petit coeur

C'est cette couverture très étonnante (et pas forcément jolie à mo goût) qui m'a interpellé la première fois que j'ai croisé la route de ce livre. Elle attire l'oeil non ? Le titre très mignon et le résumé très étrange ont fini de me convaincre qu'il fallait que je découvre tout ça. Je remercie donc la plateforme Netgalley et les Editions Calman-Lévy en particulier pour l'envoi de l'exemplaire numérique de ce livre qui a fait mon bonheur le temps d'une journée.

La mère de Puck lui réserve une sacrée surprise pour ses 5 ans : un changement radical de vie. Après avoir réuni quelques affaires, les deux se retrouvent en bas de leur immeuble miteux de Rotterdam quand une voiture de luxe approche. En sort un « très vieux monsieur » aux grandes oreilles, vêtu d’un costume gris : c’est le nouveau futur beau-père de Puck, surnommé "Bistouquet" par la mère, bimbo blonde exubérante d’au moins trente-cinq ans sa cadette.
Peu de temps après, ils atteignent un "château", la nouvelle maison de Puck, où de nombreux cadeaux l’attendent déjà. La mère de Puck est aux anges, enfin la vie rêvée qu’elle mérite avec lustres au plafond et accès illimité à la carte bancaire de Monsieur. Inutile donc de se priver : fourrures en tous genres, bottes vernies à talon et coiffures de star. Éberluée, Puck observe sa mère se pavaner, plus aguicheuse chaque jour, devant son nouvel amoureux.

J'ai volontairement tranché dans le vif du résumé car je trouve qu'il en dévoile un peu trop sur l'histoire que Kim Van Kooten va nous raconter dans ce livre. Comme je le disais, je n'ai mis qu'une seule journée pour le lire. Certes, il n'est pas forcément très épais mais c'est surtout qu'une fois lancée, je n'ai plus réussi à m'arrêter et je voulais absolument savoir comment l'histoire de Puck allait se conclure.

Puck, on la rencontre petite fille le jour de son anniversaire. En guise de cadeau, sa mère lui offre une nouvelle maison et un nouveau papa qui semble avoir un compte en banque bien rempli et de nombreuses années de moins que sa mère. Le lecteur va suivre la vie de cette petite fille jusqu'à la fin de son adolescence et je peux vous dire que cette vie n'est pas de tout repos. Puck a un destin que je pourrai qualifier de tragique.

Certains passages du livre mettant en scène Puck et son beau-père m'ont fait froid dans le dos. Difficile de ne pas se dire que c'est malheureusement la réalité quotidienne de nombreux enfants de nos jours dans nos beaux pays civilisés. J'avais peur que l'auteure se lance dans une sorte de déballage un peu voyeuriste sur les bords et pas du tout. C'est très bien écrit, ça reste évoqué (comme le récit est à la première personne et qu'on vit les événements à travers les yeux de Puck, c'est plus facile de rester vague) et j'ai trouvé le récit tout en sensibilité et en finesse.

Alors bien sûr par moment, j'ai eu l'impression d'être dans du Zola. On se dit que Puck et sa mère ne peuvent pas tomber plus bas et bien si si ... Certains passages m'mont moins plu que d'autres, je n'ai pas toujours compris les réactions de la mère de la gamine par exemple, elle doit sans doute être trop perchée pour moi. Le personnage qui a ravi mon coeur est Puck, il est à mon sens impossible de ne pas s'attacher à cette môme avec les difficiles épreuves que la vie lui impose.

Un presque coup de coeur mais un peu trop de misère humaine pour moi dans le dernier tiers ...