amon

J'avais entendu parler du livre-témoignage de Jennifer Teege lorsqu'il était sorti l'année dernière. Son histoire m'avait paru tellement incroyable que je m'étais dit qu'il fallait vraiment que je le lise. Et puis j'ai oublié ... Ce livre est revenu dans ma tête grâce à Kmii qui m'en a parlé lorsque j'ai publié un billet sur le livre "L'enfant de Schindler". Cette fois, je n'ai pas attendu et je me suis procuré le bouquin.

Abandonnée par sa mère à tout juste un mois, ce n’est qu’à 38 ans, et par le plus grand des hasards, que Jennifer Teege découvre le secret de sa famille : elle est la petite-fille du commandant de camp de concentration Amon Göth, bien connu grâce au film de Steven Spielberg La liste de Schindler. Cette brute est le rival du héros sauveur des Juifs, Oskar Schindler. Responsable de la mort de milliers de personnes, Amon Göth a été pendu en 1946. Sa compagne, Ruth Irene, la grand-mère chérie de Jennifer, s'est suicidée en 1983. Jennifer Teege est la fille d’une Allemande - la fille d'Amon Göth - et d’un Nigérien. Élevée dans une famille adoptive, elle a fait ses études en Israël. Avec cette découverte, elle est soudain confrontée à un secret qui ne la quitte pas un instant : comment vivre avec cet héritage familial ? Que dire à ses amis juifs ? À ses propres enfants ? Elle entame alors un profond travail de mémoire et reprend contact avec sa mère. Secondée par la journaliste Nikola Sellmair, elle part à la recherche de son histoire, se rend en Pologne, en Israël. Pas à pas, le choc que lui a causé la découverte des tréfonds du passé familial se transforme en une libération. Le récit de cet incroyable secret de famille décrit brillamment les conséquences dévastatrices des actes des nazis sur leurs enfants et leurs petits-enfants. Un témoignage bouleversant et une réflexion indispensable sur la mémoire.

Inutile de préciser que ce récit est bouleversant. Il se lit d'une traite tellement l'histoire de Jennifer parait incroyable ! De plus, ce texte est très interéssant parce qu'il est assez rare d'avoir le témoignage de descendants de bourreaux. On trouve plus facilement des témoignages de familles de victimes. Du coup, le livre de Jennifer Teege est d'autant plus précieux surtout qu'elle nous livres les détails de son cheminement vers l'acceptation de ce lourd secret de famille.

Difficile de se mettre à la place de la jeune femme mais on peut vraiment se demander comment on aurait réagi si on découvrait que dans notre arbre généalogique se trouve un nazi ... et quel nazi ! Le commandant du camp pour Plaszow immortalisé dans "La liste de Schindler" ... Je suis admirative devant le courage et la réaction de Jennifer lorsqu'elle a appris la nouvelle. Tout le travail qu'elle a dû faire sur elle-même, ça me laisse bouche bée.

Bien que le sujet soit difficile, le livre se lit très bien. Nous avons une alternance entre le récit de Jennifer et le côté un peu plus "reportage" de Nikola Sellmair. Ca rend le livre encore plus intéréssant et ça nous permet aussi de prendre un peu de recul grâce à l'oeil de la professionnelle.

Un livre précieux à mettre entre toutes les mains !

Un indispensable ...