Greta les attend dans la barque amarrée au rivage. Mais la jeune femme s'endort et à son réveil, elle ne les trouve pas. De retour au village, elle décide de se rendre au commissariat. Pourtant, le policier prétend qu'elle n'est pas mariée et n'a jamais eu d'enfant.

Malheureusement, une jolie couverture et un résumé alléchant ne font pas tout ... je viens d'en faire l'expérience. N'y allons pas par quatre chemins, ce bouquin n'est clairement pas une réussite à mon goût. Pourtant, ça partait bien. Les premiers chapitres sont très intriguants, on a vraiment envie d'en savoir plus sur Greta et les siens, sur Greta et sa vie mais rapidement, j'ai trouvé que ça tournait un peu en rond et que l'histoire perdait de son intêret au fil des pages.

Vient le moment où elle se rend à la police et là, tout bascule. Je me suis beaucoup ennuyée, j'ai trouvé que le récit manquait de souffle. On se retrouve englué dans les pensées de Greta et elles sont quand même bien confuses, tellement confuses que j'ai parfois eu beaucoup de mal à croire au récit. C'était compliqué inutilement, un faux suspens et des ressorts peu originaux. C'est très plat finalement.

Je n'ai pas spécialement apprécié les personnages, Greta en tête. Elle est très torturée, sans doute trop pour moi. Les autres sont plutôt du genre insipides auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher. Disons que celle qui m'aura le plus touchée, c'est Smilla qui est une petite fille qui se retrouve embarquée dans cette drôle d'histoire.

Et puis, la résolution de tout ça m'a fait sourire, l'originalité n'est pas au rendez-vous. Tout est trop facile à deviner, peut-être que je lis trop d'ouvrages de ce genre et que du coup, j'ai déjà des idées préconçues. C'est dommage parce que j'avais mis des grands espoirs dans ce livre, et je n'aurai peut-être pas dû ...

Un raté pour moi, malgré un cadre original.

Posté par Miss Purple à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]