Sanguine et ses lectures

20 juillet 2017

[LC] A comme association 6 : Ce qui dort dans la nuit

association6

Je continue ma lecture de la saga écrite à la base par Pierre Bottero et Erik Lhomme et je me régale toujours autant. A la base, c'est censé être une lecture commune mais j'ai pris beaucoup de retard. Entre mon voyage de noces et mon séjour à Stockholm, j'ai manqué de temps pour lire mes bouquins et aussi pour rédiger mes billets. Je rattrape mon retard petit à petit mais j'avoue que ce n'est plus réellement une lecture commune. Ca m'embête pas mal mais heureusement ma co-lectrice est plutôt cool puisqu'elle ne râle pas.

... Attention, spoilers dans le résumé ...

Lorsque Jasper se décide enfin à revenir à l'Association, il trouve porte close. Entre de faux Agents qui traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro et de vrais vampires qui organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue, il n'a pas le temps de s'étonner. Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d'Ombe qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper mène l'enquête… Ignorant que Walter a disparu et que Mademoiselle Rose passe son temps à discuter avec un miroir, accroché dans sa cuisine ! Jasper sauve la vie de l'Agent stagiaire Nina et remonte avec elle la piste de l'étrange sorcier. Une piste semée de cadavres. Mais qui, du sorcier qui a pris Walter en chasse ou de la troublante Nina, risque le plus de causer sa perte ?

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Erik Lhomme et les personnages que j'aime beaucoup. Malgré ça, j'ai été un peu déroutée de trouver des chapitres consacrés à Mademoiselle Rose qui est habituellement un personnage plutôt secondaire. Mais au final, c'était sympa et j'ai eu la sensation de mieux la connaitre et de découvrir des petits secrets la concernant. D'ailleurs, elle a beaucoup éveillé ma curiosité et j'espère en apprendre plus sur elle dans le tome suivant.

J'ai eu la sensation que cet opus ne faisait pas vraiment avancer la trame principale de notre histoire mais pourtant, j'ai bien aimé. Erik Lhomme prend son temps, c'est agréable à lire. C'est peut-être un tome de transition et je me demande bien ce qui m'attend pour la suite ...

J'ai beaucoup aimé Jasper dans ce tome, il laisse enfin tomber son humour un peu lourdingue et ça fait du bien. On le découvre sous un nouvel angle, c'est plaisant. En parlant de découverte, on fait également la connaissance de deux autres agents stagiaires dont je ne me souviens pas avoir entendu parler avant (mais comme je suis Dory, j'ai peut-être oublié). Autant Jules ne m'a pas spécialement plu car j'ai trouvé qu'on ne le suivait pas assez, autant j'ai bien aimé Nina.

Dois-je vraiment dire que j'ai hâte de connaitre la suite ? ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(66/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juillet 2017

Chroniques lunaires 3.5 : Levana

levana

Je suis fan des Chroniques lunaires et comme la série est terminée, je dois dire que je fais durer le plaisir. Du coup, bien que tous les tomes se trouvent dans ma bibliothèque, je ne les sors qu'au compte goutte. Mais arrive un moment où je ne peux plus me retenir et je craque ! Et là, j'ai craqué à force de passer à côté mon exemplaire de Levana ...

"Miroir, mon beau miroir,
dis-moi, qui est la plus belle ?"
Pour les lecteurs des Chroniques Lunaires, Levana est une reine cruelle qui se sert de son magnétisme pour imposer amour et crainte à ses sujets. Mais bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une toute autre histoire, une histoire d'amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n'a jamais été contée... jusqu'à présent.

Il ne m'aura fallu qu'une seule journée pour dévorer ce petit tome qui s'insére entre Cress et Winter. Et je suis super contente d'avoir lu ce bouquin dans l'ordre de parution. Car j'ai appris des tas de choses qui me seront sans doute très utiles pour la parfaite compréhension de Winter. Car dans ce petit opus, nous découvrons un peu plus qui est cette Winter.

