moussekine

Je ne suis pas très friande de la période révolutionnaire et pourtant, j'aime énormément Marie-Antoinette. Elle est sans doute ma reine de France préférée. J'avais entendu parler du livre consacrée à Marie-Thérèse-Charlotte, sa fille, lors d'une chronique de Gérard Collard et j'avais donc acheté le bouquin lors de sa sortie en poche mais il est resté très longtemps dans ma PAL avant que je ne me décide enfin à l'en sortir ...

Venise, 1850. La duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, entreprend, au couchant de sa vie, de raconter la singulière histoire qui est la sienne.
Née en 1778, la jeune princesse mène une enfance heureuse au château de Versailles. Mais le 14 juillet 1789, son univers bascule dans les ténèbres de la nuit révolutionnaire. Commence alors pour Marie-Thérèse Charlotte de France un parcours tragique. Son père, sa mère, sa tante sont décapités ; son dernier frère, Louis XVII, meurt peu après. Unique survivante du Temple, son avenir sera ponctué de deuils, d’exils et de trop éphémères bonheurs.

J'avoue que je suis faible et que si j'ai enfin lu ce livre de Sylvie Yvert c'est parce que j'ai vu un numéro de Secrets d'histoire consacré à la duchesse d'Angoulême et j'ai eu envie d'en savoir encore un peu plus à son propos. Et puis je ne lis pas assez de livres historiques à mon goût alors que j'aime ça. Le récit proposé est écrit à la première personne du singulier ce qui permet au lecteur de mieux comprendre la fille de Marie-Antoinette et du roi Louis XVI. Je trouve que ça la rend extrêmement proche et ça rend le récit encore plus touchant.

Comment ne pas être ému devant une jeune fille à qui toute la famille est arrachée au fil des jours, une jeune fille qui n'est absolument pas prête à faire face à un tel déferlement de violence ? Imaginez qu'une foule de foux furieux décide un jour d'aller tuer vos parents, on se sent tout de suite proche et en empathie totale avec Marie-Thérèse. J'ai appris que la famille royale avait subi toutes sortes d'humiliations et d'épreuves dont je n'avais pas connaissance.

En plus, l'auteure a une plume délicate qui colle parfaitement à son propos. C'est très facile à lire, pourtant c'est un livre qui repose sur une réalité historique sérieuse. Malgré tout, je n'ai jamais eu la sensation de lire un récit pénible. Il n'y a absolument rien de scolaire là dedans et je me suis juste régalée en me plongeant dans une période historique qui ne me plait pas plus que ça comme je l'ai déjà dit. J'ai trouvé le livre très plaisant à découvrir, en plus il n'est vraiment pas très épais.

Par contre, je déplore le fait que la majorité du bouquin (les trois quarts environ) se déroule pendant la captivité de Madame Royale et sa famille au Temple. On ne découvre que très peu et très (trop ?) rapidement ce qu'elle devient une fois libérée et partie de France. C'est dommage car c'est une partie de sa vie que je connais absolument pas et que j'aurai aimé pouvoir mieux connaitre. Je me dis qu'on n'a peut-être pas assez de documentation pour pouvoir faire quelque chose de plus étoffé.

Une belle découverte que le récit de cette jeune fille devenue femme que la vie n'aura jamais épargnée ...