astronaute

Je n'avais pas entendu parler de ce livre, je ne connaissais pas du tout l'auteur mais lorsque j'ai vu la couverture (que j'ai trouvé très jolie), j'ai eu envie d'en apprendre plus. Le résumé me tentait bien alors je l'ai sollicité. Je remercie donc la plateforme Netgalley et les Editions Calmann-Lévy pour m'avoir permis de pouvoir mettre mon nez dans la vie de Jakub, le premier astronaute tchèque ...

"La Terre était maintenant un point brillant dans les profondeurs des cieux, un foyer réduit à une unité de ponctuation."
Jakub est un astrophysicien missionné par la République tchèque pour partir dans l’espace analyser un inquiétant nuage qui recouvre Vénus. À la veille de son départ et alors que des hordes de caméras le suivent partout, Jakub n’a qu’une hâte, se retrouver enfin seul.
Cependant, au bout de treize semaines de voyage, il apprend par écran interposé que sa femme Lenka le quitte. Esseulé au milieu des étoiles, Jakub est aussitôt pris d’une terrible crise d’identité, qui le conduit à revisiter son passé : son père lié au Parti communiste et jugé bourreau suite à la révolution de Velours, le décès accidentel de ses parents, son départ de Prague pour être élevé par ses grands-parents, puis plus tard, son coup de foudre pour Lenka. Jakub remet soudain tout le sens de sa vie, et de l’humanité entière, en question. Plus Vénus approche, moins il s’en soucie car sa vraie mission devient la reconquête de son épouse, à des années-lumière de lui.

Je suis un peu embêtée parce que je ne sais pas comment parler de ce livre. Pour le dire sans détour, je ne l'ai pas particulièrement apprécié et j'en suis très déçue parce que le résumé me plaisait beaucoup. On pourrait presque dire que l'auteure a découpé son récit. Je m'explique : dans un même chapitre on trouve le Jakub du temps présent, à bord de son vaisseau spatial pour aller rejoindre un nuage étrange dont j'ai déjà oublié le nom, et le Jakub enfant qui nous retrace son histoire et au final, celle de la République Tchèque, à travers celle de sa famille.

C'est un choix que j'aurai vraiment pu apprécier si les passages "dans l'espace" n'avaient été aussi loufoques. Peut-être que c'était pour décrire et montrer qu'un homme ne peut pas vivre seul et isolé à ce point pendant de si nombreuses semaines, mais l'auteure m'a totalement perdue et ce sont des passages que j'ai eu bien du mal à lire et que je n'ai pas du tout aimé. Ca n'a bien sûr rien à voir avec la qualité de la plume de l'auteur qui est très fluide mais je n'ai ressenti aucune sorte d'intêret pour les choses étranges que notre héros voit et entend ...

En revanche, les flash backs m'ont un peu plus séduite. Alors, je n'ai pas non plus été transcendée mais j'ai réussi à m'intéresser et à être curieuse de ce qui s'était passé au sein de la famille de Jakub. L'auteur, qui doit être d'origine tchèque je pense, permet à son lecteur de découvrir un peu plus l'histoire de ce pays que je connais assez mal au final. A part pendant les quelques cours d'histoire du lycée, je ne me suis jamais penchée sur la question. Je pense en plus que Jaroslav Kalfar n'a pas inventé grand chose et que de nombreuses familles de cette époque ont dû vivre des événements plus ou moins similaires.

Peut-être que ce roman, le premier de l'auteur, mêle trop de genres différents pour ma petite tête. On trouve de nombreux passages très psychologiques lorsque nous nous arrêtons sur l'épouse de notre personnage principal. J'ai trouvé que ça alourdissait le récit, j'aurai aimé quelque chose de plus léger ... La plume de l'auteur est agréable mais j'ai eu une sensation de manque de ryhme parfois. Après, bien entendu, ça n'engage que moi et j'espère bien que d'autres lecteurs trouveront leur compte avec ce livre car il est assez original.

Un roman qui n'aura pas su m'embarquer ... Dommage.

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(101/100)

100romans