De toute façon, ce tome c'est le tome de la découverte absolue. Déjà, le lecteur s'invite dans l'enfance et l'adolescence de Levana la terrible reine qui régne sur la Lune. Y a pas à dire, Levana à la base je ne l'aimais pas (enfin le personnage est hyper travaillé et tout et tout mais l'auteure nous la rend tout à fait imbuvable). Et là, j'ai fait la connaissance d'une petite fille puis d'une jeune fille qui m'a beaucoup touché. Ca m'a permis de mieux comprendre ce personnage, très complexe au final, et de finir par l'apprécier. Je ne dis pas que je cautionne ses faits et gestes mais maintenant, je comprends pourquoi elle se conduit comme elle le fait. On peut dire que Marissa Meyer a réussi à rendre cette terrible reine un peu plus humaine qu'elle ne l'est pendant toute l'histoire des autres tomes.

C'est aussi un récit qui permet de mieux comprendre les événements de l'histoire globale des livres, on en apprend plus sur la létumose par exemple. Le livre foisonne de personnages qu'on connait déjà et qu'on attendait pas forcément ici. J'ai adoré !

Je me suis rendue compte aussi que la vie avait été très cruelle avec Levana et je comprends mieux son comportement et ses pensées. J'ai beaucoup aimé aussi en apprendre plus sur son magnétisme et sur son apparence réelle. J'ai eu le coeur serré à de multiples reprises et j'ai adoré cette découverte. Grâce à ce petit tome supplémentaire, je pense que Levana est devenu mon personnage favori de la saga (désolée Cinder, tu t'es fait doubler !). Je ne regrette absolument pas les quelques heures que j'ai passé sur la Lune en compagnie de Levana.

Si vous aimez la série, n'hésitez pas à découvrir cette histoire courte mais marquante.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(65/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Ces livres que je n'ai toujours pas lu ...

(5/20)

livres pas lu

Posté par Miss Purple à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2017

The paper magician 2 : The glass magician

glass magician

J'avais beaucoup aimé le premier tome de cette série de Charlie N. Holmberg et j'avais donc une grande impatience de découvrir le tome suivant. Aussi lorsque j'ai vu qu'il était disponible sur la plateforme Netgalley, je me suis ruée dessus. Je remercie grandement les Editions Amazon Crossing pour cette lecture.

Trois mois après avoir rendu son cœur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.
Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le vœu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie.

J'avais tellement hâte de retrouver Ceony et son mentor Emery Thanes que j'avais placé d'immenses attentes dans ce livre je l'avoue. J'en ai peut-être trop attendu parce que je suis un peu mitigée au final. Comme je l'ai dit plus haut, j'avais vraiment beaucoup aimé le premier tome. La découverte de l'univers m'a beaucoup plu, je l'ai trouvé très original et j'étais impatiente d'en apprendre un peu plus.

On retrouve donc Ceony qui continue son apprentissage de la magie du papier auprès de son "tuteur". Mais comme il s'est passé quelque chose dans le tome précédent (mais je ne vous dirai pas de quoi il s'agit ...), Ceony est totalement sous le charme de Emery. Et on la comprend parce que l'auteure nous le décrit un peu comme un canon sur pattes.

Du coup, le fait que le petit coeur de Ceony bat très fort pour Emery nous amène à découvrir une héroïne totalement niaise. Je l'aimais bien mais là, qu'est ce qu'elle est nunuche ! C'est pas possible, je sais bien que l'amour rend un peu bêbête mais alors là, ça bat des records. Et comme on se penche surtout sur la relation (la non relation ?) entre nos deux personnages, on en oublie un peu tout ce qui tourne autour de la magie. Et c'est très dommage.

De plus, Charlie N. Holmberg introduit des événements qui auraient pu être intéressants mais on ne s'y attarde pas suffisamment, j'ai eu la sensation que ça ne servait à rien et je n'ai pas vraiment cru à toute cette histoire. Je n'ai ressenti aucune empathie, je me suis presque ennuyée et ça m'a bien embêtée parce que j'aimais tellement cet univers de magie ...

Heureusement, la plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. Ca se lit facilement et rapidement. J'en suis venue à bout en quelques heures étalées sur deux soirées. Même si ce tome est très en-dessous du premier à mon goût, j'ai tout de même très envie de savoir ce que la suite va nous apprendre.

