givre

 

Je n'avais jamais entendu parler de ce roman jusqu'à ce qu'il soit proposé en lecture commune sur Livraddict. Comme je suis curieuse de nature et que le livre est très peu épais, je me suis dit que j'allais me lancer dans cette lecture. Aussitôt décidé, aussitôt commandé et hop, dans mon sac à mains.

Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

Globalement, j'ai apprécié ma lecture de ce court roman. Même si par moments, je me suis un peu ennuyée, ne sachant pas très bien où l'auteur désirait en venir. Je n'ai pas bien compris la finalité de l'histoire du Masque, pourquoi avoir introduit cette intrigue qui n'est pas suffisamment exploitée au final à mon goût. J'aurai également apprécier de savoir comment la ville de New York en est arrivée à n'être qu'un endroit froid et glacé aux bâtiments quasiment exclusivement dessinés par le père d'Anna.

Je n'ai pas eu beaucoup d'attachement pour Anna en fait, je la trouve un peu insipide et cucul la praline. En revanche, j'ai beaucoup aimé le personnage de Wynter qui est tout de même très mystérieux et qui semble être vraiment irresistible. Je dois dire que j'ai été un peu déçue par le fameux "Bal de givre" qui donne son titre au roman, les copines de lycée d'Anna s'en font toute une montagne mais en fait, il intervient très tôt dans l'histoire et il ne dure vraiment pas très longtemps.

Cependant, la fin m'a beaucoup surpris et m'a vraiment plu. Je ne l'avais pas vu venir avant les deux ou trois dernières pages où là, on commence à se poser des questions. Mention spéciale donc pour la fin du livre.

L'écriture de Fabrice Colin est simple et limpide. L'histoire est rythmée, plutôt bien écrite et plaisante à lire. Malgré quelques passages un peu ennuyeux, ce livre se lit rapidement. Je suis contente d'avoir pu le découvrir par le biais de cette Lecture Commune.