vian et la pataphysique

Boris Vian est sans doute un des personnages français que je préfère. Je parle de personnage parce que je ne sais pas exactement dans quelle catégorie d'artiste le placer : auteur, poéte, chanteur, musicien ?... Tout ça à la fois, un artiste complet et un homme qui semblait être totalement déjanté, comme j'aime ! Du coup, forcément mon oeil a été attiré par cette couverture et ce titre. Je remercie donc la plateforme Netgalley et les Editions Livre de poche pour m'avoir permis de découvrir cette partie de la vie de Vian que je ne connaissais pas très bien.

Ingénieur et trompettiste de jazz, poète et chanteur, romancier et dramaturge, Boris Vian eut tous les talents. Mais qui se rappelle Boris Vian "Satrape" et "Promoteur Insigne de l’Ordre de la Grande Gidouille" ? Il devient membre du Collège de ‘Pataphysique en 1953. Depuis sa création en 1948, cette "société de recherches savantes et inutiles" promeut la ‘Pataphysique et ses solutions imaginaires, en prenant tout au sérieux ? sauf le sérieux.
Thieri Foulc et Paul Gayot, membres éminents du Collège, nous offrent un récit passionnant, érudit et nourri de documents jusqu’alors inédits.

J'avais entendu parler du Collège de 'Pataphysique lorsque j'étais lycéenne et j'avais été séduite par l'idée de cette communauté intellectuelle, ces esprits éclairés et un poil perchés ... La 'Pataphysique est née sous la plume d'Alfred Jarry et ce livre nous permet de mieux comprendre le fonctionnement du Collège. En fait, la hiérarchie semble s'inspirer de multiples systèmes anciens comme les Curies romaines par exemple. J'avoue que j'ai assez souvent été perdue parmi tous les grades et toutes les fonctions qui existent. Pourtant, les auteurs s'appliquent à rendre tout ça assez synthétique mais c'est resté tout de même un peu compliqué pour mon petit cerveau.

Le livre se concentre particulièrement sur l'activité de Boris Vian au sein du Collège. Les auteurs nous proposent de nombreux textes, sans doute inédits ou peu connus, que je n'avais jamais lu. Je me suis régalée à les découvrir, la plume de Vian est toujours aussi plaisante et résonne toujours avec bonheur. Les illustrations m'ont également beaucoup plu, elles permettent de mieux apréhender l'époque, les visages ... C'est finalement un ouvrage très riche que Thieri Foulc et Paul Gayot nous permettent d'avoir entre les mains.

Une sympathique découverte que je vous conseille si vous êtes sensible à la plume et à l'humour de Boris Vian !