huntsville

Même si je n'ai pas beaucoup publié de billet concernant les Editions Laska, mon partenariat est toujours en cours. Je me suis jetée sur une des dernières parutions de la maison d'édition, une parution qui me faisait très envie. En fait, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de bit-lit, ce premier volet de la série "Les loups de Huntsville" était parfait pour m'y remettre. Je remercie bien fort Jeanne pour l'envoi de l'exemplaire numérique de ce bouquin que j'ai lu très rapidement.

Chez les Redhood, on chasse les lycans depuis des générations. Annabelle partage la haine de sa communauté pour ces monstres depuis que l’un d’eux a tué sa mère, il y a des années de cela.
Ce jour-là, Annabelle est chargée de livrer des munitions chez les Ferguson. Quand elle arrive, elle se sent fiévreuse, et la neige tombe dru. À sa surprise, ce n’est pas le père Ferguson, mais le fils, Zac, qui lui ouvre. Le jeune homme l’invite à rester dîner. Pendant la soirée, Annabelle résiste sans mal au charme de son hôte, jusqu’au verre de trop. Mais Zac n’a pas l’intention de profiter d’elle ; il a une toute autre raison de la vouloir sous son toit …

Il s'agit donc d'un premier volet d'une nouvelle série que j'ai pris plaisir à lire. C'est un tome assez introductif dans lequel on découvre les principaux personnages qui vont nous accompagner : Annabelle et Zac. L'auteure nous les présente mais plutôt rapidement, le bouquin est court alors pas le temps de s'appesantir sur trop de détails.

Le principal bémol de ce livre, c'est que tout va trop vite. Les événements s'enchainent beaucoup trop rapidement, tout est survolé. Ca m'embête un peu parce que j'aime bien que les choses prennent le temps de se mettre en place. Annabelle découvre bien trop vite sa vraie nature, elle ne semble pas particulièrement surprise et je ne trouve pas ça assez réaliste (si tant est qu'on parte sur le postulat que ces bêbêtes de ce genre existent ...!). En plus, elle m'a agacé Annabelle, ce n'est pas un personnage que j'ai apprécié tout au long de ma lecture. Zac, lui, est un peu la caricature du beau mec mais ça va, l'auteure nous l'amène très bien et ça passe comme une lettre à la poste.

Au final, je dirai que cette série n'aura sans doute rien d'exceptionnel mais elle reste une bonne découverte et j'aurai plaisir à découvrir la suite ...