dracula

Vous le savez (ou peut-être pas), je suis une fan absolue du personnage de Dracula. Vous pouvez me le mettre à toutes les sauces, je me jéterai sur n'importe quoi pourvu qu'on me parle de mon vampire favori. Alors, lorsque mon chemin a croisé ce livre dans les rayons de ma médiathèque, mon sang n'a fait qu'un tour ! Pensez bien ! En plus, je n'en avais jamais entendu parler alors je n'allais pas passer à côté !

Angleterre, hôpital de Purfleet, 1916. L'infirmière Marry Seward s'occupe de John Shaw, un officier blessé. Un officier terrorisé par ses souvenirs, en proie à de violents délires. Poussée par l'inquiétude, Mary lui dérobe son journal intime. Horrifié, elle découvre le calvaire vécu par John Shaw : sa rencontre avec le capitaine Harker, véritable monstre sanguinaire ... Fantasme ? Réalité ? La vérité risque d'être plus terrifiante encore.

J'étais donc hyper enthousiaste à l'idée d'attaquer ce bouquin. En plus, il n'est pas très épais alors je savais bien qu'il n'allait pas m'occuper bien longtemps. Dans les premières pages, j'étais très contente car le livre de Kate Cary semblait être une sorte d'hommage à l'oeuvre originale de Bram Stoker car le récit se présente sous forme de carnets (original journaux intimes et lettres).

De plus, on y retrouve des noms qui nous sont connus : Harker (avec un prénom qui rend hommage à Quincey P. Morris, le texan de Stoker), Seward, Carfax, Purfleet, Renfield ... C'était très sympa mais finalement, j'ai trouvé que ce roman destiné au plus de 15 ans souffrait d'un gros manque d'originalité. J'ai très vite eu la sensation que Lily Shaw était une sorte clone de Mina Murray-Harker. En effet, l'auteure propose de bien trop nombreuses similitudes  avec l'histoire d'amour entre le prince des Ténébres et Mina dans l'oeuvre originale, on voit tout arriver à des kilomètres. Lily, toujours elle, qui est la soeur du héros John Shaw, a des crises de somnanbulisme comme Lucy Westenra, vraiment ce trop plein de similitudes a fini par m'agacer un peu. Peut-être que ce livre conviendrait mieux à quelqu'un qui n'a jamais lu l'oeuvre originale dont il s'inspire. On peut le prendre comme une introduction à la lecture du livre de Stoker.

Toute la première partie du livre m'a paru un peu sans saveur et surtout sans rythme. A mon goût, le thème de la première guerre mondiale n'était peut-être pas adaptée à ce genre d'histoire. Après, ça n'est bien entendu que mon avis. Heureusement, l'auteure finit par faire intervenir un personnage qui a connu Dracula et les Harker est enfin l'histoire prend un peu plus d'épaisseur et a commencé à me plaire.

Cette deuxième partie (qui correspond grosso modo à la moitié du livre, quand même) devient un peu plus palpitante même si elle reste très calquée sur Stoker. Je pense que le livre s'adresse vraiment à des jeunes qui ne connaissent rien (ou pas grand chose) au mythe vampirique tel qu'il est décrit chez Bram Stoker. J'ai bien aimé ce que l'auteure a fait du personnage de Mina mais j'ai été déçue de ne pas croiser Dracula lui-même autant que je l'aurai aimé et que je l'attendais en attaquant ma lecture. L'auteure nous réserve quelques surprises et une fin à laquelle je n'avais pas pensé. Je lirai donc la suite pour savoir comment tout ça va réellement se terminer.

Un livre sympathique mais sans grande originalité malheureusement ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(115/100)

100romans