maison reflets

Lorsque j'ai découvert le résumé de ce livre, je savais que je finirai par le lire parce que ça me donnait extrêmement envie d'en apprendre plus. Et puis ensuite, j'ai vu la couverture et là ... j'ai craqué ! Ce livre est tellement beau que je ne pouvais pas passer à côté, c'était purement impossible. En plus, j'ai appris plus tard que Camille Brissot, l'auteure, est née dans la même ville que moi !

Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu’ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu’à ce qu’il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse … Bien vivante.

Un samedi, j'ai décidé de me lancer dans cette lecture qui m'avait été choisie dans le cadre d'un challenge. Le bouquin était dans ma PAL, il me faisait une envie folle mais je n'arrivais pas à me décider à le découvrir enfin. Il aura donc fallu un challenge pour que je me lance enfin. Entre temps, j'avais vu et lu certains avis qui étaient un peu mitigés alors j'avais un peu peur ... Au final, ça a parfaitement fonctionné avec moi puisque le livre ne m'a duré que quelques heures au final.

J'ai adoré découvrir ce concept de Maison de départ, qu'est ce que j'aimerai que ça existe ! Ce n'est pas glauque du tout même si ça peut le paraitre pour certain(e)s. Il s'agit de maisons dans lesquelles des hologrammes, appelés "reflets", de personnes décédées sont visibles par leur famille. C'est compliqué à expliquer mais j'ai accroché à fond ! Daniel vit donc dans une de ces maisons, la plus réputée en fait, depuis qu'il est né et il n'en sort jamais. Jusqu'au jour où il décide d'aller voir ce qui se passe dans la vraie vie.

C'est un livre qui a un rythme très lent, il ne se passe pas grand chose au final mais j'ai beaucoup aimé la poèsie qui ressort de ce récit. J'ai aimé la plume de Camille Brissot qui est très belle, très agréable à lire. L'auteure nous propose une réflexion sur la mort, sur son acceptation et sur la douleur qu'on peut ressentir à la perte d'un proche. J'ai été fort touchée par ce récit et je n'avais pas envie de quitter cet univers que j'ai trouvé très douillet.

Daniel est un jeune homme qui m'a beaucoup touché, je l'ai trouvé très attachant. Son père et sa gouvernante sont aussi très sympathiques, même si parfois j'avais du mal à comprendre les réactions du père. J'avais un peu découvert le fin mot de l'histoire avec Violette (car oui, il s'agit quand même d'une lecture pour adolescents) mais ça n'a pas gâché mon plaisir pour autant.

Une belle histoire un peu onirique que je vous encourage à découvrir ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(86/100)

100romans

Sorti de ma PAL par Gilsayan ...

ChoisirlaprochainelecturedesaPAL