forbidden

J'avais tellement entendu parler en bien de ce roman que je l'avais acheté dans sa version origniale puisqu'il tardait vraiment à être publié en France. Comme je suis une immense feignasse, je ne l'ai pas lu et il s'est contenté d'orner une étagère de ma bibliothèque. Mais depuis, Milady a enfin décidé de le proposer à ses lecteurs alors je me suis procuré la version numérique de la chose et hop !

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Bon ben ... comment vous dire ? Je n'ai pas aimé. Bah oui je sais ! Le roman que tout le monde acclame ne m'a plu. J'en suis désolée parce que je voulais tellement l'aimer et ressentir les mêmes émotions que les autres lecteurs ... Déjà, ça partait plutôt mal avec le climat familial dans lequel l'auteure a décidé de placer ses héros. On se retrouve au coeur d'une famille de cinq enfants dont le père s'est barré en Australie refaire sa vie avec une nouvelle femme. La mère, elle, passe son temps à picoler et à faire des cochoncetés avec son nouveau mec sans se soucier de ses enfants puisque de toute façon, elle ne vit plus à la maison. Tu m'expliques le délire ?

Genre les mômes sont tout scolarisés et jamais, jamais, personne ne se doute de ce qui se trame à la maison ? Jamais quoi ! Ah si peut-être une fois, ça a failli être découvert mais ouf, tout a pu rentrer dans l'ordre d'une façon un peu délirante et le secret a été gardé. Je n'ai pas trouvé ça crédible ... je ne suis pas certaine qu'une petite fille de cinq telle qu'elle est décrite dans le livre sache tenir sa langue auprès de ses copines par exemple. Bref, les services sociaux anglais semblent être bien incompétents ou inexistants.

Mais du coup, Lochan et Maya sont responsables de leurs plus jeunes et semblent se rapprocher peu à peu comme si ils étaient les parents des enfants ? Tu la sens bien la bonne excuse à deux balles qui va permettre à l'auteure d'expliquer l'attirance peu commune entre ce frère de 18 ans et cette soeur de presque 17 ? J'ai trouvé ça tellement facile, tellement simpliste ... Comme si une famille dysfonctionnelle pouvait tout expliquer.

Je n'ai pas aimé le style de l'auteure, l'idée de proposer une alternance de point de vue entre Lochan et Maya m'a bien plu. Sauf que heureusement que leur nom apparait en début de chapitre car ils sont totalement indifférenciables ! Le style reste identique alors que c'est chacun des personnages qui "parle" et j'ai trouvé ça très peu interéssant et très peu dynamique. C'est linéaire, j'ai parfois eu envie de sauter des lignes afin d'avancer un peu plus rapidement.

L'histoire est prévisible, c'est lent à se mettre en place (à 40% de l'epub, ils se rendaient à peine compte qu'ils éprouvaient quelque chose l'un pour l'autre !) et j'ai vu venir la fin grosse comme une maison. Il faut dire aussi que l'auteure nous met sur la piste quelque fois pendant le récit. Je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages (à part la petite Willma, pas sûre du prénom, peut-être). Ca pleurniche, ça s'apitoie, ça s'interroge aussi parfois de temps en temps ... Mais je n'ai pas été touchée par ce récit et je le regrette ...

Je suis déçue et je ne comprends pas l'engouement général pour ce livre ...

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(125/100)

100romans