belle époque

J'ai acheté ce livre lors de sa sortie en ... 2013 ! Oui, j'assume. J'avais totalement craqué sur la couverture que je trouve toujours autant magnifique. Mais je suis incapable de dire pourquoi je ne l'ai pas lu avant alors qu'il me faisais très envie. Il a séché dans ma PAL, à vrai dire c'était sans doute un des livres les plus anciens de ma pile à lire.

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : "On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile".

J'ai choisi de "censurer" la quatrième de couverture parce que je trouve qu'elle en dit beaucoup trop et elle ne laisse pas assez place à la surprise. J'avais oublié le fond de l'histoire depuis tout ce temps et c'est avec bonheur que j'ai accompagné Maud dans ce Paris qui se prépare à accueillir l'exposition universelle. La Tour Eiffel est en cours de construction et on découvre une ville qui ne ressemble plus vraiment à celle qu'on connait aujourd'hui.

Le personnage principal, Maud, m'a beaucoup plu. Elle débarque de sa Bretagne natale et elle ne connait personne dans la capitale, elle doit faire face à une certaine pauvreté et surtout, elle doit trouver un gagne pain. C'est là que l'agence Durandeau entre en piste mais je ne vous en dirai pas plus à son sujet car je vous gâcherai le plaisir de la découverte. Je vous dirai simplement que ce brave monsieur tient un commerce pas très joli joli (c'est le cas de le dire ahah) ...

Il faut savoir que le livre est basé sur une nouvelle d'Emile Zola (qui se trouve d'ailleurs à la fin du bouquin et qui est très sympa à lire), je ne sais pas si le concept de Repoussoir a été inventé par Zola justement ou si c'était une réalité à l'époque (mais quelque chose me dit qu'il serait fort possible que ce soit le cas). En tout cas, Elizabeth Ross exploite bien cette idée et le livre est très agréable à lire.

Je l'ai dévoré pour ma part car c'est une écriture simple et facile à comprendre. L'auteure ne s'embarasse pas de chichis, c'est peut-être ce qui va perturber le plus puristes d'entre nous mais j'ai trouvé pour ma part que ça rendait la lecture encore plus rapide. Ce n'est pas désagréable de ne pas rester des jours et des jours sur un bouquin.

J'ai adoré évoluer à la Belle Epoque, c'est une période historique que j'aime bien et j'étais très contente de la retrouver. On suit Maud dans des bals, des parties de chasse et même à l'opéra et on la suit également dans une histoire d'amitié totalement inattendue. J'ai beaucoup aimé Isabelle qui est un personnage assez complexe et qui est l'illustration parfaite de l'adage : l'argent ne fait pas le bonheur. D'ailleurs, l'argent est un peu au coeur de cette histoire et on se rend compte à travers le personnage de Maud qu'il change les gens ...

Une bien jolie découverte, je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(155/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Ces livres que je n'ai toujours pas lus ...

(20/20 ... ouééé!)

livres pas lu