couleurs de la nuit

J'ai un livre de Karine Lambert dans ma PAL depuis très longtemps mais je ne sais pas pourquoi, je ne le sors pas. Lorsque j'ai découvert le résumé de son dernier ouvrage, il m'a fait très envie. Je me suis dit que, du coup, c'était l'occasion pour enfin découvrir la plume de l'auteure. Un grand merci aux Editions Calmann-Lévy d'avoir mis un exemplaire du livre à ma disposition via la plateforme Netgalley.

Le diagnostic est irrévocable. D’ici trois semaines, Vincent aura perdu la vue. Confronté à son destin, ce prof de tennis de trente-cinq ans qui avait tout pour être heureux expérimente le déni, la colère et le désespoir.Comment se préparer à vivre dans l’obscurité ? Sur qui compter ? Alors que le monde s’éteint petit à petit autour de lui et que chaque minute devient un parcours d’obstacles, il se réfugie à la campagne où il renoue avec ses souvenirs d’enfance. Les mains plongées dans la terre, Vincent se connecte à ses sens, à l’instant présent et aux autres. Il tente de gagner le match de sa nouvelle vie.

Je n'attendais pas grand chose de cette lecture je dois bien l'avouer, si ce n'est découvrir un morceau de l'univers de Karine Lambert. Je me suis donc lancée comme ça dans le bouquin alors que je commençais à sécher dans la salle d'attente de mon généraliste. Le livre se lit tellement bien comme je l'ai presque terminé dans la foulée.

Nous faisons la connaissance de Vincent qui vient d'apprendre qu'une maladie orpheline le frappe et qu'il va devenir aveugle. Quelle situation difficile quand on y pense bien ! Surtout que je n'ai pas eu de sympathie pour Vincent, je l'ai trouvé un peu pédant et je n'aime pas ce genre de personnage. J'ai donc eu beaucoup de mal à ressentir de la compassion pour lui.

Mais malgré ça, j'ai beaucoup aimé l'histoire que l'auteure nous raconte et surtout, j'ai apprécié la façon dont le personnage principal évolue. Il se pose beaucoup de questions et j'avoue avoir eu plein de questions en tête également. Il est difficile de ne pas se demander comment on réagirait soi-même face à un événement pareil.

Petit à petit, Karine Lambert nous montre qu'avec de la patience, de la bienveillance, un entourage bien présent et du courage il est possible de se reconstruire une vie qui nous convient, une belle vie en somme. Le récit est un peu convenu, on ne va pas se mentir, mais c'est très agréable à lire. C'est rythmé, certains passages sont un peu poétiques et on ne s'ennuie absolument jamais.

Un joli récit sur une reconstruction, une belle découverte malgré un personnage qui ne m'aura pas touché.