catilinaires

Et oui, encore un Amélie Nothomb ! En plus de lire le nouvel opus tous les ans, j'ai décidé il y a quelques temps de relire la totalité de la bibliographie de mon auteure chouchoute. Du coup, la semaine dernière je m'en suis glissé un entre deux autres lectures et j'ai choisi de me lancer dans la redécouverte des Catilinaires ...

La solitude à deux, tel était le rêve d'Emile et de Juliette.
Une maison au fond des bois pour y finir leurs jours, l'un près de l'autre. Etrangement, cette parfaite thébaïde comportait un voisin. Un nommé Palamède Bernardin, qui d'abord est venu se présenter, puis a pris l'habitude de s'incruster chez eux chaque après-midi, de quatre à six heures. Sans dire un mot, ou presque. Et cette présence absurde va peu à peu devenir plus dérangeante pour le couple que toutes les foules du monde ...

J'ai lu ce livre à sa parution, c'est-à-dire en 1996, au dire une éternité. Je n'en conservais pas un très bon souvenir. Ben oui, AN a beau être ma préférée, je reste objective et je n'aime pas forcément toutes ses histoires. Celle ci m'avait laissé un goût amer et j'avais un peu d'appréhension en me lançant dans ma lecture ...

Peut-être que j'étais trop jeune en 1996 parce que cette fois, j'ai bien accroché à ma lecture et je l'ai lue en deux fois (j'aurai pu me l'envoyer d'un seul trait si je n'étais pas aussi fatiguée le soir). Je me suis donc plongée dans cette histoire bien étrange de voisin envahissant qui vient pourrir la vie de nouveaux arrivants. C'est un récit pour le moins étrange qu'AN nous propose ici.

J'ai bien aimé la psychologie des personnages qui est bien creusée, même si on ne comprend pas vraiment les motivations de Palamède. Ca se lit très facilement, peut-être que les passages dans lesquels notre héros (dont j'ai mangé le prénom) cite Cicéron m'ont un peu paru longuets ... Mais quelque part, ces passages sont justifiés puisque les catilinaires sont des discours de Cicéron.

L'auteure nous propose une quête du bonheur à tout prix, j'ai trouvé ça interéssant puisque c'est tout de même un peu le but de tout être humain non ? Etre heureux et avoir une vie paisible ? Ce n'est pas toujours facile comme le démontre Madame Nothomb. Et bien entendu, on parle de pneu ...!

Une relecture que je ne regrette pas d'avoir fait !

Lu dans le cadre du Challenge des 100 lectures ...

(7/100)