a comme

Voilà, le blog reprend une activité normale après ce long interméde consacré à mon voyage de noces. Pas facile de se remettre à un rythme banal ni de rédiger des billets pour des livres que j'ai terminé il y a plus d'une quinzaine de jours. Mais nous sommes en présence d'un cas de force majeure. J'ai donc continué joyeusement ma lecture de la saga A comme Association, j'aime toujours autant retrouver Jasper et Ombe dans leurs aventures.

Alors qu'ils profitent tous les deux du soir de Noël, Ombe et Jasper sont les victimes d'une attaque violente.
C'est un choc terrible pour Jasper, qui se retrouve seul et affaibli.
Déterminé à découvrir l'identité de leurs mystérieux agresseurs, obnubilé par l'idée de se venger, Jasper se lance dans une folle poursuite.
Mais comment atteindre son but quand l'Association vous lâche, et qu'on ne peut compter pour survivre que sur un vampire peureux, une harpie revêche et les livres de sorciers disparus depuis longtemps ?
Il faudra à Jasper beaucoup de courage pour surmonter les obstacles qui se dressent devant lui, à commencer par sa propre colère et son immense chagrin …

Ce tome là n'était pas une relecture mais bien une découverte. Et quelle découverte ! Il aura beaucoup heurté mon petit coeur. On retrouve le personnage de Jasper, lui d'habitude si écervelé et insouciant va devoir faire face à un drame auquel je ne m'attendais pas mais qui est finalement assez longique lorsqu'on connait le terrible destin d'un des deux auteurs de cette série.

J'ai trouvé que la plume d'Erik Lhomme était parfaitement adaptée à la tristesse de la situation. Je l'ai trouvée d'une extrême poésie et il parvient à faire ressentir à son lecteur toute la peine que Jasper peut avoir. J'ai été touchée bien plus que je n'aurai pas pensé l'être par un livre destiné à la base à un lectorat plutôt jeune.

J'ai dévoré ce tome en quelques petites heures, comme d'habitude il n'est pas très épais mais je pense que même si il avait contenu 500 pages, je n'aurai pas pu le lâcher avant de l'avoir terminé. Comme une sensation d'apnée après avoir plongé dans le récit, il est impossible d'en ressortir sans avoir le coeur lourd.

Sans doute mon tome favori de la série compte tenu de toutes les émotions qui transpirent au fil des pages ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(53/100)

100romans