robe couleur vent

Je suis très en retard dans la rédaction de mes billets. Pourtant, j'ai du temps pour lire mais j'avoue faire ma feignasse lorsqu'il s'agit d'expliquer mon ressenti face à mes récentes lectures. Un peu de motivation aujourd'hui alors je me lance pour vous parler d'un roman que j'ai eu l'occasion de découvrir grâce à la plateforme Netgalley et aux Editions Préludes que je remercie très vivement.

Par un matin d'hiver, Fabbia Moreno et sa fille Ella arrivent dans la petite ville de York. Fabbia veut essayer de fuir les fantômes du passé en ouvrant un magasin de vêtements vintage : une boutique de rêve, comme les femmes de York n'en ont encore jamais vu. Car la flamboyante Fabbia possède un don pour dénicher la robe idéale et l'adapter à chaque cliente. Bientôt, derrière la vitrine du magasin, les destin s'entremêlent, les identités se révèlent et les amours s'épanouissent... mais aussi la méfiance et la jalousie. L'exubérance de Fabbia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse. Parviendront-elles à s'intégrer dans la communauté ? Quel sombre secret cache Fabbia derrière ses robes rouges et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout du passé des siens ?

C'est la très jolie couverture de ce livre qui m'a séduit en tout premier lieu, ensuite j'ai découvert le résumé et j'ai eu très envie d'en savoir plus sur la vie de cette mère qui semble élever sa fille seule. Et puis, ça parle aussi chiffon alors je ne pouvais qu'être attirée par cette histoire. Alors, j'ai aimé ma lecture mais je n'en ferai pas un coup de coeur.

J'ai beaucoup aimé faire la connaissance de Fabbia qui est une femme de caractère qui semble vivre sans son mari depuis de nombreuses années. Elle a une fille adolescente à sa charge et pour subvenir à leurs besoins, Fabbia ouvre une boutique de vêtements vintage dans la petite ville où elles viennent de s'installer. La boutique et les vêtements de Fabbia m'ont littéralement fait rêver. En plus, Sophie Nicholls explore le champ lexical des vêtements et de la couture pour nous rendre les robes et les accessoires encore plus réels. C'est un régal à lire.

Ella quant à elle m'a un peu agacé par moment. C'est une adolescente et comme toute bonne ado qui se respecte, elle n'est jamais contente, jamais bien là où elle est ... Rien ne va jamais. Elle se lie d'amitié avec un jeune homme dont j'ai oublié le prénom et leur histoire est très jolie. En revanche, j'ai eu du mal à la suivre lorsqu'elle s'embarque avec une jeune fille riche de la ville. Je ne l'ai pas toujours très bien comprise et ça m'a un peu dérangé.

Mais j'ai globalement beaucoup aimé le ton de ce livre, à la fois léger et mélancolique. J'ai été touchée par certains passages de la vie de Fabbia (qui est le personnage que j'ai préféré finalement) même si le pseudo mystère autour d'elle ne m'a pas tenu en haleine puisque j'avais deviné de quoi il s'agissait. Mais ce n'est pas non plus le but du livre que de cacher indéfiniment les origines de cette femme. La petite romance qui nous est présenté ne révolutionne pas le genre mais je l'ai beaucoup apprécié aussi.

C'est une lecture plaisante, j'allais dire qu'elle est idéale pour la saison estivale mais la parution de cet ouvrage est prévu pour l'automne il me semble. C'est bien écrit, ça se dévore et, même si je pense que j'oublierai sans doute beaucoup de ce roman, c'est un joli moment de lecture.

Si vous recherchez quelque chose de touchant, de drôle et de différent ... venez faire la connaissance de Fabbia.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(67/100)

100romans