Je suis déçue de ce tome mais je laisse la chance à la série, je lirai la suite à coups sûrs.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(64/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Les lettres volées : 1661, Mlle de Sévigné au temps du Roi-Soleil

lettres volées

Je suis née et j'ai grandi dans la Drôme ... pourquoi je vous dis ça, parce que je vais aujourd'hui vous parler d'un livre qui met en scène Madame de Sévigné et sa fille Françoise, la future Madame de Grignan. Et Grignan, c'est dans la Drôme. Et comme la Drôme, c'est petit, je peux dire que je connais assez bien Grignan puisque j'y suis allée un certain nombre de fois avec mes parents. Du coup, j'avais très envie de découvrir ce petit livre jeunesse, d'autant que j'aime beaucoup la plume de Silène Edgar.

A l’époque des Précieuses en 1661, Mlle de Sévigné, fille de Madame et âgée de 16 ans, fait son entrée à la Cour. Françoise y vit nombre d’aventures sans toutefois en parler à sa mère notamment pour ce qui concerne l’enquête qu’elle mène afin de retrouver un papier compromettant qui prouverait l’existence d’une liaison entre sa mère et Fouquet. Serait-il le père secret de Mlle de Sévigné ?

J'avais très envie de me plonger dans ce bouquin et j'ai profité de la Grosse Opé des Editions Milady-Bragelonne pour me l'offrir. Sitôt dans ma Kobo, sitôt lu. C'est rare que ça arrive mais comme je l'ai dit, j'avais trop envie de le découvrir et puis j'avais envie de lire un bouquin qui ne soit pas trop épais. C'était donc le livre parfait.

Et j'ai plongé dans cette lecture qui m'a embarqué tout de suite. Il faut dire que c'est de la jeunesse et que c'est donc plutôt facile à lire. J'en suis venue à bout en quelques heures et j'ai adoré découvrir cette facette inconnue de Madame de Sévigné et ses enfants (on se concentre sur Françoise mais on croise aussi un peu de son petit frère). On se rend compte qu'elle a beau être une mondaine, elle n'en reste pas moins une mère aimante qui souhaite le meilleur pour ses enfants. J'ai aimé découvrir cet aspect.

L'auteure nous propose une petite intrigue et il est très plaisant de suivre les pérégrinations de Françoise au château de Vaux-le-Vicomte (en plus, il est prévu que nous allions le visiter aux chandelles en août, je vais peut-être croiser quelques fantômes du livre). J'ai également beaucoup aimé me rendre compte de la nature des relations entre les personnes "illustres" de l'époque. J'avoue ne pas trop savoir quelle est la réalité historique du livre mais je l'ai beaucoup aimé et je ne me suis pas spécialement posé la question. Ca me parait tellement plausible que je n'ai pas cherché plus loin.

Encore une fois avec l'auteure, c'est très plaisant à lire. Ca se lit vite comme je l'ai déjà précisé et il n'y a pas de temps mort. Le lecteur ne s'ennuie jamais et je pense que c'est le cas qu'on soit un lecteur adulte ou un jeune lecteur. En plus, Silène Edgar nous propose quelques lettres de Madame de Sévigné, un peu remise au goût du roman ceci dit mais ça donnerait presque envie de se plonger dans la correpondance de la marquise.

Je suis ravie de ma découverte et je ne regrette pas du tout mon achat (à 0.99€ en plus !).

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(63/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(1/5)

saison

Posté par Miss Purple à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2017

Les ombres 1 : Les observateurs

les ombres

C'est la couverture de ce livre qui m'a immédiatement appelé "regarde comme je suis jolie, tu dois absolument découvrir les secrets que renferment mes pages" ! Alors comme je suis faible, j'ai cédé à l'appel et j'ai posé ma candidature pour recevoir une copie numérique de la bête. Je remercie grandement Netgalley et surtout les Editions Librinova pour cette découverte.

