darkwind

Ce livre ! Je crevais d'envie de le lire depuis que mes yeux se sont posés sur la couverture quand je l'ai croisé pour la première fois dans un rayon de mon Cultura ! Il me faisait de l'oeil d'une force ! Et pourtant, je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais cédé à la tentation de me le procurer. Aussi, lorsque je l'ai vu sur une table de ma médiathèque, j'ai sauté dessus ! Et enfin, je l'ai lu ...!

Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ? A la demande insistante des domestiques de l’oncle Tulman, Katharine accepte de rester un mois à Darkwind avant de prendre une décision. Trente jours au cours desquels elle se rendra complice d’espionnage, échappera de justesse à la mort et tombera amoureuse …

J'attendais sans doute bien trop de ce livre et du coup, je dois avouer avoir eu une petite déception ... Je crois que ça vient surtout du manque de rythme que je reproche à l'ouvrage. En fait, j'ai trouvé certains passages parfois très longs et pas forcément très intéressants. Je pensais que peut-être ils serviraient l'histoire mais même pas ...

A vrai dire, je m'attendais à être plongée dans un "vrai" univers steampunk et je pense que je n'aurai pas dû parce que là aussi, ça n'est pas le cas. Alors, il y a des automates (d'ailleurs les descriptions m'ont fait baver, j'avais tellement envie de les voir !) mais c'est vraiment la seule touche steampunk de tout le roman.

Par contre, j'ai bien aimé les personnages. Je les ai trouvé sympathiques pour la plupart (bien entendu, les méchants restent méchants) mais pas forcément attachants. Cependant, j'ai eu envie de savoir ce qui allait se passer pour eux. Il y a une partie du roman que j'ai trouvé un peu brouillon, un peu fouillis avec la sensation que ça part dans tous les sens. Ca a un peu gâché mon plaisir de lecture. Mais j'ai trouvé le tome suivant dans ma médiathèque, je l'ai emprunté dans la foulée et je pense le lire sous peu. Comme quoi, j'ai tout de même globalement apprécié ma lecture ...

A découvrir mais bien loin de ce à quoi je m'attendais ... Dommage ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(112/100)

100romans