ivy

J'avais repéré ce livre d'Amy Engel avant même qu'il ne soit disponible dans les librairies. Le résumé m'avait alleché au-delà de tout et la couverture ... Waouh ! Quelle magnifique couverture, je ne pouvais pas ne pas craquer. Je me suis donc jetée dessus le jour même de sa sortie mais je ne l'avais pas encore ouvert. J'ai profité d'une lecture commune pour me lancer dans cette histoire ...

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche …
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer … Sera-t-elle à la hauteur ?

J'ai frôlé le coup de coeur !! J'ai dévoré ce bouquin en deux jours à peine, je pense que si je n'avais pas travaillé je l'aurai démonté en une seule journée tellement c'est addictif. Nous faisons donc la connaissance d'Ivy, la fille cadette du Fondateur, qui va se marier avec le fils unique du président. Tous les jeunes gens savent qu'ils doivent s'unir à l'âge de 16 ans, sans pour autant connaitre leur futur(e) moitié. Bref, je ne vais pas vous raconter l'histoire parce que je pense que beaucoup la connaissent maintenant.

Moi, j'ai adoré Ivy. C'est une jeune fille peu sûre d'elle, qui a grandi dans la seule optique d'éliminer la famille du président, sorte de rival de son père. On finit par se rendre compte que l'entourage de la jeune femme n'est pas aussi net qu'il n'en a l'air. Je dois même avouer que je n'ai eu aucune amitié envers Callie, la soeur de notre héroïne. En revanche, Ivy m'a beaucoup touché lors de son apprentissage de la vie à deux avec Bishop, son mari.

L'univers crée par l'auteure est vraiment génial, pour une fois ça change un peu. Nous avons beaucoup d'univers dystopique à notre disposition, c'est un peu à la mode actuellement, et ça m'a fait beaucoup de bien de découvrir enfin quelque chose d'original. Pourtant, le postulat n'a rien de rare : la reconstruction d'une société suite à une guerre nucléaire. En plus, ça se lit très bien parce que l'écriture d'Amy Engel est hyper fluide, c'est très rythmé, on ne s'ennuie pas tout au long de ces presque 350 pages. Ce qui m'a plu aussi, c'est que les dialogues sont utiles au récit, ils donnent du souffle à l'histoire et ils n'ont rien de superflu.

Par contre ... C'est quoi cette fin ?!? Enfin, je veux dire que je comprends bien la décision d'Ivy (mais chuuut) mais pourquoi l'auteure a-t-elle choisi de nous laisser comme ça ? Ca va être horrible d'attendre la suite, j'ai tellement hâte de connaitre ce qui va arriver à notre Ivy. Il faut que je me renseigne sur la date de parution en France en croisant les doigts pour que ça arrive vite.

Bref, jetez vous sur "The book of Ivy", vous ne le regretterez pas !

Les avis de mes compagnes de lecture : LaCroque-livres, Lecturesenb,