Le célèbre historien-enquêteur Wilson Grant se retrouve embarqué malgré lui, dans des circonstances mystérieuses, à Chester, ville du Cheshire, en Angleterre. Seul et perdu, il est accueilli par une singulière famille dont la demeure semble abriter de nombreux secrets.
Bientôt, des incidents surviennent et se multiplient.
Les langues se délient, les découvertes se font jour quant aux mystérieux hôtes de la propriété des Ombres, tandis que resurgissent d’anciennes superstitions.
Wilson s'enlise dans une des plus obscures et intrigantes énigmes qui lui soit offerte. Face à d’incroyables révélations, il va devoir se plonger dans une enquête qui l'obligera à affronter les instincts humains les plus sombres …

Inutile de le cacher, j'attendais quand même beaucoup de cette lecture. Le résumé était très alléchant, la couverture superbe (oui, j'insiste) et le classement dans la catégorie horreur sur livraddict ... tous les ingrédients étaient réunis pour que je passe un très agréable moment. Du coup, je pense que j'avais mis la barre tellement haut que je ne pouvais qu'être un poil déçue. Alors attention, c'est loin d'être une mauvaise lecture mais j'aurai aimé aimer ce livre encore plus.

Je m'explique ... j'ai eu un peu de mal à rentrer complétement dans l'histoire. Sur le coup, je n'ai pas trop compris comment le personnage principal, Wilson Grant, se retrouvait catapulté à Chester. Quelque part, c'est super de ne rien expliquer car le lecteur se retrouve dans la même position que le héros mais moi, j'aime pas ça. J'aurai aimé en savoir un peu plus et bien plus rapidement. Car pour moi, trop de mystère tue finit par tuer le mystère. Tout était trop entouré d'un voile et j'ai fini par me lasser. J'ai un peu trouvé le temps long ...

Heureusement, les révélations arrivent quand même à un moment donné et là, ça a relancé la machine. J'ai à nouveau apprécié ma lecture et j'ai aimé les révélations que l'auteure nous propose. Ca n'explique pas tout bien évidemment, ça reste un premier tome, mais ça apporte déjà quelques réponses dont j'avais bien besoin. Ma curiosité a été attisée et je pense que je découvrais le tome suivant avec plaisir.

D'autant que j'ai bien aimé les personnages (enfin, pas tous non plus), à commencer par Wilson. C'est quelqu'un de très curieux qui se retrouve embarqué dans une histoire un peu folle. J'ai trouvé qu'il réagissait plutôt bien dans une telle situation, à sa place je pense que j'aurai pris les choses avec bien moins de zénitude. Les deux frères sont très intriguants et j'ai aimé la façon dont Eve Ruby Lenn nous les dévoile peu à peu.

C'est bien écrit, ça se lit bien. A part les quelques temps morts dont j'ai déjà parlé, le lecteur ne s'ennuie pas. Le style n'est certes pas hyper littéraire mais ça n'est pas le but du livre. C'est agréable, efficace et c'est un peu ce qu'on en attendait ... L'univers que l'auteure nous propose est plutôt riche, j'espère qu'il s'étoffera encore un peu plus au prochain tome.

Une découverte intéressante que je vous conseille de faire ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(62/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 08:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 juillet 2017

Qui touche à mon corps je le tue

mon corps je le tue

Ce livre, qui n'est pas récent puisqu'il date de 2008, me faisait une envie de malade ! Lorsque j'ai lu son résumé, j'ai eu tout de suite envie de découvrir de quoi il retourne. J'ai eu la chance de le recevoir par ma copine Damiane que je remercie. Elle me l'a envoyé il y a un mois ou deux et je l'ai déjà lu, je le souligne car c'est assez rare. En général, les bouquins sèchent dans ma PAL un certain temps ...

"Marie G., faiseuse d'anges, dans sa cellule, condamnée à mort, l'une des dernières femmes guillotinées. Lucie L., femme avortée, dans l'obscurité de sa chambre. Henri D., exécuteur des hautes œuvres, dans l'attente du jour qui se lève. De l'aube à l'aube, trois corps en lutte pour la lumière, à la frontière de la vie et de la mort."

Bon, pour être tout à fait honnête, j'avais une envie folle de lire ce livre mais en même temps, j'avais un peu peur. Oui, peur parce que j'avais déjà eu une expérience un peu mitigée de la plume de Valentine Goby, l'auteure. Il y a quelques années, j'avais lu Kinderzimmer qui avait absolument tout pour me séduire et ça ne l'avait pas vraiment fait.

