une vita pas si

Depuis quelques temps, j'ai envie de lire des choses un peu légères, un peu estivales. Lorsque je suis tombée sur ce livre de Mélanie Taquet, je me suis dit qu'il pouvait correspondre à mes envies. En plus, on me parle de Florence qui est une ville que j'aime tout particulièrement alors je ne pouvais pas passer à coté ! Je remercie donc la plateforme Netgalley et les Editions Librinova pour ce moment de lecture !

Quand Nina s'envole pour l'Italie sur un coup de tête, elle frappe à la porte de La Dolce Vita, un Bed&Breakfast tenu par Hannah, sa meilleure amie de fac.Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d'expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du B&B.Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ?

Nous partons donc pour Florence où nous retrouvons Nina qui vient de débarquer chez sa meilleure amie de fac. On ne sait pas pourquoi Nina s'est barrée de Paris, on sent bien qu'elle a quelque chose à cacher mais on ne sait pas trop quoi. On le devinera au fur et à mesure de l'avancée de la lecture, du coup la révélation tombe un peu à plat mais elle a le mérite d'exister. Parce que je déteste les livres qui se terminent sur des non-dits. Là au moins c'est limpide.

J'ai adoré la place que Mélanie Taquet donne à la ville de Florence, elle est presque un personnage à part entière. C'est une ville que j'aime beaucoup comme je l'ai déjà dit et ça m'a beaucoup plu de pouvoir arpenter ses rues au fil des pages. Je me suis reconnue dans la plupart des lieux et ça m'a beaucoup aidé pour me figurer toutes les situations. En plus, l'auteure a une plume dynamique qui est très agréable à lire. C'est une lecture fluide, ça se lit facilement.

C'est avec les personnages que j'ai eu un peu de mal. J'ai galéré pour m'attacher à eux ... et je n'ai pas réussi. Nina m'a laissé indifférente, je sentais bien qu'elle était une écorchée vive mais elle n'a pas réussi à me toucher. J'en suis un peu déçue et désolée mais bon, j'ai pourtant fait des efforts. J'ai eu aussi  du mal avec Hannah qui ne m'a pas plu. En fait je ne l'ai pas comprise. J'ai pas capté la plupart de ses réactions, elle m'a fait lever les yeux au ciel plusieurs fois. En revanche, la belle-mère dont j'ai mangé le prénom (Paola peut-être ?) m'a beaucoup touché.

Alors, je m'attendais à un roman hyper léger, sans prise de tête ... genre chick-lit en fait mais ça n'est pas du tout ça. L'auteure nous propose plutôt un roman qui nous permet de nous interroger sur le cours de la vie, sur les épreuves qu'on doit traverser, sur les choix qu'on doit faire et sur les relations humaines qui sont au coeur du livre.

Un livre interéssant, une plume à découvrir ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(82/100)

100romans