hopital psy

J'avais repéré ce livre de Raymond Castells il y a très longtemps mais je n'avais jamais réussi à mettre la main dessus. Je voulais l'acheter d'occasion mais impossible de le trouver alors je l'ai mis de côté mais il est resté dans ma wish-list et dans un coin de ma tête. C'est en trainant un peu dans les linéaires de ma médiathèque que j'ai fini par le découvrir, bien rangé en train de m'attendre.

Mai 2010. Louis et Louise, si âgés désormais qu'ils peuvent tout avouer, racontent leur quotidien à l'hôpital psychiatrique où ils se sont connus pendant la Seconde Guerre mondiale : les supplices infligés par les gardiens, les expérimentations médicales sur les patients et l'arrivée d'un régiment allemand. La cohabitation entre les soldats de la Wehrmacht et les malades mentaux qui se partagent les bâtiments pendant que collaborateurs et résistants se livrent à leurs activités clandestines dans les sous-sols et dans les combles.
Et le plan qu'ils mirent au point pour s'échapper de cette maison de fou.

Ce bouquin me faisait donc très envie mais malgré ça, je ne savais pas exactement dans quoi j'allais me lancer. Le résumé met l'eau à la bouche mais je le trouve un peu étrange. On ne sait pas vraiment dans quel univers on va se retrouver. On fait donc la connaissance d'un couple de petits vieux : Louis et Louise qui se sont rencontrés lors d'un séjour en hôpital psychiatrique. Déjà, c'est intrigant !

C'est Louis qui va nous raconter son passé et sa rencontre avec Louise. Cette dernière n'intervient que très rarement et j'avoue qu'au fil des pages, je l'avais un peu oubliée. Bref. Louis nous explique pour quelle raison il se retrouve dans cet asile et comment il va lentement mettre au point un plan pour s'en échapper. On assiste aussi à sa rencontre avec Louise et finalement, on assiste au déroulement de leur évasion. Je ne vous dirai pas si ça marche ou pas pour eux, pour le savoir lisez le livre.

Oui, je vous conseille vraiment de découvrir cette histoire singulière. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, elle est toujours très juste et très précise. Très agréable à lire, je ne me suis jamais ennuyée tout au long de ces 600 pages. Le récit est très bien ficelé, on assiste à la vie quotidienne des patients et des soignants de cet hôpital (tout est passé en revue depuis la gestion de l'établissement jusqu'aux traitements sadiques infligés aux malades). L'auteur se base également sur des faits historiques avec l'arrivée de ce régiment de l'armée allemande. Je ne savais pas du tout que des malades mentaux avaient dû cohabiter avec des soldats.

L'auteur nous propose aussi une vraie galerie de portraits pendant tout le livre. Que ce soit Louis, notre héros au destin et au parcours complétement dingue, en passant par l'officier allemand totalement singulier ... et puis tout le personnel, les malades, les collabos et les résistants ... je me suis attachée à beaucoup de personnages alors que je ne m'y attendais pas du tout. C'est vraiment une chouette surprise que ce livre que j'aurai aimé de bout en bout !

N'hésitez pas à venir vous enfermer dans cet hôpital psychiatrique !