vilaines

C'est le tout premier roman de Megan Abbott qui croise ma route. En fait, je n'avais jamais entendu parler de ce bouquin mais je suis tombée par hasard sur sa fiche dans le bibliomania de Livraddict et je me suis dit que ça pouvait changer un peu ... un livre sur le milieu des pom-pom girls, ça c'était original !

Addy et Beth sont fortes, dures à cuire, inséparables et invincibles. Membres de l’équipe de pom-pom girls du lycée, « parce qu’il faut bien quelque chose pour occuper le vide de l’adolescence ». Elles sont parfaites : leurs jambes galbées, leur ventre plat, leurs queues-de-cheval de la même longueur, leur maquillage irréprochable. Une nouvelle coach arrive au lycée et les choses commencent à changer. Grande, belle, intimidante, elle est parfaite elle aussi et place beaucoup d’espoir dans l’équipe. Toujours élégante, autoritaire, la coach mène la danse et les filles tombent vite sous sa coupe. Elles sont prêtes à tout pour obtenir ses faveurs : devenir sans cesse plus rapides, plus fortes, plus résistantes et plus minces, quitte à se faire vomir. Leur monde insipide et sans profondeur se resserre. Mais un jour, la coach franchit la ligne de trop …

Alors, je ne vais pas faire durer le suspens trop longtemps, je suis très mitigée sur ce livre. Je l'ai lu mais sans vraiment de plaisir. Mais bon, une fois lancée je tenais à le terminer parce que je n'aime pas laisser un livre en plan et aussi parce que je voulais tout de même connaitre le dénouement de la chose.

Donc, nous faisons la connaissance de Beth, cheeleader en chef, une espéce de folle dingue qui gouverne son monde d'une main de fer, une fille complétement manipulatrice et froide. Je ne l'ai pas aimé du tout, je ne comprends pas comment une nana dans ce genre peut avoir des copines. Nous croisons aussi Addy, la sous chef des pom-pom. Alors, elle c'est un peu la fille gentille et molassonne qui se laisse trimballer par les autres. Elles sont toutes très jolies, presque parfaites. Et puis nous rencontrons la nouvelle coach qui n'est pas très commode. Elle est mariée, elle a une petite fille mais elle ne semble pas heureuse dans la vie ...

Beaucoup de choses m'ont parues très incohérentes, ce sont des jeunes filles d'environ 17 ans et pourtant, elles vivent leur vie comme si les adultes n'existaient pas dans leur monde. Elles picolent jusqu'à plus soif, elles prennent la bagnole de leurs parents à 3h du matin sans que personne ne s'en étonne ... J'ai trouvé que ça manquait de logique tout ça ...

Et puis, ça a du mal à démarrer, c'est long, c'est lent et c'est lourd. C'est lourd car Megan Abbott semble partir du principe que tout le monde s'y connait à fond en pom-pom et elle nous parle de figures, de machins, de trucs ... Pfffff ...! Très honnêtement, je me suis ennuyée et j'avais envie de sauter des passages pour avancer un peu.

Ca démarre un tantinet lorsqu'un officier de police est retrouvé mort. Il y a un simulacre d'enqûete pendant lequel les filles prêchent le faux pour connaitre la vérité etc ... Là aussi, c'est un peu brouillon. Bref, ce livre n'est pas une réussite et je suis déçue de ma lecture ...

Et puis, je n'aime pas la couverture avec cette bouche colorée, je ne comprends pas exactement ce qu'elle représente dans l'histoire. Je n'arrive pas à la raccrocher à quoi que ce soit ...

Si vous n'êtes pas cheeleader addict, le mieux est de passer votre chemin ...