profil

J'aime trainer dans les rayonnages de ma médiathèque, que ce soit au secteur adulte ou au secteur jeunesse. J'aime me retrouver parmi les bouquins, me sentir noyée sous leur nombre et leur diversité. Parfois, il y en a un parmi les autres qui me fait de l'oeil et pas toujours pour de bonnes raisons. C'est le cas de "Profil" que j'ai repéré en me disant que la couverture était vraiment très moche. Et j'ai lu le résumé ... et je l'ai embarqué dans mon sac ...!

1996. Les ordinateurs sont encore rares à la maison, les réseaux sociaux n’existent pas. Pourtant deux ados découvrent, effarés, ce qu’ils deviendront quinze ans plus tard par l’intermédiaire de leurs profils Facebook. Un futur qui leur déplaît. Ils vont tout faire pour le changer ...

Donc, revenons un instant sur la couverture que je trouve vraiment ratée. Ces deux adolescents en gros plan et toutes dents dehors me déplaisent au plus haut point. Et l'effet pixelisé de la photo ne me plait pas non plus ... Bref, heureusement que la quatrième de couverture est attrayante sinon je n'aurai pas parié cher sur ce livre.

Mais alors, une fois lancée dans l'histoire, j'ai vraiment adoré. Peut-être parce qu'en 1996 j'avais sensiblement le même âge que Emma et Josh, les deux héros du livre. Moi aussi à cette même époque, je découvrais les joies d'internet grâce à AOL qui était très en vogue avec la voix de la dame qui nous disait "Bienvenue" à chaque connexion. Grâce à ce bouquin, je me suis souvenue que oui, à cette époque, il fallait choisir entre internet et le téléphone, on ne pouvait pas utiliser les deux en simultané. De même que mon vieux modem violet qui faisait des scratch scratch à chacune de nos connexions s'est rappellé à ma mémoire de façon fulgurente.

Je suis une vieille, j'assume ...

Bref, l'histoire est truffée d'anecdotes qui rendent le récit bien réel et qui nous permettent de ne pas oublier en quelle année nous nous trouvons. Bien entendu, ma comparaison avec Emma s'arrête là car n'étant pas américaine, je ne conduisais pas à cette époque, je ne participais pas non plus à des feux de joie sur des plages.

J'ai beaucoup aimé l'histoire, le fait de se rendre compte que le présent ne peut qu'influencer notre futur. Comment aurions nous réagir à la place de ces ados alors que notre futur nous apparait au détour d'un site ? Il y a de fortes chances que nous aurions eu la même réaction qu'eux. Je dois bien dire cependant qu'Emma m'a un peu tapé sur le système avec son obssession du futur mari parfait.

Alors bien entendu aussi, la fin nous apparait gros comme une maison quasiment dès le début de l'histoire mais c'est pas grave. Ca reste plaisant à lire, c'est rythmé, bien écrit et étoffé de statuts facebookiens comme on les connait aujourd'hui.

Une belle découverte en ce qui me concerne ...