nymphéas

Je n'avais encore jamais lu de Michel Bussi et pourtant, j'en ai beaucoup entendu parler. Ca me faisait très envie mais j'avais la flemme de m'y mettre, je ne sais pas pourquoi ... Et puis, le Cultura proche de chez moi proposait une dédicace de l'auteur à laquelle je souhaitais me rendre, il fallait donc que je connaisse un minimum la plume du monsieur alors je me suis lancée ...

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

J'ai choisi d'entamer ma découverte de Michel Bussi par "Nymphéas noirs" parce que l'histoire se déroule à Giverny. Nous y sommes allés il y a quelques années et j'avais adoré ma visite des jardins de Monet mais aussi du village en général. J'avais donc envie de retrouver cette ambiance feutrée que j'avais trouvé là-bas. Je ne suis pas déçue, j'ai beaucoup aimé ma lecture. Je ne suis pas passée loin du coup de coeur.

La plume de l'auteur est géniale, c'est doux mais rythmé à la fois (oui, je sais c'est un concept ...!), je ne me suis jamais ennuyée et j'ai dévoré mon livre. Je le lisais exclusivement le soir et j'avais vraiment hâte de retrouver tous les habitants de Giverny. J'ai passé un moment hyper agréable. Et puis les personnages sont géniaux !

J'ai été très intriguée par la vieille femme qui nous raconte une partie de l'histoire. Je ne suis jamais parvenue à la placer correctement au coeur du village et j'ai adoré ne pas savoir à quoi m'en tenir. J'ai aussi beaucoup aimé la petite Fanette parce que c'est une gamine pleine de vie. Elle aussi est un poil intriguante, c'est une môme qui est pleine de talent et qui semble vouloir se construire une belle vie. Elle rêve de faire une école d'art à New-York ... Et enfin, notre troisième héroïne est Stéphanie qui n'est autre que l'institutrice du village. Je l'ai trouvé un peu nunuche, en fait c'est sans doute le personnage que j'ai le moins aimé de tout le livre ... Mais celui que j'ai préféré, c'est le commissaire Sérénac (dont j'ai oublié le prénom). Il est juste énorme !! Le mec un peu rock n'roll, un brin grande gueule mais on découvre au fur et à mesure que c'est un mec plein de sensibilité et qui fait son travail sérieusement. Bref, sans doute un de mes personnages de flic préférés.

L'ambiance générale du livre est toute douce, on sent bien la quiétude du petit village de l'Eure et c'est très appréciable. C'est un très joli moment de lecture et pourtant, ça reste un thriller efficace parce que je vous mets au défi de découvrir la fin ! Puisqu'on parle de cette fin, elle est totalement renversante !! Je n'ai rien vu venir, je ne m'attendais pas à ça du tout. J'aurai presque relu le bouquin directement après l'avoir terminé pour voir si je ne pouvais pas glâner des indices ...

Une grosse baffe que je vous conseille ! Un excellent bouquin qui restera longtemps dans ma mémoire.

Lu dans le cadre du Challenge Back to school ...

(45/95)

backschool