femme qui tua stephen

Inutile de vous dire pourquoi j'ai choisi de lire ce titre ... Stephen King a été pendant très longtemps mon auteur favori, j'ai dévoré la quasi totalité de sa bibliographie pendant ma scolarité et il était pour moi une sorte d'auteur absolument intouchable. Depuis, j'ai découvert d'autres plumes mais il reste pour moi une valeur sûre vers laquelle je me tourne lorsque je sens venir la panne de lecture ...

Présentation de l'éditeur Un hommage au Grand Stephen King. Ce livre raconte d'histoire d'Irma, qui veut prendre la place du calife... En manque d'inspiration, elle pense que Stephen King est la cause de tous ses malheurs. Oserez-vous la suivre jusqu'à Bangor ? Attention, n'allez pas mourir... de rire. un pur délire en même temps qu'une belle réflexion sur les auteurs et le succès, l'égo. On dit que c'est autobiographique, mais laissons le mystère planer!

J'étais très motivée à découvrir ce livre, on me parle de King et d'un mélange de thriller et d'humour. Je ne pouvais qu'être séduite et pourtant ça ne l'a pas fait avec moi. C'était assez bien parti, sans être délirant non plus, mais j'ai pris plaisir à parcourir les premières pages de l'ouvrage. Le ton de l'auteure, très léger, me faisait marrer et son idée farfelue de rencontrer Stephen King pour lui soutirer quelques sous aussi.

Sauf que rapidement, j'ai trouvé ça lourd et pas drôle. On tourne vite en rond et l'idée plutôt amusante de départ m'a juste tapé sur les nerfs ! C'est pataud, c'est plat et j'étais bien contente que le livre ne soit pas plus long. Je m'attendais à rire et à me détendre mais j'ai fini mon bouquin crispée et je me suis retenue pour ne pas sauter des passages ou lire en diagonale.

Bref, un raté pour moi ...