coeur piment

Il y a des séries de bouquin qu'on garde toujours précieusement au fond de son coeur. Des séries un peu doudou qui nous font du bien et qui nous font sourire lorsqu'on pense aux bons moments passés en leur compagnie. Les filles au chocolat de Cathy Cassidy fait partie de ces séries vers lesquelles j'aime revenir régulièrement. Je me gardais ce dernier tome pour m'offrir un moment de réconfort ...

Après avoir passé deux merveilleuses semaines à Tanglewood, avec Honey, Ash a repris son tour du monde. Le voilà maintenant en Europe, direction Paris ! Mais le cœur n’y est plus. Il ne retrouve pas l’excitation de ses premiers mois de voyage : Honey lui manque trop, et sans elle rien n’a plus d’intérêt. Il n’y a que lorsqu’il lui raconte ses visites et ses impressions par mail qu’il se sent heureux.
C’est pourquoi la perspective de rentrer bientôt en Australie alors que Honey reste en Angleterre, inquiète Ash …

Bon alors j'ai envie de dire : c'est quoi cette blague ? Non seulement le format de bouquin dénote totalement avec le reste de la série (non mais sérieux, ce micro format qui ne va pas avec rien je ne comprends pas le choix de l'éditeur) mais en plus le contenu ?! Sérieux ? Je n'aime pas dire ça mais ça sent à plein nez le mini livre qui ne sert à rien et qui parait simplement pour que les lecteurs qui souhaitent avoir l'intégralité des tomes mettent la main à la poche.

Franchement, en vingt minutes (et encore !) de lecture c'est plié. A part le plaisir de retrouver Honey et très très très rapidement le reste de la famille, je ne vois pas l'intêret de ce livre. C'est tellement court qu'on ne peut même pas appeller ça une nouvelle et c'est tellement court qu'il ne se passe rien ! Vite fait on découvre Ash qui voyage, qui pense à Honey et qui lui écrit des messages. Waouh !

Je n'en dirai pas plus puisque de toute façon, il n'y a rien à dire de plus dans la mesure où le livre est mini riquiqui. Je pense que si je vous raconte ce qu'il se passe en page 10 je vous spoile la moitié de l'intrigue (... intrigue ... je rigole). Bref, je suis déçue par le bouquin, par le choix de l'éditeur de publier ça à ce prix là ... et j'en voudrais presque à l'auteure elle-même pour avoir accepté de publier un livre aussi creux et aussi fin.

Parfois on se demande si les lecteurs ne sont pas pris pour des jambons ...