le camp

J'ai repéré ce livre il y a très longtemps mais je n'avais jamais réussi à mettre la main dessus jusqu'à maintenant. Et puis je l'ai croisé lors de mon dernier passage à la médiathèque. Bien entendu, je n'ai pas résisté et je l'ai embarqué ! Presque aussitôt en ma possession, presque aussitôt lu et je ne regrette pas du tout cette lecture !

Un homme sort de terre, décharné, nu, un collier de métal autour du cou. Rassemblant ses dernières forces, il escalade un grillage et fuit, enfin libre. Le lendemain, il est retrouvé mort.
Six ans plus tard. Flora emménage dans la maison familiale au lieu-dit La Draille. Cyril est venu l'aider, et Marie, sa compagne, doit les rejoindre le lendemain. Mais à son arrivée, Cyril et Flora ont disparu. Le village est désert. Vidé de tous ses habitants au cours de la nuit.
L'armée, une horreur indicible et la lâcheté des hommes séparent désormais Cyril et Marie.

Je dois bien avouer que c'est la couverture du livre qui a commencé par m'attirer. Elle fait penser à tout plein de choses pas forcément très jolies jolies, et le titre en rajoute une bonne couche. Inutile de vous dire que j'ai échaffaudé des tas et des tas de suppositions pendant la totalité de ma lecture. En plus, je n'avais pas relu le résumé et j'ai donc totalement découvert l'histoire. J'ai été happée !

Je n'ai mis que trois jours pour venir à bout du livre, j'ai complétement avalé la première moitié. Impossible de poser mon bouquin, je ne pouvais pas rester savoir connaitre le fin mot de tout ça ! La seconde moitié du récit m'a un peu moins tenu en haleine bien qu'elle soit indispensable puisque là, tout commence à s'expliquer.

Car ce livre est une énigme dont on tient à connaitre le dénouement. L'alternance des points de vue et des époques permettent au récit d'avoir un bon rythme, on ne s'ennuie jamais et surtout les questions s'enchainent à une vitesse folle . Le seul bémol, ce sont les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher. Je n'ai pas ressenti de compassion pour David, je voulais savoir ce qui allait lui arriver mais sans me faire de bile pour lui. Mais le pire a été le personnage de Marie ! A part fumer, j'ai eu l'impression qu'elle ne faisait pas grand chose d'autre.

Mais ce qui m'a le plus conquise dans cet ouvrage, c'est la façon dont l'auteur passe d'une presque banale histoire de disparition très terre à terre à une histoire totalement barrée. C'est très réussi et c'est sans doute ce que je retiendrai de ma lecture. Je ne comprends pas pourquoi ce livre a une note aussi médiocre sur Livraddict car, même si ce n'est pas le chef d'oeuvre du siècle, il reste une lecture agréable.

Une jolie découverte qui vous rendra peut-être un peu parano sur les bords ...