hematome

Ca faisait longtemps que j'avais "Hématome" dans ma PAL, je l'ai même fait dédicacer par Maud Mayeras lors d'un Saint Maur en poche. J'aime bien papoter avec elle, je la trouve très sympa. J'avais donc hyper envie de découvrir ce livre mais je ne sais pas pourquoi, je reculais sans arrêt cette lecture. Mais maintenant, j'ai sauté le pas et je sais ce que renferme ce petit ouvrage (300 pages environ en format poche).

Dans une chambre d'hôpital, une jeune femme se réveille péniblement. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée. A son chevet, Karter, son compagnon, effondré, lui apprend qu'on l'a agressée, puis violée. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Qui l'a agressée alors qu'elle attendait un enfant ? Quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Et pourquoi le silence la sépare-t-il de son père depuis toutes ces années ? Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d'elle ...

Que dire ? Je viens tout juste de tourner la dernière page et je n'ai pas pu attendre pour rédiger ce billet. J'ai trop peur d'oublier des choses et de ne pas pouvoir donner mon ressenti correctement. Je me suis retrouvée totalement immergée dans l'histoire d'Emma au bout de quelques pages à peine. Car Maud (oui je l'appelle par son prénom) a le don de créer une atmophère particulière et envoûtante. On ne peut pas faire autrement que d'engloutir les pages pour savoir jusqu'où tout ça va nous mener. C'est hyper addictif !

C'est une histoire diabolique hyper bien construite, Maud Mayeras maitrise son sujet sur le bout des doigts. Elle sait où elle veut aller et elle mène son lecteur par le bout du nez. C'est horrible, je me suis laissée trimballer sans me rendre compte de rien et je suis restée comme deux ronds de flan. Je dois bien avouer que certains passages m'ont juste soulevé le coeur, peut-être parce que je suis une femme. Mais franchement, certaines scènes sont à la limite du soutenable et je me suis demandée comment une femme telle que Maud peut écrire des trucs pareils. Je suis impressionnée par ces auteures qui osent aller au-delà de ce à quoi on peut s'attendre.

L'écriture est nerveuse, précise et hyper rythmée. C'est très agréable à lire, ça se bouffe littéralement. J'ai été éprouvée par les derniers chapitres, l'auteure nous propose une double révélation et je me suis dit qu'il fallait qu'elle arrête parce que je n'allais pas en supporter plus pendant bien longtemps encore (j'exagère bien sûr, mais à peine). Je reste quand même une petite nature. Mention spéciale au choix du nom du policier : Manzarek ! Forcément, j'ai pensé aux Doors et ça m'a donné envie d'aimer encore plus fort ce thriller !

J'étais déjà conquise par la plume et l'imagination de Maud Mayeras mais à présent, je suis fan et je vais la suivre de très, très près ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(32/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Ces livres que je n'ai toujours pas lus ...

(3/20)

livres pas lu