la place du coeur

Les attentats qui ont eu lieu dans notre pays ont beaucoup marqué la population. Mais ils ont aussi pas mal inspiré les auteurs, j'ai déjà lu quelques livres abordant ce sujet. Il me restait encore la première saison de A la place du coeur à découvrir. C'est un bouquin qui me faisait très envie à sa parution, je l'ai acheté presque aussitôt et je l'ai laissé un peu de côté. Comme j'ai eu envie d'une lecture rapide, je me suis enin plongée dans ses pages ...

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un "plus si affinités"...
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de la "première fois". Sauf que le lendemain, c'est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l'entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes ...

Dans ce récit, l'auteur nous propose de partir à la découverte d'un petit groupe d'adolescents qui gravite principalement autour de Caumes, notre héros. Caumes c'est un peu le môme basique, issu d'une famille ni réellement modeste ni franchement aisée. Il a des potes et une fille qui lui plait bien, le gamin sans histoire et qui se fond plutôt dans la masse. Mais je n'ai eu aucune affection ni aucun attachement pour lui. Il m'a juste gonflée, il ne pense qu'avec la cervelle qui se trouve entre ses jambes et à la fin, ça devient lassant ...

Je m'attendais à vibrer avec ces jeunes, à sentir mon coeur palpiter, bref je pensais ressentir des émotions. Or, ça n'a pas été le cas. Je pense que c'est parce que les attentats de Charlie et de l'Hyper Casher sont juste un prétexte à l'histoire. Mais en fait, le coeur de ce récit c'est surtout l'histoire d'amour naissante entre Caumes et Esther. Et ça, j'ai pas aimé. Ca m'a lassé, ça ne m'a pas touché et je me suis ennuyée.

Il serait mentir que de dire que la fin ne m'a pas un peu secouée, difficile de rester de glace devant un tel événement, mais je ne suis pas certaine de lire la suite malgré tout. Peut-être si je tombe dessus lors d'une visite à la médiathèque mais je ne ferai sans doute pas d'efforts particuliers pour le trouver.

C'est dommage car l'auteur aborde des thèmes chers aux jeunes : tolérance, racisme, études, premiers émois ... mais c'est un loupé pour moi. Je suis peut-être trop vieille ... Mais je pense surtout que j'ai été embêtée par le style de la plume, à vouloir faire trop "djeun" j'ai eu la sensation de lire beaucoup de vulgarités (surtout dans les dialogues) et ça me dérange beaucoup. Heureusement que c'est un livre assez bref, j'ai tout de même pu aller jusqu'au bout.

Tant pis, je suis passée à côté de ce livre.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(70/100)

100romans