yssel

Lorsque j'ai reçu le dossier de presse concernant le premier tome des Pélerins d'Yssel de Linden Oliver, je dois bien dire que j'ai été immédiatement attirée par la jolie couverture très intriguante (et prometteuse !). Le résumé m'a également mis l'eau à la bouche alors j'étais très impatiente de recevoir mon exemplaire. Après avoir terminé mes quelques lectures en cours, j'ai enfin pu découvrir cette histoire. J'en profite pour remercier les Editions de la Bourdonnaye pour cet envoi et cette découverte.

Malgré sa victoire sur les Pillards Pourpres, la prestigieuse Moéva d’Arézar, général des Dames d’Yssel, a tout perdu : sur ordre du prince-servant Haert, sa compagnie est dissoute et les survivantes doivent se disperser aux quatre coins du royaume d’Abhorn. Ce cruel coup du sort, ajouté à d’autres deuils inaccomplis, pousse la sombre guerrière à revenir sur les terres de sa naissance pour espérer y mourir en paix. Mais au lieu de prendre son âme, l’étoile de la Mort confie à Moéva une dernière mission : sauver sainte Yssel, l’étoile reine du firmament, qui se meurt malgré le culte fervent que lui rend l’Humanité toute entière. Le sort des humains et de leur protectrice étant étroitement lié, Moéva s’investit dans cette dernière quête par devoir, mais sans conviction. Car comment rendre la Foi à la plus auguste des entités, alors que l’on ne croit soi-même plus en rien ? Pour réussir cette épreuve, il faudra à la jeune femme toute la force de sa gloire passée, et le soutien d’improbables alliés. Hélas, le chemin jusqu’à Yssel est semé d’embûches ; son déclin déchaîne sur terre les passions et réveille les Ténèbres. Ames déchues, cœurs avides et esprits maudits complotent dans l’ombre pour dominer le monde avant sa chute. La Couronne d’Abhorn vacille. Le monde d’Adir tout entier est en péril. Face à l’adversité et malgré sa douleur de vivre, Moéva sera-t-elle à la hauteur des espoirs placés en elle ?

Ca faisait très longtemps que je n'avais pas lu de fantasy médiévale et je me suis rendue compte que j'avais perdu l'habitude des noms compliqués et originaux. J'ai commencé ma lecture en pataugeant donc un peu, j'étais perdue entre les différents personnages et les différents lieux. Pas de panique, ça finit par rentrer (et puis nous avons une carte du monde qui nous permet de mieux nous situer) et au final, on retombe très bien sur nos pattes et la lecture n'en devient que plus interéssante.

L'univers d'Abhorn est très riche, bien structuré, très original et parfaitement developpé (et maitrisé) par l'auteure. Les intrigues sont nombreuses, parfois compliquées ce qui les rend d'autant plus passionnantes. J'ai aimé aussi que ce soit une femme qui soit à l'origine de ce roman car du coup, les personnages féminins ont de la prestance et beaucoup de charisme. Pour une fois, ce ne sont pas des godiches qui sont là pour le décor et/ou pour servir de faire-valoir au héros. D'ailleurs les personnages sont bien travaillés, ils ont tous un riche passé et c'est extrêmement interéssant. Le tout est saupoudré par une pincée de magie, l'ensemble est vraiment très réussi.

Parlons un peu de la plume de Linden Oliver. Elle est fluide et bien ciselée, il se passe toujours quelque chose, pas de temps mort. On ne s'ennuie pas une minute et c'est très appréciable. Certes, on a des descriptions mais elles ne sont pas en surnombre et elles apportent une réelle plus value à l'histoire. J'ai vraiment passé un bon moment de lecture en compagnie de ce livre. En plus, il n'est pas trop épais (330 pages environ), ce qui en fait un compagnon idéal pour se dépayser.

N'hésitez pas à plonger dans l'univers des Pèlerins d'Yssel, c'est une belle découverte à faire ...