samedi 14

Comme je suis persévérante, je continue allégrement ma découverte de Vincent Villeminot (mais je pense que je vais arrêter mon délire, je vous explique ensuite pourquoi). Je n'ai toujours pas réussi à trouver le premier tome des Pluies, alors je me suis rabattue sur Samedi 14 novembre qui va nous parler des attentats des terrasses à Paris en 2015. Le sujet m'interpelle toujours et j'étais très curieuse de découvrir comment l'auteur allait le traiter dans un livre destiné à la jeunesse.

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne.
Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager.
Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.

Euh ? C'est quoi cette blague ? Pourtant, ça commençait plutôt bien puisque nous faisons la connaissance de B. et Pierre qui sont deux frères, ils prennent un verre en terrasse à Paris lorsque des terroristes commencent à canarder à l'aide d'armes de guerre. Les premières pages ont su me toucher, j'ai ressenti la détresse de B. et ça m'a serré le coeur. En plus, le soir des attentats du Bataclan et des terrasses, nous n'étions pas en France et nous n'avons donc pas suivi les événements. Du coup, je les ai un peu plus découvert en compagnie de B. et de son frère.

Mais tout déraille peu après, lorsque B. décide de quitter l'hôpital tout seul comme un grand sans rien dire à personne. Lorsqu'il reconnait le terroriste et se met à le suivre jusque chez lui, l'auteur m'a totalement perdue car je n'ai jamais cru une seconde à son récit. Je veux bien que l'expérience que B. a vécu soit ultra traumatisante et qu'il perde ensuite complétement les pédales. Mais là ... waaaaah ça vole hyper haut et c'est tout sauf crédible.

Je plains sincérement la pauvre Layla qui se retrouve embarquée dans ce délire ! B. est un personnage farfelu dont je n'ai jamais compris les réactions. Franchement, j'ai eu envie de ricaner à plusieurs passages tellement je les ai trouvé grottesques. Je ne comprends pas comment ce livre peut avoir de si bonnes notes et de si bonnes chroniques. Ca reste un vrai mystère pour moi.

Je me suis demandé si j'étais une grosse sans coeur mais non, je pense que le livre est bien trop délirant pour moi. Je voulais lire une histoire plausible, pas une histoire qui fasse forcément pleurer dans les chaumières, mais une histoire qui tienne debout. Je n'ai rien trouvé de ça dans le livre et je suis très déçue. Après, c'est pas mal écrit, ça se lit même plutôt bien mais ça va s'arrêter là pour moi ...

Un bon raté à mon goût !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(110/100)

100romans