tous nos contretemps

C'est la couverture de ce livre qui m'a tout de suite tapé dans l'oeil. Cette peau de citron bien jaune ne peut pas laisser le lecteur indifférent. J'avais très envie de découvrir de quoi il retournait, mon côté hyper curieux qui s'est réveillé en fait ...! J'ai donc posé ma candidature sur la plateforme Netgalley et j'ai eu la chance d'être sélectionnée. Je remercie donc vivement les Editions Bragelonne pour cet exemplaire numérique qui m'aura accompagné sur le trajet du retour de mon séjour à Madrid.

Dans le monde de Tom Barren la technologie a mis fin aux maux de l’humanité : il n’y a plus ni guerre, ni pauvreté et les avocats sont toujours mûrs à point. Mais Tom n’est pas heureux. Il a perdu la fille de ses rêves. Et que fait-on quand on a le cœur brisé et qu’on dispose d’une machine à voyager dans le temps ? Une connerie monumentale. Tom est désormais piégé dans un monde terrifiant … qui n’est autre que notre époque, et cherche désespérément à réparer son erreur et à rentrer chez lui. Jusqu’à ce qu’il découvre les autres versions de sa famille, de sa carrière et de la femme de sa vie, qui se révèlent plus plaisantes. Terrible dilemme : Tom doit-il revenir à son existence parfaite mais solitaire, ou bien rester dans notre réalité chaotique auprès de son âme sœur ?

Je me suis jetée dans ma lecture parce que j'aime tout particulièrement les histoires de voyage dans le temps. Je me suis régalée pendant toute la première moitié du bouquin de Elan Mastai, l'univers mis en place me séduisait vraiment et j'étais très curieuse de savoir ce qui allait se passer dans la vie de Tom puisqu'il se présente tout du long comme un gros raté. D'ailleurs, si au départ le personnage me plaisait car il avait beaucoup de côtés fragiles, j'ai fini par me lasser. Il ne cesse de rabâcher qu'il n'est pas à la hauteur de son père (qui n'est autre que l'inventeur de la machine à remonter dans le temps) et au bout d'un moment, ça m'a gonflé. J'avais envie qu'il se bouge un peu les fesses et qu'il se reprenne en mains.

J'ai apprécié les petits résumés qui ponctuent de temps en temps plusieurs chapitres, j'ai trouvé ça à la fois drôle et bienvenu car il y a tout de même beaucoup de détails en peu de pages. C'est un récit très dense qui foisonne parfois de détails scientifiques hyper pointus auxquels je n'ai pas tout compris ... C'est dommage ! Et puis, à un moment, je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'ai commencé à trouver le temps long et à vraiment m'ennuyer. Ca tourne un peu en rond et ça s'essouffle vraiment ... c'est la raison pour laquelle j'ai mis plusieurs jours à terminer ma lecture. J'avais envie de connaitre le fin mot de tout ça mais ça ne m'emballait pas plus que ça de reprendre mon livre.

Pourtant, c'est bien écrit mais il y a vraiment un manque de rythme qui pénalise réellement le récit. Certains passages sont poussifs et j'ai dû me forcer à ne pas les lire en diagonale. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, surtout à Tom qui passe son temps à pleurnicher. C'est dommage ! Peut-être un récit plus court et plus dilué m'aurait davantage plu ...

Une super idée de base mais qui ne tient pas la route sur les 475 pages du roman ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(100/100)

100romans