flocon

Ca faisait très longtemps que je n'avais pas lu un pur roman de science-fiction, mais de la science-fiction dans laquelle on ne trouve ni robot, ni machines ... rien de tout ça. En fait, le livre que je vais vous présenter aujourd'hui contient une histoire difficile à classer. Nous sommes en présence d'un monde en désolation mais on ne peut pas non plus parler de post apocalyptique puisque la Terre n'a pas été ravagée, seule la société humaine a été ébranlée. En tout cas, je remercie très fort les Editions Baudelaire pour cet envoi que j'ai lu plutôt rapidement, il faut dire que le livre est tout fin (95 pages) et que j'avais un peu de temps devant moi.

Hiver 2144. Cinq ans après le déclenchement de conflits majeurs dans le monde suite au manque de nourriture et de surfaces habitables, les gouvernements du monde entier se sont effondrés sous le poids de la plus importante guerre civile de l’histoire de l’humanité. Dans cette société ébranlée par une surpopulation chaotique, deux choix s’offrent aux plus téméraires. Survivre à la vie citadine où la violence et les trafics en tous genres sont légion, ou affronter une vie à l’état sauvage au cœur d’espaces inhospitaliers. La mort serait-elle l’inévitable clef du destin ?
Exilé en France, dans le massif du Vercors, Franck MacConnel, ex-commandant des Marines, résiste depuis des années aux rudes hivers de la montagne. Depuis son cocon de survie bâti à l’écart du chaos, il n’imagine pas une seconde qu’une menace sans précédent est sur le point de s’abattre sur lui et le reste du globe. Le sort de la planète peut-il reposer sur celui d’un seul homme ?

Comme toujours avec les Editions Baudelaire, nous sommes en présence d'un premier roman. Et je dois dire qu'il est plutôt bien réussi ! Beaucoup d'éléments pour me tenter : un conflit qui a mis le bazar dans la société, l'hiver pour rajouter à la difficulté et le Vercors qui me manque toujours un peu ... "Flocon de sang" est le premier tome de la série, je ne sais pas combien elle en comportera au final. Il est donc très introductif, l'auteur prend le temps de nous expliquer comment le monde en est arrivé là. Et ça, j'aime ! Nous sommes donc catapulté dans un monde qui est tout sauf rose dans lequel règne l'anarchie, où chacun doit durement lutter pour sa propre survie. Quelque part, cette atmosphère m'a fait penser à l'excellent "Fortune cookie" de Silène Edgar qui avait été un coup de coeur lorsque je l'avais lu. L'univers dans lequel notre héros évolue est très adulte, très rigoureux.

Ralph Koehler maitrise bien son sujet, il parvient facilement à nous amener à cette sensation de solitude pesante que ressent Franck, notre Marine retranché dans le Vercors. En effet, toute la première partie du livre est une pure description du payasage et du nouvelle ordre sociétal certes, mais aussi des faits et gestes de notre héros. Aucun dialogue, rien. Pfiout, c'est drôlement pesant mais l'objectif de l'auteur est parfaitement atteint ! Heureusement, au cours du dernier tiers du livre, nous découvrons de nouveaux personnages (gentils ou méchants, ça je ne vous le dirai pas) et le livre devient plus aéré, Franck MacConnel commence à communiquer oralement.

Pendant presque la totalité de ma lecture, je me suis sentie mal à l'aise dans cette atmosphère pesante. J'avais envie que ça se détende un peu, histoire de souffler. Je pense que c'est justement là la réussite de l'auteur, il parvient à nous faire ressentir les sentiments qui animent son personnage et c'est très important pour moi. Bien qu'une longue partie du livre soit de la pure description, comme je l'ai déjà mentionné, on ne s'ennuie jamais. On reste sur le qui-vive exactement comme Franck peut l'être.

"Flocon de sang" est un premier tome intriguant et réussi. Il me donne très envie de découvrir la suite de cette histoire et de retrouver la plume agréable de Ralph Koehler.

Un grand merci aux Editions Baudelaire pour cette découverte que je vous recommande !