feerie

J'ai découvert ce livre il y a quelques mois de ça en regardant un point lecture chez Pikiti Bouquine mais je ne me souviens plus exactement ce qu'elle en avait pensé. Le titre m'avait interpellé, il est tellement long ! Et j'avais trouvé la couverture très jolie. Mon chemin a croisé ce livre lors de ma dernière visite à la médiathèque alors j'ai décidé de l'embarquer histoire de découvrir par moi même ce qu'il a à nous proposer ...

Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique.
Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un étrange garçon bleu, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais dans l’aventure, elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie …

L'objet livre est magnifique, le travail éditorial est vraiment très réussi. Les têtes de chapitre sont illustrées de gravures qui m'ont fait penser un peu à des dessins de Benjamin Lacombe. Dans cette histoire, nous faisons la connaissance de Septembre qui se retrouve catapultée en Féerie on ne sait pas trop pourquoi et ça m'a dérangé de ne pas comprendre et de ne pas savoir. Même si on est dans un récit onirique, j'ai quand même besoin d'élements sur lesquels me reposer.

L'univers est très similaire à celui du Pays des Merveilles de Lewis Caroll, sans doute trop en fait. Je n'ai pas spécialement aimé ce récit car j'avais bien trop l'impression de lire un Alice au rabais. De même, l'auteure a beaucoup trop puisé son inspiration dans le Magicien d'Oz. Je n'ai trouvé aucune originalité à l'univers ainsi crée, un univers un peu bâtard se nourrissant de deux classiques de la littérature jeunesse. Mais j'ai aussi trouvé que le livre s'inspirait de temps en temps du monde de Narnia, c'est un peu moins marqué mais quelques éléments m'y ont fait penser.

J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Je me demande même si je n'y suis jamais parvenue. Je me suis beaucoup ennuyée et je n'avais pas envie de connaître la suite. J'ai vraiment dû me forcer pour m'y remettre tous les jours, pourtant c'est un petit bouquin (256 pages) que nous proposent les Editions Balivernes. La plume m'a parue poussive, le récit souffre d'un sacré manque de rythme. Les péripéties de Septembre ne m'ont pas plus convaincue que ça et je suis restée sur ma faim.

J'ai emprunté le tome suivant dans la foulée mais je pense que je ne le lirai pas ...