été près du lac

Lorsque j'ai vu la couverture, j'ai eu envie d'en savoir plus sur ce livre. Lorsque j'ai lu le résumé, je savais qu'il était fait pour moi. Je ne sais pas pourquoi, j'adore les histoires qui se déroulent au bord d'un lac lors d'un été tout paisible et parfois très chaud. Quand rien ne semble bouger, que tout est calme ... je ne sais pas pourquoi, j'adore m'immerger dans ces ambiances là. Je remercie la plateforme Netgalley ainsi que les Editions Belfond pour m'avoir confié un exemplaire numérique de ce beau roman.

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l'été en famille dans leur chalet, sur les bords d'un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable.
Qu'est-il arrivé à l'enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l'improbable retour de la petite préférée.
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d'amour abusive, pour mettre à l'abri ses deux filles.
Mais le vieux chalet n'a rien d'une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota ; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue. Car la maison n'a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal.

Quel livre agréable à découvrir ! Nous faisons la connaissance de nos deux personnages principaux qui sont deux femes : Lucy qui vient de mourir et Justine, sa petite nièce à qui elle a décidé de tout léguer. Les chapitres s'alternent, nous avons la vie de Justine à la période plus ou moins actuelle (1999 c'est quand même pas si vieux) et Lucy qui nous raconte son dernier été en famille passé au bord du lac où ses parents possédaient une résidence secondaire. Le dernier été où un drame s'est déroulé : sa petite soeur, Emily, a disparu dans la nuit. On sent bien tout de suite que ce drame a eu d'incroyables répercutions sur la famille.

Ce récit est avant tout une histoire de femmes, elles sont omniprésentes au fil des pages. L'auteure nous propose bien quelques personnages masculins mais ils ont tous quelque chose qui fait qu'ils ne nous sont pas agréables (sauf finalement Matthew et Abe qu'on apprend à connaitre avec les mémoires de Lucy). Le pompon revient à Patrick, le petit ami de Justine, que j'ai trouvé absolument détestable ! Je ne vous dévoilerai rien bien entendu mais certains de ses comportements m'ont laissé pantoise.

Et puis la vie se déroule, paisible pour Lucy jeune fille, un peu plus compliqué pour Justine et ses deux filles. Cette pauvre Justine qui se retrouve affublée d'une mère qui n'en a pas le comportement. Une mère pour laquelle je n'ai pas réussi à ressentir de compassion. L'ambiance de ce roman est parfois pesante, un peu comme quand le soleil tape trop fort sur les eaux de ce lac du Minnesota. Mais je me suis sentie tellement bien auprès de ces femmes que j'ai tourné les pages avec parcimonie, je n'avais pas envie que ça s'arrête ...

Vient enfin le dénouement de toute cette lourde histoire familiale. Un dénouement auquel je ne m'attendais pas et qui m'a beaucoup surprise. Mais en y réfléchissant un peu, il est parfait pour notre histoire. Il ne pouvait pas en être autrement. J'ai pensé à Lucy, ses soeurs et Justine pendant longtemps après avoir fermé mon livre. En plus, la plume de l'auteure est un vrai bonheur à lire. C'est fluide, ça a du rythme même lorsqu'il ne s'agit que d'une banale partie de pêche dans une barque.

Un bonbon à dévorer, une histoire de femmes, et des quelques hommes à leurs côtés, qui sera difficile à oublier ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(117/100)

100romans