vague

C'est tout à fait par hasard que je suis tombée sur la fiche de ce livre il y a quelques temps déjà. J'ai eu très envie de le lire, je l'ai bien entendu ajouté à ma wish-list et je l'ai un peu oublié. Mais il y a quelques semaines, j'ai eu l'opportunité de l'acheter pas trop cher dans sa version ebook. J'ai sauté sur l'occasion et comme il s'agit d'un court récit, je l'ai lu dans la foulée. Ca m'a pris genre 2 heures ...

Il fait beau, ce jour-là, à la terrasse de l'hôtel. La famille est attablée. On discute d'un temple à visiter. Mais avec cette mer turquoise... Maxime n'a aucune envie de bouger. Il va rester ici, tranquille, à profiter de la plage avec Jade, sa sœur jumelle. Quelques minutes plus tard, une vague apparaît. Une vague qui n'en finit pas de grossir. Une vague qui engloutit tout. Dans leur course folle, Jade lâche la main de son frère.Pour Max, il n' y a plus de mots. Plus de larmes. Plus de présent. Plus d'avenir. Pourra-t-il survivre à ce drame ?

Je trouve la couverture très jolie ... enfin jolie dans le sens où elle illustre très bien le livre. En effet, il est là question du tsunami. Nous faisons la connaissance de Maxime, très beau gosse, très tête à claques en fait qui passe ses vacances en Thaïlande et qui décide de ne pas suivre sa famille alors qu'elle s'apprête à partir visiter un t emple. Sa soeur jumelle, Jade, décide de rester avec lui ... Jusqu'à ce que la vague arriver, devaste tout sur son passage et prend la vie de Jade. Du coup, la couverture est la parfaite illustration de la solitude dans laquelle Max va sombrer.

J'ai trouvé le personnage de Maxime très attachant, il vit un véritable traumatisme et il s'en trouve bien évidemment changé. Bien que j'ai parfois trouvé le fil de sa vie un peu tiré par les cheveux et difficile à trouver réaliste une fois qu'il rentre en France avec sa famille, j'ai vraiment vibré avec ce jeune homme. Son histoire ne peut que boulverser le lecteur.

Surtout que le bouquin est très bien écrit. Les phrases sont courtes, les mots sont forts et font mouches à chaque fois. C'est très plaisant à lire, c'est aussi rapide puisque le récit ne comporte que 176 pages. Des pages fracassantes, qui emportent tout sur leur passage comme le tsunami ...