Là, je me suis mis sur le livre avant de partir à Stockholm. Comme il n'est pas très épais (135 pages en grand format), je pensais l'avaler en quelques heures. Ca n'a pas été le cas, je l'ai terminé à mon retour (je ne l'avais pas embarqué dans mes valises). J'ai encore eu un problème avec l'écriture. J'ai trouvé que c'était très fastidieux à lire, il faut vraiment s'accrocher et je ne suis pas certaine que j'avais envie au final.

On découvre plusieurs personnages à plusieurs moments de la journée. Ca aurait pu être intéressant mais j'ai eu du mal ... Du mal à avoir envie d'en apprendre plus sur chacun d'entre eux. Je pensais m'attacher surtout aux deux femmes qui sont présentes dans le livre. En effet, l'auteure nous propose de suivre le parcours d'une faiseuse d'anges et d'une femme qui a fait le "necéssaire" pour avorter. Malheureusement, je n'ai été convainque ni par l'une ni par l'autre. En fait, il y a tellement de détails et de souvenirs que ça finit par être très embrouillé et ça devient finalement tout à fait indigeste.

Même pire que ça, Valentine Goby a réussi à me rendre Lucie (la femme qui avorte) antipathique. Elle nous la présente comme quelqu'un qui subit plusieurs avortements, on a la sensation qu'elle est d'une froideur à tomber par terre et je n'ai pas du tout aimer cette femme qui aurait pu avoir toute ma sympathie ...

J'ai été déçue je l'avoue. Je crois que je vais laisser tomber cette auteure ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(61/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2017

Minute, papillon !

 minute papillon

Lorsque j'ai envie de me détendre, j'aime bien prendre un livre un peu drôle. Pas un livre à l'humour gras où on fait warf warf à toutes les pages. Non, je préfère un livre à l'humour subtil et bien dosé, un livre qui me propose également d'autres émotions. Certains auteurs sont très doués pour ça et Aurélie Valognes en fait partie. Depuis ma première lecture de Nos adorables belles-filles (devenu entre temps En voiture, Simone !), j'aime découvrir son nouvel opus chaque année. Un nouveau rituel du type de celui que j'ai instauré pour les Amélie Nothomb se serait-il mis en place ?

A la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu'elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.

En arrivant à l'aéroport de Stockholm, j'avoue que j'étais un peu déprimée par l'idée que je devais rentrer en France et reprendre ma routine voiture-boulot-dodo. Du coup, une fois les fesses posées dans l'avion, je me suis dit qu'une petite dose Valognes-esque me ferait du bien. J'ai donc dégainé mon bouquin et je ne suis pas déçue. Non, ma seule déception est de ne pas avoir pu rencontrer l'auteure à Saint Maur comme l'année dernière (Suède oblige, je ne me dédouble pas encore).

J'ai donc découvert Rose, une jeune femme qui vit seule avec son fils qu'elle chouchoute. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle perd son travail et elle voit son fils partir pour aller vivre avec sa copine qu'elle ne connait même pas. Quel départ tonitruant, je me suis dit que Rose était quand même le prototype de la fille qui n'a pas de bol. En quelques pages, nous découvrons ensuite Colette une petite bonne femme qui a l'air bien perché. J'aime les personnages que l'auteure nous propose car ils sont toujours assez hauts en couleurs. Mais ils ont aussi toujours un côté fêlure qui nous conduit à nous attacher à eux.

Car oui, je me suis attachée à Rose et Colette. Elles sont tellement touchantes qu'il est impossible de ne rien ressentir pour ces deux femmes qui, au final, se ressemblent beaucoup. Je ne parviens d'ailleurs pas à déterminer laquelle des deux j'ai préféré. Toutes les deux ont quelque chose qui m'aura touché, leur détresse commune à certains passages du livre est allée droit à mon petit coeur guimauve. Mais aussi, toutes les deux m'auront beaucoup amusé aussi et je dois dire que j'ai bien ri aux dépens de Véronique, la fille (un poil bargeot) de Colette.

