night school

Trois ans ! Ca fait trois ans presque jour pour jour (j'ai vérifié) que j'ai lu le tome 2 de cette saga de CJ Daugherty. J'avais bien aimé ce tome 2 et je ne comprends pas vraiment pourquoi j'ai attendu autant pour découvrir la suite. Inutile de vous dire que j'ai un peu pataugé au début de ma lecture parce que j'avais oublié pas mal de trucs mais finalement, j'ai réussi à recoller les morceaux plutôt facilement.

Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d'un espion qui rôde incognito à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n'est pas la seule à perdre les pédales ; tout semble s'effondrer autour d'elle : amitiés, amours et certitudes. Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L'école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion, tous les étudiants sont dorénavant considérés comme coupables jusqu'à preuve du contraire. Il n'y a plus de présomption d'innocence qui tienne et n'importe qui peut désormais être détenu sans procès. Plus personne ne peut se cacher. Cette fois-ci, Nathaniel n'a plus besoin de leur faire du mal ; les occupants de Cimmeria s'en chargent très bien tout seuls ...

Que dire sur ce tome ? Je commence par le moment futile : je trouve la couverture très moche ! Parfois, je ne comprends pas les choix des éditeurs. Une couverture est pensée pour attirer le lecteur et avec celle-ci, je n'ai qu'une envie : me barrer ! Bon, c'était juste pour dire mais beurk !

Passons au contenu maintenant, c'est quand même plus interéssant. Je dirai qu'il est égal à lui-même, parfaitement conforme à ce qu'on peut attendre de ce livre lorsqu'on a lu les deux premiers tomes. C'est à dire qu'on trouve de l'action (trop), un peu de romance (bien dosée) mais malheureusement, aucune originalité. L'intrigue est linéaire et je dirai presque que le lecteur s'attend à ce qui va se passer.

L'auteure déroule son récit de façon telle qu'on voit tout arriver, je n'ai jamais été surprise pendant cette lecture et ça m'a un peu déçue je dois dire. Bien sûr, je ne m'attendais pas à un retournement de situation de fifou (quoi que ...) mais là, j'avais la sensation qu'elle ne souhaitait prendre aucun risque. Alors oui, on se laisse bercer et promener dans Cimmeria avec les protagonistes qu'on commence à bien connaitre mais c'est assez plat.

Ce tome est bourré d'action, il se passe tout le temps quelque chose et j'avoue qu'à la fin, je n'en pouvais plus. Comme on dit, trop d'action tue l'action. En fait, j'avais la sensation d'être dans un catalogue de scène d'action, le truc un peu sans queue ni tête où tout s'enchaine et où on se perd un peu au final parce que tout va trop vite. J'ai parfois eu du mal à assimiler toute l'histoire et à faire le lien entre les moments d'action. J'en suis arrivée à me demander comment ils avaient atterri dans une telle situation, ma pauvre petite cervelle n'est peut-être plus assez vive pour ce genre littéraire ...

Toujours est-il que malgré ces bémols, ma lecture m'a plu dans sa globalité. Je n'ai pas forcément eu la sensation que l'histoire avançait beaucoup mais j'ai aimé en apprendre plus sur l'Organisation et sur le passé de la famille d'Allie. Je suis tout de même curieuse de lire la suite parce que je m'interroge sur quelques trucs. J'espère juste que les tomes suivants seront moins trépidants et me laisseront le temps de digérer toutes les informations.

Pas le meilleur tome de la série à mon goût mais je demande à voir la suite ...!