50 nuances

J'avais dit que je ne lirai jamais le trilogie Fifty Shades parce que le résumé ne me tentait vraiment pas. Et puis comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et comme le film va sortir sous peu (bien qu'il ne soit pas prévu d'aller le voir), j'ai décidé de voir ce que ça donnait. Comme ça, j'ai mon propre avis parce que je lis souvent soit des critiques qui trouvent cette trilogie absolument géniale, soit d'autres qui claironnent que c'est juste une daube intersidérale ... Mon avis sera plus nuancé (hahahaha) ...

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets …

Bon alors, faut pas se leurrer, ce livre c'est une grosse farce ! Moi je me suis bien marrée, je me demande même comment on peut être dans tous ses états en lisant ce truc là. Parce que manifestement, certaines lectrices se sont retrouvées toutes retournées devant l'histoire de Anastasia et Christian. Ce n'est clairement pas mon cas même si j'ai trouvé leur histoire plutôt mignonette et carrément improbable.

Improbable oui parce que Ana est l'archétype de la bécasse qui passe son temps à se pâmer et à se mordiller la lèvre inférieure. Elle m'a vraiment agacé, je la trouve tellement niaise ! La rencontre avec Grey m'a fait mourir de rire, elle se retrouve à quatre pattes dans son bureau en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire parce qu'Ana est maladroite. Voui ! Franchement, pour moi elle est un peu la reine de la loose mais voilà ... voilà que le super milliardaire s'interésse à elle. Oui madame !

Christian, lui, m'a relativement plu. Son personnage est asez travaillé mais clairement, c'est le genre de mec qui n'existe pas. Il est beau, intelligent, riche à millions, jeune et tadaaaaa dominant. Enfin dominant c'est vite dit hein, il possède une "Chambre rouge de la douleur" (non mais rien que le nom excusez moi si je m'esclaffe) fermée à clef dans son appartement. Ce qui est casse-pieds aussi, c'est qu'ils passent leur temps à se sauter dessus, ils semblent ne pas communiquer avec des mots. Quand on pense que Ana est toute innocente lorsqu'elle rencontre Grey, elle fait des trucs dignes d'une star du X !!

L'écriture est horrible, on s'ennuie à fond, c'est blindé de répétition, les dialogues sont présents mais ne servent à rien. Ana nous bassine avec sa "déesse intérieure" qui fait des bonds lorsque Christian s'approche d'elle. Christian semble être un obsédé de la bouffe. Mais j'ai bien aimé les passages qui transcrivent leurs échanges de mail que j'ai trouvé sympa et mignon. Heureusement, ça se lit vite ...

Le pire, c'est que j'ai déjà lu le tome suivant et qu'il est pire (oui !) ...