le joyau

Je suis en possession de ce bouquin depuis environ le jour de sa parution, sans exagération de ma part. En fait, je l'ai acheté parce que j'étais morte devant la beauté de la couverture et je ne pouvais pas concevoir de ne pas posséder cette merveille. Sauf que j'ai rangé la merveille, que les autres tomes sont parus et que je ne l'avais pas encore lu. Comme souvent, c'est un challenge de lecture qui m'a permis de dégommer ce bouquin et j'ai drôlement bien fait puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de mon premier coup de coeur pour l'année 2017 !

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation lot 197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté. Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie.

Il m'aura fallu attendre le mois de mai pour enfin avoir un coup de coeur et le pire c'est qu'il ne s'agit même pas d'un livre paru dans l'année. J'ai littéralement dévoré ma lecture et j'ai même réussi à me coucher à une heure impossible juste pour connaître la fin de ce tome. Je trouve que le thème choisi par Amy Ewing est hyper nouveau, on ne m'avait encore jamais planté le décor d'une telle dystopie young adult. En effet, le thème des mères porteuses reste pour moi attaché au plus beau roman du monde : La Servante écarlate de Margareth Atwood.

Ici, nous abordons le même thème mais sous un angle plus jeune adulte donc un peu plus léger tout de même. Mais à peine. J'ai adoré découvrir la nouvelle vie de Violet et de ses compagnes de galère. J'ai été passionnée par cette histoire, par l'envie de notre héroïne de faire changer les choses (même si il faut bien l'avouer, elle a un côté mollassonne qui tape un peu sur les nerfs). C'est surtout la nouvelle société et son organisation qui m'ont bluffé.

Car pour le reste, ce roman n'a rien d'extraordinaire et pourtant, je l'ai adoré ! C'est bien écrit et surtout c'est bien rythmé, ça se lit à une vitesse hallucinante. Les personnages sont tous sympathiques, sauf la Duchesse (et encore certains passages ont su me troubler) et les habitants du Joyau en général. Mention spéciale au personnage de Lucien que j'ai juste adoré ! J'espère le croiser encore dans les tomes suivants.

J'ai vraiment tout apprécié dans ma lecture, même l'histoire d'amour pourtant un peu cucul concon m'a paru très mignone et surtout, elle permet au lecteur de souffler un peu. Quelques grammes de choses jolies dans un univers assez sombre.

Et puis alors la fin ! Je ne m'attendais pas du tout à une fin telle que l'auteure nous propose. Du coup, je suis folle d'impatience de lire la suite que je possède déjà heureusement. Car je pense qu'il ne se passera pas trop de temps avant que je ne la découvre !

A lire pour l'univers et l'ambiance tellement fascinants !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(46/100)

100romans

Lu dans le cadre du Challenge Au fil des pages et des saisons ...

(2/5)

saison