silo

Je n'avais jamais entendu parler de ce roman de Hugh Howey. Je l'ai découvert grâce au Livr'à deux pour PAL addict auquel j'ai participé avec ma copine Omega. C'est un des livres que j'ai choisi pour elle dans ce cadre là. Sa critique avait été tellement élogieuse que j'étais curieuse de me plonger à mon tour dans cet univers. J'ai eu la chance de trouver ce roman dans les allées de ma médiathèque.

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.
Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine ...

Je suis assez partagée sur cet ouvrage. Je l'ai aimé, oui. Mais il me manque quelque chose, cependant je n'arrive pas à dire de quoi il s'agit. L'histoire est chouette et solide, l'univers bien construit et les personnages sont attachants. Les premiers chapitres sont construits comme une intrigue, il se passe des choses mais le lecteur ne comprend pas immédiatement de quoi il est question. Ca rend donc le début du livre passionnant parce qu'on veut absolument savoir rapidement ce qui se passe dans ce silo.

Les personnages sont plutôt attachants, j'ai beaucoup aimé le shérif dont la femme a été assignée au nettoyage quelques années plus tôt. On ressent vraiment la peine qui est la sienne, on la partage avec lui et ça le rend très humain. Bien entendu, j'ai beaucoup aimé également Madame le maire que je trouve elle aussi très attachante. Et puis, comment ne pas parler de l'intrépide Juliette, personnage central du roman. On ne peut que l'aimer cette jeune femme qui a passé la majeure partie de sa vie au fond du silo.

Les personnages de ce bouquin sont très profonds, très travaillés. Pourtant, au départ le livre était un "feuilleton" publié sur internet. Comme quoi, on trouve de tout sur la toile et même des talents !

L'écriture est fluide, nerveuse mais j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs dans les descriptions par exemple et lors de certaines scènes d'action qui m'ont un peu gâché le plaisir ... Cependant, ça reste une lecture très agréable que je ne peux que vous conseiller ...