eleanor

J'avais vu ce livre dans le catalogue des Editions Fleuve, la couverture avait un peu retenu mon attention (elle est quand même assez originale il faut dire) mais à la lecture du résumé, je n'ai pas été plus attirée que ça. Et puis j'ai lu et entendu de bons retours à propos de ce bouquin et bien entendu, j'ai eu envie d'en savoir plus. J'ai pu le trouver dans les rayons de ma médiathèque, inutile de dire combien j'étais contente de mettre la main dessus !

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d'une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu'elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise " Mieux vaut être seule que mal accompagnée ", Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d'une bouteille de vodka.
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec " maman ".
Mais tout change le jour où elle s'éprend du chanteur d'un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir de l'objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec " maman ", Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d'un ami...

Je ne savais pas trop dans quoi je mettais les pieds en ouvrant ce livre et j'ai été immédiatement embarquée dans l'univers très particulier d'Eleanor Oliphant. Jeune trentenaire, elle semble avoir une vie réglée comme du papier à musique. On sent que quelque chose ne tourne pas forcément rond chez elle, j'ai eu la sensation qu'il ne fallait pas grand chose pour qu'elle parte en vrille !

Mais c'est aussi un personnage que j'ai adoré ! Elle est complétement barrée, ça c'est sûr mais elle est ultra attachante. Je l'ai trouvée touchante, elle est à fleur de peau et on a envie de mieux la connaitre pour devenir son ami et la protéger des dangers de l'extérieur. Sur le coup, elle m'a fait un peu grincer des dents et je me suis marrée, limite je me moquais d'elle mais ça, c'était avant d'en apprendre plus à son propos. Après, j'ai totalement changé de point de vue.

Et puis le livre n'est pas que léger, au fil des pages le lecteur découvre le passé d'Eleanor et là, impossible de ne pas s'éprendre du personnage (si ce n'était pas déjà le cas) ! L'histoire de notre roman prend alors une tout autre tournure et j'ai trouvé bien vu de la part de Gail Honeyman de prendre son lecteur à contre pied ainsi. Du coup, le récit ne s'essouffle jamais. J'ai dévoré ce livre en un court weekend, une fois lancée je ne pouvais pas m'arrêter. Eleanor n'a pas cessé de me hanter jusqu'à ce que j'arrive à la dernière page.

L'auteure nous propose un roman lumineux peuplé de personnages singuliers et extrêmement attachants. C'est bien écrit, c'est fluide et ça se déguste vraiment comme un bonbon tout tendre. C'est un de mes rares coup de coeur pour cette année 2018. Je pense d'ailleurs que je vais acheter le bouquin car j'ai très envie de l'avoir dans ma bibliothèque.

Une belle rencontre que celle que j'ai fait avec Eleanor ! Coup de coeur !