key west

C'est la couverture de ce livre qui m'a attirée en premier lieu. Je la trouve très jolie, très estivale, elle donne vraiment envie de prendre la clé des champs et de partir en vacances sous les palmiers. La lecture du résumé m'a un peu fait retomber sur Terre : les palmiers ne sont pas toujours synonyme de douceur de vivre ... Je remercie la plateforme Netgalley et surtout les Editions Belfond pour avoir mis à ma disposition un exemplaire numérique du livre. Je m'excuse d'avoir autant tardé sur cette lecture mais des évenements informatiques pénibles ont eu raison de ma volonté ...

Lors d’un rassemblement du Klu Klux Klan, Alicia Cortez, 96 ans, abat un homme de de sang-froid. Ce crime, elle l’assume et le revendique.
Alicia Cortez quitte Cuba pour fuir un mari violent et trouve refuge en Floride auprès de sa tante, Beatriz. Elle comprend rapidement que celle-ci dirige, non pas un salon de thé, mais une maison close. La belle Alicia trouve petit à petit sa place dans cet univers grâce à son savoir de guérisseuse. Depuis le bateau qui l’a conduite aux États-Unis, la jeune métisse s’est rapprochée de John, ténébreux vétéran qui tient le bar d’à côté. 
Mais comment s’aimer dans un pays où le racisme n’a jamais cessé d’être la norme ? Avec l’arrivée du Klu Klux Klan en ville, le drame semble inéluctable.

Je ne vais pas faire durer le suspens, j'ai apprécié ma lacture mais peut-être pas autant que je ne l'avais espérer en me lançant dans le bouquin. Déjà, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, j'ai trouvé que le début était un peu long. Certes, il faut nous présenter les personnages et les lieux mais j'aurai préféré que le livre démarre un peu plus tôt. D'un autre côté, l'auteure prend son temps pour planter le décor et bien nous décortiquer les personnages, je sais que ça séduit de nombreux lecteurs mais là, c'était un peu trop pour moi.

J'avais peur que l'histoire d'amour entre Alicia et John ne prenne trop de place mais non, c'est très bien dosé. On s'attache à eux et on a envie qu'ils soient heureux ensemble, on tremble car on se doute que tout va mal se terminer ... J'ai vraiment eu un coup de coeur pour Alicia qui est une jeune femme timide, et peut-être même un peu empotée parfois au début du livre, qui va trouver sa voie et se révéler au fil des pages. C'est quelqu'un de très fort, de battant et qui croque la vie à pleines dents malgré les embûches. J'étais très curieuse de connaitre les réactions de ce couple très attachant face à l'arrivée de ce monstre qu'est le Klu Klux Klan.

Puisqu'on en parle, je dois dire que c'est un sujet qui m'intrigue beaucoup et le livre m'a permis de soulever une partie du voile. Je pense que l'auteure a dû prendre de nombreux renseignements car elle nous propose quelques passages très documentés me semble-t-il (je pense à des réunions du Klan, des rites de passages par exemple, sans rien dévoiler davantage).

Sinon la plume de Vanessa Lafaye m'a beaucoup plu, c'est très agréable à lire. Je ne savais pas que c'était inspiré d'une histoire vraie, ça donne encore plus de poids au bouquin je trouve. C'est un très beau combat contre l'injustice et le racisme qui nous est décrit tout au long du livre, une histoire que je vais garder en tête pendant un petit moment je pense.

Une belle histoire à découvrir ...