fortune des rougon

Je ne lis pas beaucoup de classiques et je le déplore. J'aime énormément Zola que j'avais lu comme tout le monde je pense pour la première fois au lycée. C'était Une page d'amour et j'étais tombée sous le charme de la plume de l'auteur. Pendant ma période d'études, j'ai lu plusieurs volumes de sa fresque familliale et puis petit à petit j'ai oublié de m'y plonger ... Grâce à un challenge, me voilà repartie à lire les Rougn-Macquart dans leur ordre de parution !

Issus de la paysannerie enrichie, les Rougon portent en eux l'avidité du pouvoir et de l'argent. Une des branches de la famille, les Macquart, sera marquée par l'hérédité de l'alcoolisme, du vice et de la folie. Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 entraîne les Rougon dans la conquête de Plassans, la capitale provençale du roman. La haine de l'empereur pousse Silvère, petit-fils de la matriarche, et Miette, sa femme, dans l'insurrection républicaine. De ces passions et de ces fureurs naîtront cent personnages, et celui, aux mille visages anonymes, de la foule et de la collectivité qui préfigure le XXe siècle.

Je n'avais donc jamais lu le premier tome qui nous révèle les origines de la famille. Inutile de préciser que je me suis régalée ! J'ai mis un peu de temps à le lire parce que j'ai eu la bonne idée de l'attaquer en pleine période de fête, quand on a le temps de ne rien faire ... J'ai donc fait la connaissance de la branche aînée de la famille Rougon, Emile Zola propose à son lecteur de découvrir comment ils sont passés du statut de marchand d'huile d'olive à celui de notable de la ville.

On passe d'intrigue en intrigue, ça se fait des coups bas dans le dos et c'est tout bonnement passionnant. L'auteur nous offre une critique plutôt acerbe de son époque. Ca m'a permis de relonger dans cette époque que je ne connais que très mal finalement. J'ai beaucoup aimé assister aux complots, aux amitiés qui se font et se defont ... J'ai été moins passionnée et touchée par l'amourette entre Silvère Mouret et la petite Miette. Je suis peut-être devenue un coeur de pierre.

J'ai adoré le style de l'auteur qui nous parle d'un personnage puis nous embarque dans une grande partie de son histoire. On rencontre donc d'ores et déjà des personnages connus tels que le Docteur Pascal ou même Gervaise qui nous accompagnera dans d'autres volumes de la saga. C'est tellement bien écrit, les mots et le style sont tellement modernes qu'on n'a pas l'impression d'être dans un roman écrit en 1871.

Un classique à découvir d'urgence !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 romans ...

(2/100)

Lu dans le cadre du Challenge des Rougon-Macquart ...

(1/20)

challenge-rougon-macquart