george

J'avais repéré ce livre au moment de sa parution. J'avais très envie de le lire car le sujet est pour ainsi dire jamais abordé dans la littérature jeunesse (ou bien je suis à la ramasse et je suis passée à côté des titres). Je voulais voir un peu ce que ça pouvait donner et voir comment le sujet délicat de la transexualité serait abordé dans ce livre. Du coup, j'étais très contente lorsque j'ai vu qu'il était disponible à ma médiathèque, je suis vite aller le chercher avant que quelqu'un d'autre ne mette la main dessus ...

Beaucoup de gens aiment George. Maman est très fière de son petit garçon, elle pense qu'il deviendra "un jeune homme très bien". Scott aime beaucoup son "frérot". Et Kelly le tient pour son "meilleur ami". Mais George sait que les gens ne voient pas qui elle est vraiment. Car George en a la certitude, elle est une fille.
Alors quand sa maîtresse propose de jouer une pièce de théâtre à l'école, George veut plus que tout interpréter le personnage de Charlotte. Elle sera parfaite, et les gens comprendront enfin qui elle est.
Comment leur faire comprendre que c'est le rôle de sa vie ?

C'est vraiment un livre destiné au plus jeunes (collection Medium de l'Ecole des loisirs) alors c'est peut-être pour cette raison que j'ai trouvé l'histoire un peu simplette. Elle s'adresse à des lecteurs beaucoup plus jeunes que moi et finalement, je trouve que l'auteur(e) s'est bien adapté à son possible lectorat. C'est un super pari de se lancer dans un tel récit car ça peut rapidement partir en cacahuète.

J'ai appris après avoir refermé mon livre que l'auteur(e) était d'ailleurs une personne transgenre. Et au final, je me dis que ça se ressent dans la façon d'aborder la vie quotidienne de George. C'est très en subtilité, il n'y a rien de malsain ni de voyeurisme. Il faut dire aussi que George est un enfant qui est au CM1 il me semble (ça donne quoi ça ? 8 ou 9 ans à peine).

J'ai été touchée par George et par son mal de vivre, il se sent tellement mal dans sa peau de petit garçon qu'il ne peut pas laisser le lecteur insensible. J'ai eu mal au coeur aussi lorsqu'il tente d'annoncer à sa maman qu'il est une fille ... après, je ne sais pas quelle serait ma réaction à sa place mais j'aime à penser qu'elle serait bien plus tolérante ...

C'est un roman qui n'est pas très épais et qui se lit vraiment très vite. On se prend à vouloir que George décroche le rôle de l'araignée Charlotte qui semble lui tenir tellement à coeur. Mention spéciale pour le dernier chapitre du livre qui m'a pris les tripes.

C'est une lecture très agréable à conseiller aux jeunes lecteurs pour les sensibiliser un peu ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 lectures ...

(121/100)

100romans