placard

Ca faisait très longtemps que je n'avais pas lu un livre de la collection Tabou qui est publiée par les Editions de Mortagne. J'aime bien cette collection qui nous propose différents ouvrages qui parlent de tous les sujets qui préoccupent les adolescents entre 15 et 18 ans. Ce ne sont pas des sujets amusants, ça passe du cancer à la maltraitance par exemple mais ce sont toujours des histoires très bien écrites et traitées avec pudeur et délicatesse. J'aime cette collection ...

À douze ans, Léa se surprend à éprouver une attirance pour une fille. Instinctivement, elle refoule ses sentiments par peur de la différence.
À dix-sept ans, sa véritable nature s’impose de nouveau à elle. Mais Léa n’a pas changé d’avis : toute vérité n’est pas bonne à dire. En tout cas, pas toujours et, surtout, pas la sienne …
Elle choisit donc de vivre dans le mensonge, déchirée entre son désir de se dévoiler et celui de se cacher. Par crainte d’être pointée du doigt. Étiquetée. Mise à l’écart.
S’il fallait que sa famille, ses amis découvrent son secret … L’aimeraient-ils encore ? La rejetteraient-ils ? Seule Frédérique, la copine de Léa, sait qu’elle est lesbienne. Mais leur amour naissant saura-t-il résister aux cachotteries ?

Encore une fois, la collection Tabou tape fort et nous propose une lecture sur le thème de l'homosexualité féminine qui est un sujet assez rare dans la littérature qui s'adresse aux adolescents. Nous découvrons Léa qui vit dans une banlieue tranquille de Montréal en compagnie de ses parents. Elle adore aller faire du sport en salle avec sa mère. Elle a aussi deux meilleurs amis qui sont en couple. Léa se cherche un peu et finit par découvrir sa "vraie nature", elle fait alors la connaissance de Fréderique qu'elle a rencontré sur un site internet.

J'ai beaucoup aimé Léa, elle est extrêmement attachante, je pense que ça vient du fait qu'elle semble complétement perdue. C'est une jeune fille plutôt fragile, peu sûre d'elle. On a envie de la prendre sous notre aile et de lui dire que son choix de sexualité n'est pas grave. Ca ne fait pas d'elle quelqu'un d'anormal. En revanche, je n'ai pas vraiment aimé Fred. Je ne sais pas trop pourquoi mais elle m'a tapé sur les nerfs.

Cette fois encore (décidemment je me répète), l'histoire nous est racontée avec sensibilité et pudeur. Kim Messier nous livre un récit tout en retenue, rien de vulgaire. C'est très sympa à lire, on a envie de savoir comment Léa va s'y prendre pour "sortir du placard". J'ai été très frustrée par la fin, je ne m'attendais pas du tout à une fin de ce genre et ça m'a un peu agacée il faut bien l'avouer. Comme il s'agit d'un livre québecois, j'ai été parfois surprise par certains mots que nous n'utilisons pas en France. J'ai bien ri lorsque j'ai découvert qu'embrasser quelqu'un se disait "frencher".

Une histoire un peu dérangeante par certains aspects mais qu'il est interéssant de lire, à mettre entre les mains des jeunes filles qui se cherchent ...