instant present

Je fais du trafic de livres avec ma copine Magda. Oui, on s'échange des bouquins tout au long de l'année et je dois dire que grâce à elle, je me retrouve avec des livres entre les mains alors que je n'aurai jamais eu l'idée de me les procurer. Je découvre donc des trucs grâce à ma copine et en particulier les Guillaume Musso que je n'achète pas du coup. Celui-ci me faisait de l'oeil car il avait eu de très bonnes critiques à sa sortie et je savais bien que j'aurai l'occasion de le lire à un moment ou à un autre ...

Lisa et Arthur n'ont rendez-vous qu'une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher ...
... elle passe la sienne à l'attendre.
Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d'art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n'offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l'aimer : " Ce qui m'arrive est inimaginable, et pourtant bien réel ... "

Alors, j'ai avalé littéralement ce bouquin en deux jours. Je ne sais pas pourquoi mais dès que je le posais, je mourais d'envie de le reprendre. Cette histoire est hyper addictive parce qu'elle est très étrange comme souvent avec Musso. J'avais très envie de connaitre le fin mot de tout ça et pourtant, je n'ai pas trop aimé les personnages que l'auteur nous propose.

Arthur est sympa mais j'ai trouvé qu'il était un peu trop pleurnichard alors certes, vous allez me dire qu'avec la tuile qui lui est tombée sur le coin du nez, il peut être grincheux. Je suis d'accord mais bon, là il est parfois insupportable. De même pour Lisa, j'ai eu un peu de mal avec elle. Je n'ai en fait pas réussi à la comprendre. Mais celà ne m'a pas empêché de dévorer le livre comme je l'ai déjà dit. Par contre, j'ai adoré le grand-père d'Arthur dont j'ai complétement oublié le nom (je crois que c'est Sullivan mais je n'en suis pas sûre et j'ai prêté le livre alors je ne peux pas vérifier), il m'a beaucoup plu parce que j'ai eu la sensation qu'il était le seul à avoir la tête sur les épaules au bout du compte.

C'est hyper bien écrit, on ne se rend absolument pas compte que les pages se tournent et je suis restée bien bête lorsque j'en suis arrivée à la conclusion de tout ça. Et c'est à cause de ça que ce livre ne sera pas un coup de coeur mais juste une bonne lecture. Parce que je n'ai pas du tout aimé la fin, j'avais déjà déçue et blasée par la fin de "Central Park" et là, rebelote j'ai exactement le même ressenti. Je me suis demandé si Guillaume Musso ne se paie pas la tête de ses lecteurs, c'est vraiment "tout ça pour ça ?!", on se fait balader pour au final avoir une fin que je trouve bien trop facile.

Cependant, n'hésitez pas à vous lancer car tout le bouquin est génial ! Moi il m'a tenu en haleine ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(72/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(5/5)

saison