legion

Il y a quelques mois, Bragelonne avait fait de super réductions sur ses livres numériques et inutile de préciser que je m'étais jetée dessus. Ma liseuse a été gavée. Lors de cet événement, je me suis rendu compte que j'avais une préférence pour leur collection Snark dont la plupart des titres me faisait saliver. Malheureusement, malgré la réduction fort sympa, il a bien fallu que je fasse des choix. Et je suis tombée sur "Légion" de David Forrest que j'ai immédiatement mis dans mon panier ...

L'hôtel-Dieu est-il hanté ? Une série de meurtres sans mobile ni lien apparent fait trembler les murs de l'hôpital nantais. Le capitaine de police Ael Guivarch, perfectionniste maladif et rationaliste méthodique, refuse de croire aux origines surnaturelles de cette escalade de violence, persuadé que sa source est bien plus rationnelle. Mais sa quête de la vérité va mettre en péril ses plus profondes convictions ... et peut-être même plus encore ...

Lorsque j'ai découvert ce livre, j'étais ravie de voir que pour une fois l'action ne se déroulait pas à l'étranger ni même à Paris mais bel et bien en province et j'ai trouvé ça top. Ca change un peu ! J'ai aussi découvert la plume de David Forrest puisque je lisais là son premier roman. J'ai beaucoup aimé cette fluidité, les pages se tournent sans qu'on s'en rende vraiment compte.

L'histoire devient de plus en plus intense et intriguante. Mais en fait, dès le premier meurtre on est totalement happé. On tient absolument à savoir comment un type plutôt zen et hospitalisé pour un cancer en vient à tuer un autre patient qu'il ne connait pas en lui fracassant la tête par terre. Oui je sais, vu comme ça ... ça ne donne pas forcément envie. Mais franchement, lorsqu'on est plongé dans l'histoire il est difficile de laisser tomber le livre. J'avais tout le temps envie de l'avancer, je l'ai même lu en pause déjeuner !

Les meurtres perpétrés sont vraiment horribles et sanguinolents. On se pose vraiment des tas de questions et on tente de se mettre à la place d'Ael, le policier chargé de l'affaire. Quant à la fin, on ne s'y attend pas du tout et j'ai été vraiment très surprise. Je me suis procuré la suite qui s'intitule "Prométhium" et que je brûle d'envie de lire.

Une excellente découverte que je conseille à tou