mes yeux se sont fermés

J'avais ce livre dans ma PAL depuis longtemps, sans doute depuis sa parution. J'avais très envie de le découvrir et comme je n'ai pas plongé dedans tout de suite je l'ai un peu laissé de côté. Rangé dans ma bibliothèque, je dois bien dire que j'avais fini par l'oublier. C'est grâce à un Challenge que j'ai enfin réussi à trouver le temps et l'opportunité de le découvrir.

Tout le monde change durant l'adolescence. Maëlle n'est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s'habiller, quitte son petit ami.... Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180°. S'il y a une chose qui ne change pas chez Maëlle, c'est son caractère déterminé. C'est pour sauver le monde que, victime d'un rapt mental, elle rejoint les combattants de Daesh.
Maëlle devient Ayat.

J'avais quand même un peu d'appréhension avant de me lancer dans ma lecture. Le sujet est tout de même sensible et plutôt casse gueule (si je peux me permettre). J'avais peur que l'auteur en fasse trop, ou porte un jugement ... mais il n'en est rien. Au fil des pages, nous allons découvrir l'histoire de Maëlle devenue Ayat après sa conversion à l'Islam. Même si l'auteur s'attache à nous faire entrer dans la tête de la jeune fille, je dois dire que je n'ai quand même toujours pas réussi à comprendre vraiment les motivations de ces jeunes qui épousent la cause du terrorisme.

Le récit alterne les points de vue et les témoignages des différents personnages. On passe de Maëlle-Ayat elle-même, à sa mère, sa soeur, son amie etc ... J'ai bien aimé parce que ça permet d'avoir une sorte de vue d'ensemble de la vie avant et après un départ en Syrie. Certes, ce livre est une fiction mais elle est très documentée et je suis convaincue que ça doit se passer quasiment de la façon décrite par Patrick Bard.

J'ai aimé aussi que l'auteur reste neutre, il se contente de raconter les évenements qui ont conduits Maëlle a rejoindre les rangs de Daesh, à épouser un type rencontré rapidement sur internet et à se retrouver enceinte à 16 ans. Il est difficile de lire ce livre sans se mettre à la place d'un des protagonistes, en fonction de l'âge du lecteur il sera Maëlle ou sa mère par exemple. On tremble pour la jeune fille et on découvre tout un pan de la vie en Syrie qu'on ne connait pas forcément.

Le seul petit bémol pour moi, c'est la fin que j'ai trouvé un peu trop bisounours à mon goût. Je me dis que c'est sans doute parce que le livre est, à la base, destiné à un public adolescent et qu'il faut quand même leur montrer qu'il est possible de se reconstruire après avoir vécu une telle expérience.

Une découverte sympathique, un roman à conseiller aux adolescents.