Ce livre est pétillant à l'image de sa couverture en vichy (signe distinctif des livres d'Aurélie), il se passe toujours quelque chose et le lecteur ne s'ennuie jamais. En plus, c'est bien écrit sans chichi ni fioritures. L'auteure nous propose des passages drôles, tonitruants mais aussi touchants et parfois même teintés de poésie. J'ai vraiment passé un bon moment et le bouquin a tenu ses promesses. J'y ai trouvé absolument tout ce qui j'en attendais. Je ressors ravie de cette découverte et j'attends maintenant le nouveau avec impatience.

Un petit coup de blues ? Tentez Aurélie Valognes, vous irez mieux à coups sûrs !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(60/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2017

Ma vie (pas si) parfaite

vie pas si parfaite

Je suis fan de Sophie Kinsella, j'avale tous les tomes de L'accro du shopping et je suis en manque en chaque fois que j'en termine un. Alors du coup, je me jéte sur tous ses autres ouvrages histoire d'avoir ma dose ... C'est tellement plaisant d'entamer la saison estivale avec une histoire légère et bien écrite. Elle m'a tenue compagnie pendant que je volais vers Stockholm. Bref, assez de blabla. Je remercie Netgalley et les Editions Belfond pour m'avoir permis de découvrir l'histoire de Katie.

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd'hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub... Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu'elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c'est qu'à la capitale, tout va plus vite.

J'ai volontairement tranché le résumé dans le vif parce que je trouve qu'il en dit beaucoup trop sur l'histoire. Quelque part ça m'a un peu gâché le plaisir de la découverte. Alors, rectifions tout de suite, j'ai vraiment apprécié ma lecture. Je n'étais pas très inquiète ceci dit puisque Sophie Kinsella est, comme je l'ai déjà mentionné, une valeure sûre pour moi.

Ici, nous découvrons Katie qui a une vie pas facile à Londres. Entre métro, travail harrassant et petit appartement, la vie de cette jeune femme ne semble pas correpondre à celle dont elle rêvait dans sa province natale. Je me suis rapidement attachée à Katie, elle m'a fait passer par différents sentiments. Elle est pleine de vie, c'est un personnage très amusant mais qui a su aussi m'émouvoir. Finalement, Katie c'est la fille qui a un coeur gros comme ça mais qui n'a pas vraiment confiance en elle. Je crois qu'elle pourrait ressembler à chacune d'entre nous au final. C'est aussi un peu la copine idéale à qui il arrive des tas de choses.

J'ai aimé quasiment tous les personnages de ce récit, en particulier Demeter. J'ai commencé par la détester et j'ai fini par la trouver hyper touchante. J'aime bien ces personnages nuancés qui permettent au lecteur d'expérimenter différents sentiments.

Quant à l'histoire en elle-même, elle est plutôt légère et bien menée. On ne s'ennuie pas, il se passe toujours quelque chose alors certes, peut-être n'est ce pas toujours très réaliste mais c'est tellement frais et léger que ça passe très bien. Je suis peut-être bon public mais en tous cas, ça aura été pour moi une lecture extrêmement plaisante.

Un chouette moment de lecture grâce à une plume légère et une héroïne pétillante !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(59/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2017

A sa place

sa place

J'avais repéré ce bouquin grâce à la chronique de ma copine Lucette. Elle en avait tellement bien parlé qu'elle m'avait donné hyper envie de découvrir cette bien étrange histoire de jumelles. Du coup, lorsque j'ai vu que ce livre était proposé sur la plateforme Netgalley, j'ai posé ma candidature et j'ai eu la chance d'avoir une réponse positive à ma demande. Je remercie donc grandement non seulement Netgalley mais aussi les Editions Presses de la Cité pour cette découverte que j'ai beaucoup apprécié.

Au départ, ce n'était qu'un jeu.
Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d'eau, elles savent bien qu'elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu'au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n'y voit que du feu. Et les deux fillettes s'amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c'est le début de la descente aux enfers.

Inutile de faire durer le suspens, j'ai beaucoup aimé cette lecture ! Ce ne sera pas un coup de coeur mais j'ai dévoré mon bouquin. Il m'a accompagné pendant mon périple italien, j'étais bien contente d'avoir un trajet d'un peu plus de deux heures de train entre Florence et Venise pour pouvoir venir à bout de cette histoire.

