phobos

Quand on aime une série, on en attend forcément toujours beaucoup. Et là, je pense que j'en ai attendu beaucoup, beaucoup trop. Je ne vais pas vous le cacher, j'avais hâte de découvrir enfin le dénouement de ce voyage sur Mars et le soufflé est retombé aussi rapidement qu'il était monté. Je suis déçue, très déçue.

Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?

J'avais adoré le premier tome, un peu moins le deuxième. J'ai detesté ce tome 3. Il lui est passé quoi dans la tête à l'auteur ? Pourquoi subitement se met-il à prendre ses lecteurs pour des débiles profonds ? Ce bouquin est une vaste blague que j'ai eu du mal à ingurgiter (pensez, le machin compte pas moins de 620 pages en plus !!).

On retrouve nos pionniers où on les avait laissé, je pensais me concentrer sur eux et en apprendre plus sur Marcus par exemple (oui, Marcus au hasard ...). Je pensais que l'histoire martienne allait avancer un peu. Mais non, il se trouve que sous nos yeux ébahis Alexeï se métamorphose en petit tsar tout puissant, Kelly en légume, Léonor devient une idiote qui subit tous les événements et Liz se transforme en bécasse finie. Ce ne sont que quelques exemples des joyeusetés qui vous attendent.

J'ai trouvé le récit totalement irréaliste (oui c'est de la science-fiction mais il faut tout de même que ça tienne debout), pas crédible pour un sous (les personnages ont changé de personnalité entre les deux tomes) et confus par moment. En fait, ce tome fait la part belle à Séréna, on ne parle que d'elle, on ne s'interésse qu'à elle et je me suis ennuyée. Elle se transforme en un espèce de monstre surpuissant et l'importance qu'elle prend dans le récit m'a dérangée bien plus d'une fois.

Je me suis ennuyée aussi avec les pionniers, certains passages sont interminables et sont d'un chiant ! Une horreur ! En plus, je n'ai pas trouvé l'intêret de s'apesentir autant sur quelque chose qui ne sert pas l'histoire. Peut-être l'auteur avait-il des pages à combler ...

Mais le pompon, ce sont les complots à outrance. Ca n'arrête pas et ça a fini par me lasser. Je veux bien que la période soit troublée et que la lutte de pouvoir soit en plein essor mais à un moment faut arrêter. Le lecteur n'est pas un gros débile qu'il faut nourrir d'intrigues qui ne tiennent pas la route. Trop, c'est trop.

Et puis, il faut parler de cette fin. Une belle rigolade, entre trois pages c'est torché et le lecteur doit se contenter de ça. C'est bâclé, décevant et encore une fois totalement dénué de bon sens. J'ai hésité entre pleurer de déception ou hurler de rire. Je suis déçue, j'ai eu la sensation de me faire couillonner.

Bref, un ratage pour moi. Je me répéte mais je suis vraiment très déçue.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(74/100)

100romans