sous nos yeux

Je n'avais jamais entendu parler ni de ce titre ni de l'auteure. J'ai donc découvert cet ouvrage parce qu'il fait partie de ma sélection pour le Challenge Netgalley, j'ai bien aimé la couverture avec ces petites chaussures rouges qui vous mettent directement dans le bain, et le résumé a fini de me convaincre. Un grand merci donc à Netgalley et aux Editions Bragelonne pour avoir mis cet exemplaire numérique à ma disposition.

Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu. L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot… Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

J'ai l'impression que c'est un peu la mode de proposer aux lecteurs des thrillers mettant en scène des disparitions d'enfant. J'en ai déjà lu plusieurs, tous ne m'ont pas vraiment convaincue mais là, j'avais envie de voir de quoi il retournait. J'avais aussi envie de découvrir une nouvelle plume.

Nous allons donc naviguer entre plusieurs périodes pour comprendre et apprendre ce qui a bien pu arriver à la petite fille. Elle disparait lors d'une fête entre voisins, personne ne semble s'être apperçu de rien et ça m'a un peu dérangé en fait. Je ne comprends pas comment des parents peuvent passer des heures entières sans adresser un mot à son enfant. C'est peut-être un détail mais ça m'a un peu embêté.

Le rythme du bouquin est très soutenu à vrai dire, parfois c'est un peu trop. On se retrouve pris dans un tourbillon d'informations et de rebondissements, peut-être un peu trop pour moi. Alors, j'ai aimé ma lecture mais je n'ai pas eu le coup de coeur. Pourtant, c'est très bien écrit et c'est vraiment fluide mais voilà, c'est un peu ... trop pour moi.

Mais en fait, le véritable problème que j'ai eu au cours de ma lecture, ce sont les personnages. Je n'ai ressenti absolument aucun attachement ni aucune empathie envers les personnages, même pas pour la petite Daisy qui a disparu. Elle nous est décrite comme une espéce de peste à qui j'ai eu envie de donner des claques. Par contre, j'ai eu un petit coup de coeur pour Leo, son frère. Ce pauvre gamin est un peu le mal aimé de la famille, il morfle beaucoup et tous les adultes qui l'entourent semblent s'en cogner complétement ...

La couverture nous promet une fin de malade, je vous conseille de ne pas placer vos attentes trop haut. Certes, j'ai été un peu surprise par l'épilogue mais je dois dire que l'identité du coupable m'a parue très téléphonée, c'était un peu convenu au final et ça manquait un peu trop d'originalité ...

Une enquête rondement menée, bien écrite mais malheureusement un peu trop classique pour moi.