Je n'ai pas été tout de suite happée par cette histoire, il m'a fallu plusieurs chapitres avant d'être totalement dedans mais alors ensuite, je n'ai pas réussi à m'en détacher avant de connaitre le fin mot de tout ça. On découvre des soeurs jumelles : Helen, qui semble être parfaite et que sa mère adore, et Ellie, un peu plus "lente" peut-être un peu bêtasse et que sa mère semble ne pas supporter. J'ai commencé par avoir une tendresse infinie pour Ellie et une indifférence pour Helen dont le comportement me tapait sur les nerfs. Et puis au fil de l'histoire, mon opinion sur les deux soeurs a subi une sorte de migration étrange ... (vous ne comprenez pas ? c'est normal je pense).

L'histoire est plutôt bien fichue, il faut dire que les histoires mettant en scène des jumeaux ou des jumelles m'ont toujours intrigués alors je ne pouvais qu'apprécier ce récit. Cependant, quelques temps morts m'ont un peu embêté et c'est la raison qui a fait que ça n'a pas été un coup de coeur. Alors attention, si vous souhaitez lire un thriller un peu gore machin tout ça, passez votre chemin. Clairement ce n'est pas le genre de "A sa place" qui est plutôt à classer dans la catégorie des livres à forte connotation psychologique.

C'est un livre qui m'a surprise, je ne m'attendais pas à cette fin, j'en avais imaginé une autre et ça m'a plu de me faire berner de la sorte. C'est bien écrit, ça se lit super facilement et je pense que j'aurai plaisir à découvrir un autre ouvrage de Ann Morgan (il faut que je vérifie si ça existe mais je ne crois pas).

Une super découverte, n'hésitez pas à vous plonger dans l'univers de ces jumelles.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(58/100)

100romans

Posté par Miss Purple à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2017

Calendar girl 1 : Janvier

janvier

Oui, j'ai lu le premier tome de Calendar girl alors que c'est typiquement le genre de bouquin qui ne m'attire pas. Mais comme je suis une grosse moutonne et que je n'ai pas une once de volonté, je me suis laissée embringuer par ma collègue qui adore cette série. Elle m'a donné envie de découvrir l'histoire de Mia juste en m'en parlant entre deux tasses de café. Alors, je me suis lancée ...

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl.

Bon ben, comme prévu (plus ou moins), je n'ai pas aimé ma lecture. Alors attention, je n'ai pas non plus detesté mais j'ai bien ricané tout au long de mon avancée dans ce livre. Heureusement, il est court. Déjà, dès le départ j'ai eu un peu de mal avec le personnage de Mia. Elle m'a laissé un goût très mitigé, quelque part c'est une femme forte qui ne semble pas se décourager devant les épreuves. Mais alors pffff, qu'est ce qu'elle est vulgaire et facile !

Non mais vous ne trouvez pas que le concept de cette série de bouquin est dérangeante ? Ton père doit de la thune alors tu vas faire escort et pour gagner encore plus, tu vas te taper les gars qui vont acheter tes services. Au secours !! Et Mia semble vivre ça avec naturel et sans que ça ne lui pose de problème. Enfin si, pendant trois lignes elle va se dire quelque chose comme "oh bah non quand même je ne vais pas tous me les farcir ... Quoi que ça va me rapporter des sous youhoou !".

Ca se lit vite comme je le disais, surtout que j'ai pas lu tous les passages de fesses. Enfin j'ai lu le premier, histoire de faire ma curieuse, et j'ai eu l'impression de retomber dans du très bas alors j'ai abandonné et j'ai décidé de tout sauter (ahaha) allégrement. Ca n'est pas mal écrit, pas de figures de style non plus n'exagérons pas mais ça reste plaisant à lire. Au final, ce bouquin m'aura tenu pendant le vol pour Rome. Une heure et demie et c'est plié. C'est peut-être le genre de livre idéal pour les vacances, à la plage quand on a laissé son cerveau à la maison.

Pas mauvais, pas bon ... une lecture qui m'a plutôt laissé indifférente ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(57/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(5/5)

saison

Posté par Miss Purple à 15:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]