Couverture La fille sous la glace

C'est la jolie couverture de ce livre qui a d'abord retenu mon attention, puis j'ai apprécié le titre et la lecture du résumé m'a complétement convaincue. J'aime bien les ambiances froides depuis que j'ai découvert les auteurs nordiques et là, j'espèrais bien pouvoir plonger dans un hiver bien froid. Je remercie la plateforme Netgalley et surtout les Editions Belfond pour m'avoir fourni un exemplaire de ce bouquin.

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?
Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?
Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

Je ne vais pas tourner autour du pot, ce thriller n'aura pas répondu à toutes mes espérances. Globalement, j'ai bien aimé ma lecture et j'ai passé un bon moment en compagnie d'Erika et ses copains flics mais je n'ai pas trouvé le suspens que j'aurai souhaité.

En fait, j'ai trouvé que le livre était parfois un peu mou. L'enquête est sympathique et plutôt bien menée mais l'auteur nous ménage quelques temps morts qui m'ont un peu lassée. Pour moi, un thriller doit être rythmé, le lecteur doit être malmené. Ici, c'est assez tranquille et à part la révélation du nom du tueur (que je n'avais pas découvert, c'est un bon point), je n'ai pas eu de grande surprise. Pas de retournement de situation, rien qui ne m'aura fait lever le nez en disant "ah quand même !" et c'est un peu dommage.

Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Erika et je suis contente de savoir que d'autres histoires la mettant en scène sont prévues. Elle est efficace dans sa vie professionnelle, elle a un super flair ! Mais c'est aussi une femme brisée qui m'a beaucoup touchée. J'ai hâte d'en apprendre plus sur elle et de la voir enfin heureuse.

Les autres personnages m'ont moins plu, même si j'ai tout de même apprécié Moss et Linda, la soeur de la victime. L'auteur fait tout pour que le lecteur déteste cette soeur qui semble sortie de nulle part si on la compare au reste de la famille et pourtant, elle a été ma préférée des Douglas-Brown.

Une découverte sympa mais qui souffre d'un petit manque de rythme ...